Archive | 16 décembre 2010

Hausse de 66% du revenu des agriculteurs en 2010 mais….

La Commission des comptes de l’agriculture de la Nation s’est réunie le 16 décembre 2010 pour examiner la situation prévisionnelle du revenu des exploitations agricoles en 2010.

Depuis cinq ans, le revenu des exploitations agricoles est marqué par des volatilités annuelles de grande ampleur et par d’importantes disparités qui sont de nature à remettre en cause les analyses annuelles traditionnelles.

Le résultat courant avant impôts des exploitations professionnelles augmente fortement en 2010 de 66 %, mais cette hausse survient après deux années de fortes baisses (baisse cumulée de 46 % entre 2007 et 2009).

L’année 2010 est marquée par une forte progression du prix des céréales, oléagineux et protéagineux qui, conjuguée à la baisse des prix des engrais, permet un net redressement du revenu des exploitations de grandes cultures par rapport à son niveau historiquement bas de 2009. La hausse des prix des céréales a des incidences sur les coûts de production en fin d’année dans les secteurs de l’élevage.

Dans les élevages d’herbivores, le revenu a pu notamment être soutenu par le plan d’urgence en faveur de l’agriculture de 1,8 milliards d’euros, annoncé par le Président de la République le 27 octobre 2009 à Poligny. Il est également en grande partie appuyé par les mesures de redistribution des aides dans le cadre du bilan de santé de la PAC. On peut estimer ce soutien supplémentaire en élevage bovin laitier et à viande à respectivement 14 % et 17 % du revenu moyen des années 2007 à 2009. Le revenu des éleveurs ovins, parmi les plus faibles, bénéficie d’une nouvelle aide couplée permettant un accroissement de 68 % de leur revenu.

Ces fortes variations des revenus agricoles confirment pleinement la nécessité des différentes initiatives prises par le gouvernement tant au niveau national (au travers de la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche) qu’aux plans communautaire et international (dans la perspective de la réforme de la PAC et de la présidence française du G20) en faveur des outils d’intervention et d’une meilleure régulation des marchés des produits agricoles.

Agreste – Primeur n°252 : Les comptes prévisionnels de l’agriculture par catégorie d’exploitations en 2010

Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du territoire s’est exprimé sur France 2 sur ce sujet : voir son intervention.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Xavier Beulin, nouveau président de la FNSEA

beulinRéuni le 16 décembre à Paris, le Conseil d’administration de la FNSEA a porté à la présidence Xavier Beulin, producteur de céréales et d’oléagineux dans le Loiret. Il succède à Jean-Michel Lemétayer qui a décidé de passer la main avant le terme de son mandat.
La FNSEA a choisi : Xavier Beulin sera son 11e président.
Quatre échéances majeures l’attendent :
- La mise en œuvre de la Loi de Modernisation Agricole
- La préparation de la PAC post 2013
- Les négociations à l’OMC
- Les élections aux Chambres d’Agriculture

Ses objectifs :
 » Gagner en compétitivité, reconquérir la juste part de valeur ajoutée, favoriser l’investissement et la modernisation des exploitations agricoles. « 

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Crédit Agricole: devenir leader en Europe de la banque universelle de proximité

Les dirigeants du Crédit Agricole, Dominique Lefebvre, Président de la Fédération Nationale du Crédit Agricole (FNCA), Philippe Brassac, Secrétaire général de la FNCA, Jean-Marie Sander, Président de Crédit Agricole S.A. et Jean-Paul Chifflet, Directeur général de Crédit Agricole S.A., viennent de présenter le projet de groupe du Crédit Agricole.

Ce projet de groupe, préparé selon un mode spécifique au Crédit Agricole et unique dans le monde bancaire, est le fruit d’une réflexion collective des dirigeants et collaborateurs des entités qui composent le Crédit Agricole (Caisses régionales, FNCA, Crédit Agricole S.A. et ses filiales) sur l’avenir de leur Groupe.

Après un temps d’élaboration et de débats collectifs de plus de 8 mois, sa présentation le 15 décembre devant 1 400 cadres dirigeants du Groupe et administrateurs des Caisses régionales, représente un moment fort de la vie du Crédit Agricole.

Dans le contexte économique que traverse notre société, le Crédit Agricole remet en perspective ses valeurs et ses finalités pour définir son ambition de moyen et long termes : devenir leader en Europe de la banque universelle de proximité, un modèle qui associe tous les métiers d’une banque universelle au service de ses clients et de ses territoires.

Le Groupe réaffirme ainsi sa volonté de créer la préférence par la satisfaction client, la qualité et l’innovation en s’appuyant sur sa différence et sur une croissance organique soutenue.
CARSALe Crédit Agricole s’engage à accompagner et à satisfaire ses clients, en France et dans le monde, en conciliant performance pour eux et rentabilité pour le Groupe. Cet engagement se manifestera par l’éthique dans le conseil et la reconnaissance de la fidélité. Le Groupe souhaite être reconnu pour son utilité, la différence de son modèle et son efficacité économique.

Il entend en particulier affirmer son leadership dans quatre domaines : le logement, la santé et la prévoyance, l’agriculture et l’agroalimentaire et l’économie de l’environnement.
« Le projet de Groupe est un cadre de référence qui permettra d’opérer dans le temps tout en gagnant en cohérence. C’est un projet de développement ambitieux et raisonné, qui prend sa source dans nos fondements coopératifs, dans les savoir-faire de nos entreprises, et dans lequel chacune des entités du Groupe inscrira son action.

Il sera porté par les 30 000 administrateurs et les 160 000 collaborateurs du Groupe dans le monde», ont souligné les dirigeants du Crédit Agricole

.Assurances

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Vigilance orange neige-verglas: interdiction de circulation des poids lourds en Isère

Comme suite au déclenchement de l’alerte météo de niveau orange pour cause de neige et de verglas dans notre département, la préfecture de l’Isère vous informe que la circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes assurant le transport de marchandises, sauf desserte locale, est interdite:
- sur toutes les routes iséroises le vendredi 17 décembre de 2h00 à 18h00,
- sauf pour l’A7 et la RN7 où l’interdiction est limitée au Nord de VIENNE de 2h00 à 10h00 , même pour la desserte locale
- et sauf pour l’A7 et la RN7 au Sud de VIENNE où aucune interdiction n’est prescrite.
Rappel :
Météo-France a annoncé un épisode neigeux important sur notre département, à partir du jeudi 16 décembre 2010 en soirée avec une intensification des précipitations dans la nuit.
Entre le jeudi 16 et le vendredi 17 décembre au matin, 10 à 20 cm de neige sont prévus en plaine. Le temps neigeux devrait se poursuivre le vendredi 17 décembre avec 5 à 10 cm en plus attendus en plaine.
Les conditions de circulation sont susceptibles de devenir rapidement très difficiles sur le réseau routier.
Recommandations :
Il vous est recommandé d’éviter tout déplacement vendredi 17 décembre et de différer au samedi 18 décembre vos départs en vacances.
Pour plus d’informations : www.vigimeteo.com (cliquez sur le département).

Catégorie transportCommentaires fermés

A la découverte des produits du Vercors

Au coeur du village de Saint-Martin-en-Vercors le point de vente collectif des Fermes du Vercors vous propose une gamme variée de produits fermiers du Parc naturel régional du Vercors.

Le réseau des Fermes du Vercors créé par l’APAP (Association pour la Promotion des agriculteurs du Parc du Vercors) et soutenu par le Parc naturel régional du Vercors compte une cinquantaine de producteurs fermiers, situés sur le territoire du Parc naturel régional
du Vercors.

L’adhésion aux Fermes du Vercors implique le respect d’une charte assurant au consommateur des garanties en termes de qualité et d’origine des produits.
Une partie des agriculteurs adhérents de ce réseau se sont regroupés pour créer un point de vente collectif et ainsi permettre aux clients de trouver, sur un seul lieu, un large choix de gourmandises que les agriculteurs du Parc du Vercors produisent et transforment sur leurs fermes, réparties sur les différents secteurs du Parc : Diois, Gervanne, Royans, plateau du Vercors.
Ce point de vente a été ouvert durant les mois d’été et, suite au succès rencontré, les agriculteurs ont décidé de continuer l’expérience en proposant une ouverture toute l’année. De plus, l’offre s’est étoffée avec l’arrivée de nouveaux producteurs.

Le magasin est ouvert :
Les weekends : vendredi de 15h00 à 18h30,
samedi de 9h00 à 12h30 et de 15h00 à 18h30,
dimanche de 9h00 à 12h30.
Les vacances scolaires : du mercredi au dimanche de 9h00 à 12h30 et de 15h00 à 18h30.


Un détour par ce point de vente vous permettra de faire le plein de savoureux produits au goût authentique et de rencontrer l’un des agriculteurs adhérents au magasin qui vous fera partager sa passion du Vercors et de son métier.

Venez découvrir ou re-découvrir :
-Les caillettes, saucissons et autre charcuterie fabriqués dans le Royans ou la vallée de la Gervanne.
-Les truites élevées dans les rivières du Vercors, que vous pourrez déguster en filets frais ou fumés, en terrines ou rillettes.
- La Clairette de Die et les vins de Châtillon-en-Diois qui apporteront le soleil du Diois sur vos tables.
- Les fromages au lait de vaches, de brebis ou de chèvres, les yaourts, confitures de lait et autres produits laitiers fabriqués sur le plateau du Vercors.
-Le pain bio fabriqué à Vassieux.
- Le foie gras, les confits, les rillettes de canards et volailles produits à Saint-Martin-en-Vercors
- Les noix de Grenoble que l’on peut savourer de l’apéritif au dessert : vin de noix, nougat et crème aux noix, noix pralinées, sans oublier l’huile de noix.
- Les escargots élevés à Saint-Jean-en-Royans et proposés au naturel ou accomodés de diverses façons pour satisfaire les plus gourmands.
- Les miels de montagne, de tilleul, d’acacia…, récoltés sur la flore variée du Vercors, ainsi que des pains d‘épices et des vinaigres de miel.
- Un choix impressionnant de confitures, compotes, chutneys et sirops que les producteurs fabriquent en cueillant des fruits, fleurs et plantes en pleine nature ou en cultivant en pleins champs les fruits qu’ils ne trouvent pas dans le milieu naturel.
- La viande de boeuf, agneau et veau élevés sur le Vercors et vendus en caissettes (sur commande).
- Quelques produits artisanaux : vannerie, savons,…fabriqués en utilisant des produits agricoles du territoire.

Catégorie parcs, terroirs/gastronomieCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2010
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+