Archive | 10 janvier 2011

La Lufthansa va tester un biocarburant pendant six mois sur un A321

Lufthansa franchit un nouveau pas vers le recours aux biocarburants dans le transport aérien. Alors que les compagnies multiplient les vols d’essais ponctuels dans le monde, la compagnie allemande a décidé de tester les performances des biocarburants en conditions opérationnelles durant six mois à partir d’avril 2011.

Ces essais se feront sur un Airbus A321, qui ne sera affecté qu’à la rotation, quatre par jours, Hambourg – Francfort. L’un de ses moteurs sera alimenté par un mélange composé à 50% de biocarburant et à 50% de kérosène classique; l’autre restera alimenté par du kérosène.



Le biocarburant sera fabriqué à partir d’huiles végétales et de graisses animales. Il devrait être certifié en mars 2011. A noter que c’est une société finlandaise qui le produira et il
coûtera trois à cinq fois plus cher que le kérosène classique.


C’est la première fois que des essais à long terme vont être conduits sur un vol commercial. Le but est d’étudier l’impact de l’utilisation du biocarburant sur la maintenance et la vie des moteurs.

La compagnie allemande estime que cet essai va lui coûter 6,6 millions d’euros. Il devrait également réduire de 1 500 tonnes ses émissions de CO2 sur six mois.

Catégorie pollution, transport, énergiesCommentaires fermés

Dioxine: l’Isère touchée à travers un lot d’aliments pour animaux en provenance d’Allemagne

Le réseau d’alerte européen (RASFF), suite à l’alerte à la dioxine en Allemagne, a permis d’identifier qu’un couvoir situé dans l’Isère (38), à Vourey, a reçu un lot d’aliments issus d’un fabricant allemand. L’activité de ce couvoir est dédiée à la production d’oeufs pour la recherche et l’expérimentation et non à la production alimentaire.

D’après les autorités allemandes, les produits concernés sont conformes à la réglementation en vigueur sur la dioxine. Néanmoins, des investigations sont en cours sous la coordination de la Direction générale de l’alimentation (les prélèvements sont effectués par les services de la Direction départementale de la protection de la population de l’Isère) pour s’assurer que la concentration en dioxine de ces lots est inférieure aux normes. Par mesure de précaution, l’élevage est placé sous surveillance dans l’attente des résultats des analyses complémentaires.
Soucieuse de garantir une sécurité sanitaire totale aux consommateurs français, la Direction générale de l’alimentation, par l’intermédiaire de ses services déconcentrés, a renforcé ses enquêtes de traçabilité et continue à travailler en étroite collaboration avec ses homologues dans le cadre du réseau de vigilance européen.
L’enquête traçabilité se poursuit en Allemagne et en Europe pour identifier les lots d’aliments pour animaux mis sur le marché en provenance de ces fabricants allemands et les retirer du marché.

Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés

Annecy 2018:

Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, a participé ce lundi 10 janvier à l’assemblée générale de clôture de l’association Annecy 2018 et au premier comité directeur du Groupement d’Intérêt Public Annecy 2018. Cette journée importante a également été marquée par le dépôt du dossier de candidature par les athlètes et les représentants du monde sportif auprès du Comité International Olympique à Lausanne.

En début d’après-midi, Jean-Jack QUEYRANNE n’a pas souhaité prendre part au vote relatif à l’élection du Président du GIP. « Je n’ai pas pris part au vote, car il s’agit pour moi d’une nomination sans concertation préalable avec l’ensemble des partenaires de la candidature ».
Lors de son intervention, Jean-Jack QUEYRANNE a insisté sur les exigences qui conditionnent la participation et le soutien de la Région à la candidature d’Annecy :
- « Le mouvement sportif doit avoir toute sa place au sein du GIP et ses représentants ne doivent pas être tenus pour de simples figurants sur la photo ».

Pas un euro de plus

- Dès l’origine du projet, la Région a demandé la création d’un GIP afin de garantir la transparence et le bon usage des deniers publics. Soulignant la nécessité d’une gestion rigoureuse, Jean-Jack QUEYRANNE a ajouté que le Conseil régional ne mettra pas « un euro de plus ».
- S’agissant de la gouvernance, le Président de la Région souhaite que le comité directeur du GIP, composé de neuf membres, joue pleinement son rôle et que les pleins pouvoirs ne soient pas accordés au seul Président du GIP. « Si nous voulons jouer en équipe
internationale, il ne faut pas qu’il y ait un seul sélectionneur ».


- « L’animation territoriale doit être renforcée et constituer le moteur de la candidature. L’amateurisme de la gestion de ce projet a entamé ces derniers mois l’enthousiasme. Il nous faut maintenant convaincre, associer et mobiliser les élus, les acteurs du monde sportif et plus généralement les Rhônalpins ».


- « Recréons donc la dynamique des Championnats du Monde de Val-d’Isère 2009 pour des Jeux sportifs, populaires et respectueux de l’environnement » a conclu Jean-Jack QUEYRANNE.
« Notre prochain rendez-vous sportif sera la Coupe du Monde de ski alpin à Chamonix et aux Houches, les 29 et 30 janvier. Là encore, la Région est moteur de l’animation territoriale. Elle a su travailler avec la SNCF pour garantir des trains à 1 euro, afin de partager cet événement avec la population la plus large ».

Charles Beigbeder président

Le GIP  est présidé par Charles Beigbeder.

il aura à ses côtés la double championne olympique de ski alpin, la Suédoise Pernilla Wiberg, et l’ancien champion olympique de slalom, Jean-Pierre Vidal.

La candidature d’Annecy sera aussi portée par Antoine Dénériaz, champion olympique de descente en 2006, Florence Masnada, double médaillée olympique, Gwendal Pezeirat, champion olympique de danse sur glace 2002. Jean-Claude Killy et Guy Drut,  apporteront également leur expérience au sein du Comité international olympique (CIO).

Rappelons qu’ Annecy est en concurrence avec les villes de Munich (Allemagne) et Pyeongchang (Corée du Sud)  pour organiser les jeux Olympiques d’hiver de 2018.

Le CIO rendra, le 6 juillet, sa décision à Durban, en Afrique du Sud.

Catégorie A la une, sportCommentaires fermés

AG de l’association le Pic Vert

L’assemblée générale annuelle de l’association de protection de la nature Le Pic vert aura lieu le samedi 29 Janvier à 17 :00 à la salle des fêtes de Réaumont (a côté de l’église).

Le film «  Les Hérauts de la nature » réalisé par Marc Peyronnard pour le compte de la FRAPNA sera présenté à cette occasion. Après les traditionnels rapports de l’assemblée générale un pique nique convivial ( Le Pic Vert offre la boisson) clôturera la soirée. Toutes les personnes intéressées sont cordialement invitées.

Renseignements : Le Pic Vert 04 76 91 34 33 ou contact@lepicvert.asso.fr

Catégorie natureCommentaires fermés

Festival en tournée du film Nature et Environnement de la FRAPNA

Pour la sixième année consécutive le Pic Vert organise en collaboration avec la Mairie de Voiron et la CAPV, des séances décentralisées du festival du Film Nature et Environnement de la FRAPNA Isère.

Comme les années précédentes, 4 séances gratuites en demi-journées (7 et 8 février à 9 :30 et 14 :15 à) sont proposées aux écoles primaires de Voiron et du Pays Voironnais avec une sélection de films  pédagogiques  sur la nature et l’environnement à destination des plus jeunes. La liste des films et leur contenu  ainsi que le dossier pédagogique réalisé par le RENE (Réseau Education à la Nature et à l’Environnement) sont disponibles pour préparer ces projections.(Contact@lepicvert.asso.fr). Ces 2 journées sont financées par la Mairie de Voiron, la CAPV et animées par les bénévoles du Pic Vert.

Les enseignants intéressés peuvent inscrire leurs classes. Tel : 04 76 91 34 33.

La séance grand public du mardi  8 février à 20 :00 présentera le film   « La magie des haies »
de Sébastien Badru et Marie Odile Laulanie, récompensé par le « Hérisson d’Or » de la FRAPNA au festival de Grenoble.

Au cours du débat qui suivra, la campagne «  Plantons des haies en Pays Voironnais » de la CAPV sera présentée avec ses modalités et ses subventions.
L’exposition « Je veux un hérisson dans mon jardin » réalisée par le Pic Vert sera installée dans le hall de la salle des fêtes.

Toutes les séances ont lieu à la salle des Fêtes de Voiron, place Jean Antoine GAU.

Pour tous renseignements et programme : Le Pic Vert 24 place de la mairie 38140 Réaumont tel : 04 76 91 34 33 ou contact@lepicvert.asso.fr
Site : www.lepicvert.asso.fr

Catégorie nature, zoomCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

janvier 2011
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+