Archive | 11 janvier 2011

Vaccin contre la FCO: prix exorbitant!

La  Fédération Nationale Ovine vient d’interpeler le Ministre de l’agriculture au sujet du prix exorbitant du vaccin contre la FCO.  » Si rien n’est fait, on va déboucher sur une non vaccination » prévient-elle à travers un communiqué.

« La FNO vient d’interpeler le Ministre de l’agriculture au sujet du prix exorbitant du vaccin contre la FCO. La production ovine, convalescente, ne peut accéder au vaccin au prix avancé sur le terrain ! Ces tarifs excessifs déboucheront sur une non-vaccination. Ce n’est pas le souhait de la FNO, car cela pourrait avoir des conséquences économiques catastrophiques pour notre production. La FNO a pris ses responsabilités dans ce dossier dés le départ, elle demande aujourd’hui au Ministre de l’agriculture la mise en place d’un plan adapté aux ovins pour cette vaccination. »

Catégorie ovinsCommentaires fermés

Un avenir durable pour la production ovine

A travers un communiqué, la fédération nationale ovine se dit confiante pour l’avenir de la filière: » Installez-vous, développez-vous ! Tel est son mot d »ordre.

« Après des années difficiles, la production ovine a pris en main son destin et est entrée dans une ère nouvelle.
Grâce à un travail de longue haleine, elle a obtenu en 2010 un rééquilibrage des aides de la PAC, et se trouve maintenant à égalité avec les autres productions.
Suite à cela, la profession a entrepris de rénover l’appui technique aux éleveurs pour améliorer leurs performances technico économiques. La filière mène aussi un travail interprofessionnel unique en France, pour mettre en avant ses produits et séduire de nouveaux consommateurs, avec le développement de signes officiels de qualités et de produits transformés.

Aujourd’hui, elle est la première à s’engager dans la contractualisation, afin de sécuriser le prix et garantir aux éleveurs une juste rémunération de leur travail.

Loin de se reposer sur ses acquis, la filière ovine prépare pour l’année 2011 le lancement d’un grand chantier autour de l’installation pour relancer et faciliter l’arrivée de jeunes éleveurs dans la production. Elle a donc aujourd’hui tous les atouts de son coté pour transformer l’essai, d’autant plus qu’elle bénéficie d’une image positive auprès du grand public avec un rôle reconnu dans la préservation de la biodiversité et l’entretien des paysages.

A cela s’ajoutent une consommation d’agneaux prévue à la hausse et des disponibilités sur le marché mondial réduites pour les années à venir. Tous les indicateurs sont au vert pour porter vos projets : Installez-vous, développez-vous !« 

Catégorie ovins, élevageCommentaires fermés

Avalanches en Isère: risque niveau 3 à 5


La Préfecture de l’Isère appelle votre attention sur un risque d’avalanches de niveau 3 à 5 signalé par Météo France dans son bulletin du 11 janvier 2011 qui affectera les massifs du département de l’Isère mercredi 12 janvier.

En moyenne montagne, de 1700 à 2 300 mètres : Risque marqué de niveau 3 à 5

La couche de neige récente est soufflée en altitude, parfois cartonnée.
Le manteau neigeux est particulièrement instable près des crêtes ou en pieds de barres rocheuses.
Le risque de déclenchement de plaques est marqué en face Est à Sud.
Des ruptures de plaques peuvent se produire au passage d’un skieur notamment.
De plus, en pentes Sud, des avalanches de neige lourde (neige humidifiée) pourront se produire.

En haute montagne, au- dessus de 2 300 mètres : Risque fort de niveau 4 à 5

Au delà de 2300 mètres  les quantités de neige fraîche peuvent atteindre des valeurs de 40 à 50 cm voire 60 sur Belledonne et les Grandes Rousses.

Soufflée par des vents de direction Ouest puis Nord, la neige pourra former des plaques ou structures instables dans de nombreux versants, souvent difficiles à détecter car ayant l’apparence de poudreuse.

Le risque accidentel d’avalanches deviendra donc fort demain mercredi avec un risque de rupture de plaques possible.

La Préfecture de l’Isère vous invite donc à la plus grande prudence dans ces secteurs où la pratique du ski ou de la raquette en dehors des pistes balisées est  fortement déconseillée.

Catégorie montagneCommentaires fermés

Appels à projets culture du CDRA Alpes Sud Isère 2011

Pour 2011, le CDRA lance 3 appels à projets pour le secteur culturel :
- Aider la création, la diffusion et la pratique artistique
- Favoriser l’organisation en réseau d’animations, de spectacles, d’expositions qui valorisent les lieux du patrimoine
- Encourager les éditions à finalité culturelle

Consultez le détail de chaque appel à projet sur le site Internet du CDRA www.alpes-sud-isere.fr dans la rubrique Espace documentaire, appels à projets.
Il s’agira du seul appel à projets pour 2011. Sont donc concernés tous les projets prévus sur l’année dont le contenu est suffisamment avancé.
Les dossiers de demande de subvention doivent être adressés au CDRA avant le 25 février 2011 18h00.
L’ensemble des pièces nécessaires à la constitution du dossier de demande de subvention sont téléchargeables sur le site www.alpes-sud-isere.fr dans la rubrique Espace documentaire, demande de subvention.
Pour rappel, il existe d’autres aides du CDRA au secteur culturel qui ne font pas l’objet d’un appel à projet. Consulter la rubrique Aides.
Pour tout renseignement complémentaire et un accompagnement au montage du dossier, contacter :
Delphine LAVAU, animatrice général du CDRA en charge du secteur culturel
Tel : 04 76 78 86 38 -

Catégorie monde rural, territoiresCommentaires fermés

Les grands chantiers 2011 de la FNSEA

Xavier Beulin a annoncé lors des traditionnels vœux à la presse de la FNSEA, les grands chantiers qui attendent la profession agricole en 2011 : en première ligne la réforme de la Politique Agricole Commune d’après 2013 (PAC) et la mise en œuvre de la Loi de Modernisation de l’Agriculture, sans oublier le Salon de l’Agriculture en février, le Congrès de la FNSEA en mars et le G20 agricole en mai.

« Notre ambition est que nous puissions, dans ce monde économique en crise, trouver les moyens d’asseoir un peu mieux le revenu des producteurs agricoles, qu’ils disposent d’une lisibilité dans le temps et qu’on donne de l’espoir à celles et ceux qui veulent s’installer. (…) Et la compétitivité est notre fil rouge ».

En première place figurent les dossiers de la mise en œuvre de la LMAP et de la réforme de la PAC d’après 2013 : Contractualisation et rôle des interprofessions

La contractualisation a été rendue obligatoire par décret dans le lait et les fruits et légumes fin décembre. Puis viendra le tour de la viande bovine. Le rythme donné par les pouvoirs publics est rapide. «  Le ministre de l’Agriculture veut assurer le service après-vente de sa loi mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation  ». La FNSEA attend derrière la contractualisation : «  L’affirmation ou la confirmation du rôle des interprofessions, la reconnaissance pour le lait de bassins laitiers, en préfiguration aussi de la fin des quotas en 2015, le renforcement du rôle des producteurs dans les filières et la reconnaissance du métier d’agriculteur.  »

La nécessaire régulation des marchés agricoles

La réforme de la PAC post 2013 est l’autre grand chantier de la FNSEA pour 2011. Le Conseil Agriculture livrera des conclusions en avril et le Parlement de Strasbourg en juin, avant la publication par la Commission européenne de propositions législatives dans le courant de l’été 2011. Xavier Beulin se focalise sur deux points : «  la nécessaire régulation des marchés agricoles  » devenus fortement volatils et «  la question du budget  ». Il croit davantage en la possibilité de maintenir le niveau actuel du budget de la PAC qu’en son augmentation.

La FNSEA estime que «  l’harmonisation européenne des droits à paiement unique n’est pas prioritaire car les coûts de revient entre anciens Etats membres et nouveaux ne sont pas du même niveau  ». «  Après le bilan de santé de la PAC , nous n’échapperons pas à de nouvelles mesures pour faire converger les niveaux d’aides entre productions et entre régions  ».

Les autres chantiers importants de l’année sont :

-          Le Salon de l’Agriculture en février

Cet évènement qui se tiendra du 19 au 27 février à Paris constitue un grand moment médiatique sur «  la vérité et l’actualité agricole  ».

-          Le Congrès de la FNSEA en mars

Le prochain Congrès de la FNSEA à Saint-Malo débattra de la manière d’inscrire les exploitations agricoles dans la «  croissance durable  ».

-          Le G20 agricole en mai

Le président de la FNSEA a annoncé l’organisation d’« un rassemblement » à Paris, courant mai 2011, de délégations professionnelles et syndicales issues des pays du G20 et d’autres Etats.

Au programme des débats : la régulation des marchés agricoles mais aussi les relations Nord/Sud et le changement climatique.

L’objectif : formuler « une expression sur ces sujets qui soit portée par le président de la République » au G20, dans le cadre de la présidence française.

Catégorie PAC, agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

janvier 2011
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+