Archive | mars, 2011

Conseil général de l’Isère: André Vallini réélu président sans surprise

Ce jeudi après midi, les conseillers généraux se sont retrouvés dans l’hémicycle de la maison du département afin de procéder à l’élection du président du conseil général. Suite aux résultats des précédentes élections cantonales il ne fallait pas s’attendre à des surprises. La gauche étant largement majoritaire!

Deux candidats ont brigué le poste de président, André Vallini (PS), président sortant et Pierre Gimel représentant les partis d’opposition.

41 voix pour André Vallini, 17 pour Pierre Gimel, et 1 bulletin blanc… André Vallini a été réélu pour son 4e mandat à la présidence du Conseil Général de l’Isère.

Lors de son discours d’investiture, André Vallini a rappelé les grandes orientations de la politique du département pour les années à venir. Il a indiqué les axes et actions qu’il souhaite amplifier afin de proposer aux isérois un conseil général «solidaire, dynamique et protecteur».

Le nouvel exécutif départemental

15 vice-présidents, 5 vice-présidents délégués et 2 conseillers délégués ont également été nommés lors de cette séance. Il s’agit de :

  • 1er Vice-présidente : Gisèle Pérez, chargée de la solidarité avec les personnes âgées et les personnes handicapées
  • 2ème Vice-président : Christian Nucci, chargé de l’agriculture durable et de l’alimentation, du développement rural et de l’équipement des territoires
  • 3ème Vice-président : José Arias, chargé de l’action sociale et de l’insertion.
  • 4ème Vice-président : Serge Revel, chargé de l’environnement
  • 5ème Vice-président : André Colomb-Bouvard, chargé des collèges et des équipements scolaires
  • 6ème Vice-président : Charles Bich, chargé des grandes infrastructures et des routes départementales
  • 7ème Vice-président : Didier Rambaud , chargé des déplacements et des transports
  • 8ème Vice-président :  Alain Mistral, chargé de l’administration générale, des finances et du personnel
  • 9ème Vice-présidente : Christine Crifo, chargée de la coopération décentralisée, des Droits de l’Homme, de la politique de la ville, de la prévention et du renouvellement urbain
  • 10ème Vice-président : Christian Pichoud, chargé de l’économie touristique et de la montagne
  • 11ème Vice-président : Georges Bescher, chargé de l’action foncière et de l’habitat
  • 12ème Vice-présidente : Brigitte Périllié, chargée de l’enfance en danger, de la famille et de l’égalité entre les hommes et les femmes
  • 13ème Vice-président :  Erwann Binet, chargé du développement économique et des innovations
  • 14ème Vice-président : Pascal Payen, chargé de la culture et du patrimoine
  • 15ème Vice-président : Guy Rouveyre, chargé du développement durable en milieu urbain

Vice-Présidente déléguée du Président chargée de la santé : Annette Pellegrin
Vice-Président délégué du Président chargé des politiques de l’eau : Robert Veyret
Vice-Président délégué du Président chargé de l’économie sociale et solidaire : Pierre Ribeaud
Vice-Président délégué chargé de l’Isère numérique, de la forêt, de la filière bois et l’économie rurale et montagnarde : Charles Galvin
Vice-Président délégué du Président chargé de la jeunesse, des sports et de la vie associative : Yannick Belle


Catégorie territoiresCommentaires fermés

Transe Express enfin en Drôme!

Le mois d’avril sera marqué par 3 apparitions et non des moindres de la compagnie fondée par  Brigitte  Burdin. C’est suffisamment rare pour en faire tout un foin…

Transe Express, agitateur d’imaginaire

« Au Moyen-Age, les bouffons jonglaient à la cour des seigneurs. Au XVIIIème siècle, les bateleurs jouaient la comédie sur les tréteaux forains. Début XXème, les saltimbanques haranguaient leur public à même le pavé. Dans les années 1970, les amuseurs publics ont conquis les agglomérations et leur périphérie. Aujourd’hui, l’homme a les sens tournés vers le ciel. Dans les années 1990, s’inspirant de Calder, Transe Express invente l’Art Céleste. Depuis quinze ans, l’utilisation de la verticalité au travers du spectacle aérien est une composante majeure dans l’expression et les productions de la compagnie lui permettant ainsi d’offrir au public d’excellentes conditions de visibilité et d’inscrire ses images monumentales dans le dédale de la ville.

Transe Express a parcouru la ville de long en large, jouant avec la mobilité du public. Son usage de la foule, notamment lors des grandes célébrations , a poussé la compagnie à réexaminer les conditions de visibilité offertes au public. Ils sont ainsi partis en quête d’espaces libres où le spectacle serait à la fois parfaitement lisible dans son intégralité et son intégrité par tous les spectateurs. du coup ils ont dépassé la ligne d’horizon urbaine et ouvert la voûte céleste.

Après la ville, le ciel devient un nouveau territoire artistique, une nouvelle aire de jeu. Pour chaque spectacle, Gilles Rhode invente un mobile où il suspend ses personnages ; il créé un monde en mouvement, jouant avec la fluidité de l’air. Chaque mobile est une sculpture aérienne, une machine poétique qui transporte l’imaginaire du spectateur, élève son regard et son émotion. »

Pour les 20 ans du festival Danse au Fil d’Avril, la F.O.L. de la Drôme s’adjoint la troupe Transe Express pour créer l’événement sur les boulevards de Valence le dimanche 9 avril. Une grande déambulation festive prendra forme autour du Char de Naz  extrait du spectacle des Rois Faignants. Cette parade, intitulée « Le Bransle des 20 ans » et chorégraphiée par Brigitte Burdin, intégrera 24 danseurs volontaires et sera ponctuée d’interventions de groupes de danse locaux.

Le 10 avril à Beaumont-Monteux pour le CORSO
La joyeuse clique de Tambours rutilants viendra semer un vent de folie au Corso de Beaumont-Monteux. Dans un cheminement spectaculaire, ils rythmeront l’asphalte et pirateront le quotidien avec humour.

Le 17 avril à Chabeuil
La compagnie Transe Express renoue avec les fêtes rurales de villages traditionnelles. Cette année, C’est au Corso de Chabeuil que ses Tambours et 2 chars extraits du spectacle Les Rois Faignants défileront : La Ch’tite Mère et Naz 3ème du nom. Des volontaires seront formés pour intégrer la cour des Rois..

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Critérium du Dauphiné: ça se jouera en Isère!

Le parcours du 63ème critérium du Dauphiné vient d’être dévoilé et le moins que l’on puisse dire est qu’il sera montagnard!

Le critérium, véritable rampe de lancement du tour de déroulera du 5 au 12 juin.

On notera que toutes les étapes seront animées et que plusieurs arrivées au sommet sont programmées dont une à St Pierre de Chartreuse et une autre au Collet d’Allevard.

L’Isère sera la plaque tournante de cette édition puisque les coureurs du Dauphiné emprunteront, en avant première, à l’identique le circuit du contre la montre du tour autour de Grenoble.

Les étapes:
5 juin: prologue à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), 5,5 km
6 juin: 1re étape Albertville (Savoie) – Saint-Pierre-de-Chartreuse (Isère), 144 km
7 juin: 2e étape Voiron (Isère) – Lyon, 179 km
8 juin: 3e étape Grenoble – Grenoble, 42,5 km (contre-la-montre)
9 juin: 4e étape La Motte-Servolex (Savoie) – Mâcon, 172 km
10 juin: 5e étape Parc des Oiseaux Villars-les-Dombes (Ain) – Les Gets (Haute-Savoie), 207,5 km
11 juin: 6e étape Les Gets – Le Collet d’Allevard (Isère), 185 km
12 juin: 7e étape Pontcharra (Isère) – La Toussuire (Savoie), 117,5 km

Catégorie sportCommentaires fermés

Beaucroissant:

L’évènement s’est passé à l’image des deux hommes, en toute discrétion, simplicité…. et pourtant il est de taille! Pierre Fouque maire de Beaucroissant pendant 28 ans vient de passer la main à un enfant du pays Georges Civet.

Lors de sa dernière élection, Pierre Fouque l’avait annoncé: » je commence ce mandat mais à mi parcours je céderai la place. C’est ce qu’il a naturellement fait, non sans avoir préparé sa succession et la passation de pouvoir s’est donc faite sans aucun problème.

Georges Civet est un enfant de Beaucroissant.  » j’ai appris à lire à l’école de la commune, adolescent j’ai, sous les ordres de Mlle Richard piqueté les espaces de la foire, effectué les encaissements..Nous étions aux débuts des années 60! »

Certes le nouveau maire a du quitter, pour des raisons professionnelles sa commune mais cela ne l’empêchait pas d’y revenir à chaque fois qu’il le pouvait. Bien entendu il est rentré au  » bercail » dès que l’heure de la retraite a sonné. Déjà conseiller municipal avant son départ, il a repris du service dès son retour et c’est tout naturellement qu’il s’est préparé à succéder à Pierre Fouque.

maire beauc » C’est certain, prendre la suite de Pierre peut être stressant mais on a bien anticipé cette succession et je dirais que je suis serein. Bien entendu, la commune de Beaucroissant est une commune « à part », foires obligent mais j’en connais tous les rouages. De plus je côtoie beaucoup de monde à Beaucroissant. J’ai connu bon nombre d’élus communaux alors qu’il étaient en culotte courte, il en est de même pour le régisseur de la foire Patrick Bouchet. J’ai de nombreuses connaissances dans les communes avoisinantes de Beaucroissant. Tout ceci pour vous dire que tout se passera bien. »

Au niveau de la gestion de la commune, il ne faut pas s’attendre à des bouleversements.

 » Nous avons étés élus sur un programme. On va le poursuivre, tout simplement. Il consiste à faire avancer les travaux d’assainissement, la mise en oeuvre de la 2ème tranche de lotissements, la poursuite de l’étude du réaménagement du centre village… Certains de ces travaux se poursuivront après la fin de ce mandat. »

Au niveau des foires proprement dites, Georges Civet a tout de même constaté quelques changements et non des moindres: » l’administratif qui a pris le dessus sur l’opérationnel en est l’exemple le plus flagrant » et de rajouter: » j’ai connu l’époque ou le service de sécurité n’existait pas »… et tout se passait en toute sécurité pourrait-on rajouter.

Là également, le maire de Beaucroissant aborde le sujet en toute tranquillité.  » La foire tourne bien, l’organisation globale est bien huilée, les hommes qui la gèrent en connaissent tous les rouages. » Restent les imprévus mais une « Beaucroissant » sans imprévus serait elle une bonne foire?

CARSALa foire d’avril sera un baptême du feu pour le maire Georges Civet. Celle de septembre sera une foire historique pour tous. Même si le 14 sera un mercredi, la foire ne durera que trois jours: du vendredi 9 au dimanche 11.

 » Le monde évolue, à tous les niveaux. Le conseil municipal a décidé d’écouter et d’entendre les principaux acteurs de la foire: agriculteurs, éleveurs, commerçants, exposants, forains…. et de ramener systématiquement la foire de septembre à trois jours: les vendredi, samedi et dimanche les plus proches du 14 avec foire au bétail le vendredi. »

Ce sera un changement notable.  » Sans doute le seul car je n’ai pas envie de « révolutionner » cette foire dont je suis un fan inconditionnel. »

Le maire et ses adjoints

Maire : M. Georges CIVET

1er adjoint : M. Christophe NICOUD

2ème adjointe: Mme Michèle REISSIER

3ème adjoint : M. Jean SIMONETTO

4ème adjoint : M. Jean-Claude GUIGARD

Sur proposition du maire ont été nommés conseillers délégués: Michelle Bonvallet, Francis Legrenzi et Didier Confort

Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Aller de ferme en ferme les 23 et 24 avril 2011

Cette opération de portes-ouvertes dans les fermes a pour objectif de faire découvrir au public les savoir-faire et les métiers des agriculteurs engagés dans un développement durable de l’agriculture. Mise en place durant quelques années uniquement dans la Drôme, département pilote, l’opération est aujourd’hui nationale.

Coordonné par la Fédération Nationale des CIVAM, cet évènement a lieu dans 21 départements et 8 régions: près de 600 fermes ouvrent simultanément leurs portes ce week-end. Les agriculteurs proposent des visites gratuites et commentées de leur ferme et de leurs activités, ainsi que des démonstrations et des dégustations de produits fermiers, pour ceux qui en produisent.

« La France de Ferme en Ferme« , c’est l’occasion unique de rencontrer des agriculteurs passionnés par leur métier, partenaires de la vie de leur territoire et désireux de faire partager leur expérience au grand public. Ces journées s’adressent aux adultes, qui retrouveront les gestes et les savoir-faire de leurs aînés, mais aussi aux enfants, qui auront l’occasion d’approcher de près la vie à la ferme, ses animaux et ses produits.

Un épouvantail sera présent devant chaque ferme: mascotte de l’opération, il vous signale que vous êtes bien arrivés!

Pour se balader « de ferme en ferme », il suffit de se procurer le dépliant régional ou départemental reprenant toutes les adresses et la carte routière, disponible sur « www.defermeenferme.com » ou auprès des Fédérations Régionales des CIVAM . Des chambres d’hôtes et des gîtes sont également proposés dans ces dépliants, ainsi que des restaurants partenaires de l’opération.

Vercors, Royans, Drôme des collines mais également Drôme provençale vous ouvrent leurs portes, c’est l’agriculture dans tous les sens.

Catégorie agriculture, territoiresCommentaires fermés

Association départementale des entrepreneurs de travaux forestiers: être à l’écoute

L’assemblée générale de l’association départementale des entrepreneurs de travaux forestiers de l’Isère a surtout permis un échange entre lesdits entrepreneurs et leurs principaux donneurs d’ordre. But principal s’entendre afin de satisfaire au maximum les clients.

L’ ADEFI est une toute jeune association puisqu’elle a été créée fin 2009. Elle a pour challenges de fédérer, représenter et informer les quelques 150 entrepreneurs de travaux forestiers recensés en Isère. Elle s’est également donné comme objectif de proposer et faire vivre un projet pour assurer l’avenir des entreprises de travaux forestiers. L’ADEFI compte à ce jour 16 adhérents. Ce qui rassure est de voir que ceux ci sont jeunes.

L’ADEFI est une association récente, cela ne l’empêche pas, bien au contraire d’avoir une activité chargée et des projets, bien au contraire.  Adhésion à Créabois, voyage d’étude, diverses rencontres avec les acteurs de la forêt… ont rythmé l’année 2010.

Pour 2011, le programme est encore plus dense avec une série d’ actions menées avec le concours du conseil Général de l’Isère, journées techniques, trophées des ETF de l’Isère… A cela se rajoutent la participation à la fête de la forêt de montagne, les projets de participer à la foire de Beaucroissant à travers l’espace Agrivillage, d’une centrale d’achats, de mieux communiquer à travers une lettre d’information, de rencontrer d’autres organisations d’ETF…L’ADEFI souhaite également être présente sur l’ensemble des territoires du département.

Afin de mieux répondre aux demandes, de donner entièrement satisfaction aux clients, un débat s’est instauré entre les représentants de l’ADEFI, dont son président, Stéphane Coing-Belley et les donneurs d’ordre que sont par exemple, l’ONF, Coforêt, La Cofor, l’ASLFG Bonnevaux-Chambarrans. Une discussion franche qui a permis d’avance, de mieux se comprendre.

Pour joindre l’ADEFI:

siège social: Maison des agriculteurs, 40 Av;Marcellin Berthelot, 38100 Grenoble.

Président: Stéphane Coing- Belley:

Mail: stephane.coingbelley@orange.fr

fête de la forêt de montagne

Catégorie forêtCommentaires fermés

30 avril-1er mai: prenez la clé des champs

L’opération prenez la clé des champs organisées sur les départements de Savoie et Isère se déroulera les 30 avril et 1er mai. Pour en savoir plus, cliquez sur l’affiche.

clé des champs

Catégorie agriculture, loisirs/détenteCommentaires fermés

L’actu vue par Biassu

Chaque fois qu’un sujet l’inspire, Biassu le croque! La fermeture programmée de la route des gorges de la Bourne a inspiré notre dessinateur vedette…Gorges de la BourneBA

Catégorie Biassu, zoomCommentaires fermés

Journée technico-économique fruits rouges biologiques

CORABIO (la Coordination Rhône-Alpes de l’Agriculture Biologique) organise une journée d’information et d’échange sur les fruits rouges biologiques en Rhône-Alpes, autour des questions techniques et économiques. Cette journée aura lieu le mercredi 6 avril à Charnècles, en Isère.
Dans un marché en développement de 10 % par an malgré la crise, les fruits biologiques restent les produits les plus recherchés par les consommateurs de produits bio. Les fruits rouges ne sont pas épargnés par cette tendance, d’autant plus que de nombreuses entreprises de transformation de fruits biologiques sont à la recherche d’approvisionnements régionaux. Cette journée permettra d’échanger sur la demande du marché du frais et des entreprises de transformation, de présenter les itinéraires techniques en frais et cassis biologique et de bénéficier de l’expérience d’un producteur en conversion vers l’agriculture biologique.

9H00: Accueil
9H30:Productions et filières fruits rouges en Rhône-Alpes par Sylvaine Lartigaut d’Appui Bio
10H00: Commercialisation de fruits rouges en conversion en vente directe, témoignage de Dominique Roybon, producteur à Renage
10h30: Approvisionnement en fruits rouges de Frambiola, fabricant de confitures, pâtes de fruits et sirops, témoignage de Mme Dominique Bourges, gérante
11h00: Approvisionnement en fruits de Terre Adélice, glacier en Ardèche, témoignage de Bertrand Rousselle
11H30: Besoins d’un négociant en matières premières biologiques, témoignage de Claude Tambour pour Efelnat

12H30: BUFFET BIO SUR PLACE

14H00: Les dispositifs d’accompagnement de l’agriculture biologique par Antoine Couturier, coordinateur du pôle conversion AB
14H45: Conduite de la fraise en agriculture bio par Christelle Chalaye, Chambre d’Agriculture de l’Isère / SEFRA)
15H30: Conduite du cassis en agriculture bio par Christelle Chalaye et témoignage d’un agriculteur
16H15: Visite de l’exploitation de Dominique Roybon à Renage (cassis, groseille, framboise en conversion et fraise en 2011

Cette journée est ouverte à tous les professionnels intéressés ou concernés par ces questions. Elle aura lieu le mercredi 6 avril 2011 à la salle des fêtes de Charnècles (38).

L’inscription est indispensable en appelant Corabio au 04 75 61 19 35 pour obtenir un programme et un bulletin d’inscription.

Catégorie bioCommentaires fermés

Congrès FNSEA « Inscrire nos exploitations agricoles dans la croissance durable »

La croissance durable est, pour la FNSEA, un projet qui dépasse la défense des intérêts des seuls agriculteurs. C’est un projet qui porte une ambition pour l’ensemble du monde rural car le développement de l’agriculture et des territoires ruraux sont intimement liés. La société a largement évolué : les attentes des 11 millions de ruraux sont identiques à celles des habitants des zones urbaines. L’accès aux services (petite enfance, école, transports, soins, Internet à haut débit, poste, loisirs…) doit ainsi être une priorité car c’est une condition au maintien d’une activité économique vivante.

A travers son rapport d’orientation sur le thème «  Inscrire nos exploitations agricoles dans la croissance durable  » présenté pendant le 65e congrès annuel à Saint-Malo, la FNSEA souhaite que l’avenir de l’agriculture passe par la croissance :

Une croissance durable d’un point de vue économique qui donne de la visibilité aux producteurs :

Le schéma proposé vise à renforcer l’organisation économique des agriculteurs et les outils de gestion des risques, notamment par une démarche de contractualisation équitable pour la production agricole et une fiscalité qui devienne un outil de prévoyance et de durabilité de l’exploitation.

Une croissance durable sur un plan environnemental qui permette de lier performance économique et performance environnementale :

Le rapport d’orientation innove en proposant, aux décideurs politiques et à la société, un pacte sur l’environnement qui poursuivre l’engagement des agriculteurs dans une meilleure connaissance de l’impact de leurs pratiques et dans une démarche d’optimisation des systèmes, s’appuyant sur une politique ambitieuse de recherche et de développement. Il doit permettre d’accompagner tous les agriculteurs en confortant leur engagement dans une «  boucle de progrès  » et d’engager un dialogue franc avec la société civile qui a des attentes fortes en matière d’agriculture.

Une croissance durable au niveau social qui place l’homme au cœur de ses préoccupations :

Information, formation et conseil de la part de la FNSEA et de son réseau à destination des exploitants agricoles.

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mars 2011
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+