Catégorie | apiculture

Pour que les abeilles continuent à butiner

La disparition des abeilles est devenue ces dernières années un sujet qui mobilise. Sur les bases du rapport du député Martial Saddier pour une apiculture durable, de nombreuses actions se mettent en place actuellement afin d’endiguer ce phénomène complexe à traiter de part ses origines multifactorielles.

Le groupe Chambres d’Agriculture s’implique sur ce dossier à différents niveaux complémentaires. Au plan national, l’APCA participe aux travaux du nouvel Institut Technique de l’Abeille (ITSAP) mis en place il y a un an. Au plan local, des actions concrètent se mettent en place sur les liens entre agriculture et apiculture : projet de recherche sur les systèmes de productions agricoles respectueux des pollinisateurs, prise en compte de l’abeille dans le plan Ecophyto 2018, développement des cultures à potentiel mellifère et pollinique, …

Partant du constat que l’abeille joue un rôle essentiel dans le maintien de la biodiversité végétale, l’APCA a proposé à l’ITSAP de mobiliser son réseau en relayant la plaquette de sensibilisation sur les bonnes pratiques permettant une bonne cohabitation entre apiculture et agriculture. Cette plaquette intitulée «les abeilles butinent» reprend quelques conseils, règles et bonnes pratiques phytosanitaires à respecter et ce, que vous soyez agriculteurs, apiculteurs ou professionnels de l’agriculture.

butinePour consulter la plaquette: Les abeilles butinent_V7.qxp:Les abeilles butinent – www.itsap.asso.fr

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8605 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

mars 2011
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+