Catégorie | trufficulture

La truffe en Bas grésivaudan: pourquoi pas?

Une visite sur le terrain a été organisée conjointement par le Centre Régional de la Propriété Forestière et du Syndicat des Trufficulteurs de l’Isère avec le concours du Conseil Général.

L’objet de cette journée du 25 mars étant la prospection de terrains et leurs potentialités trufficoles dans le secteur géographique du Bas Grésivaudan, rive gauche de l’Isère entre Cognin et Auberives-en-Royans « pieds du Vercors ».

Le but final étant d’étudier:

- la revalorisation des terroirs,

- l’amélioration de la biodiversité,

-la création de zones « coupe-feu » lorsque cela est possible et nécessaire,

- éviter ou limiter la fermeture des zones boisées.

Une quinzaine de personnes très motivées ont répondu à l’invitation: propriétaires de landes ou friches exerçant  une activité agricole ou non, locataires ou  propriétaires susceptibles d’être intéressés par la revalorisation de leurs terrains grâce à la trufficulture.

Divers exposés animés par Stéphanie Gehin technicienne CPPF, attachée au département de l’Isère pour la trufficulture, Paul Chamard-Bois Président du STI et de Pierre Tabouret du CRPF spécialiste « Truffe » venant du département de la Drôme ont rythmé cette journée.

Ceux ci abordant plusieurs thèmes basés sur les truffes et la trufficulture : nature du champignon, les diverses variétés, son milieu de développement en symbiose avec les arbres, la microflore, la microfaune, la plantation et les pépiniéristes certifiés, les récoltes, la fiscalité et la finalité: la Gastronomie.

Les participants à cette rencontre ont posé de nombreuses questions concernant en particulier:  la nature juridique des terrains: difficultés à la vente ou à l’achat des terrains, préemption par les Collectivités, location ou bail etc.,  la nature physique des terrains: morcellement des parcelles, accessibilité, difficulté du travail du sol, la rentabilité à moyen et long terme, la fiscalité, la récolte et la gastronomie. Mais également sur la protection des biens: lutte contre prédateurs par ex..

En fin de réunion il a été rappelé quels sont les outils mis à disposition des futurs  trufficulteurs:

* Aides à la plantation allouées par le Conseil Général : suspendues pour l’instant en raison des réductions budgétaires, mais bon espoir du déblocage des dossiers en cours et prolongement du plan triennal.

* Avantages des futurs planteurs « adhérents » auprès des pépiniéristes sur l’achat des plants, protections etc., auprès des membres du STI pour les conseils sur la nature des sols et leur aptitude à recevoir des plants truffiers, sur le chois des plants…

* Conseils auprès des trufficulteurs, visites sur place etc. par les techniciens CRPF et les trufficulteurs.

En conclusion, Paul chamard-Bois a noté  » l’intérêt porté à la trufficulture par les participants à cette journée. J’ai apprécié  la décision de planter dès cet automne pour quelques futurs trufficulteurs.  C’était ,évidemment, le but recherché ».

Cognin les Gorges: foire terroir et artisanat

Une foire « Terroir et artisanat » aura lieu à Cognin les Gorges le Dimanche 17 Avril 2011 (centre village) Exposition, documentation, livres et démonstration de cavage sur place.

Pour adhérer au syndicat des trufficulteurs de l’Isère:

STI

Maison familiale

49 rue Rivalta

39450 VIF

Tel: 06 03 47 43 68

Mail: sti-truffes@wanadoo.fr

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8483 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

avril 2011
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+