Archive | 08 avril 2011

Un texte et jeu de Pierre Meunier

Acteur, auteur, réalisateur, metteur en scène, Pierre Meunier a côtoyé les plus grands dans la fantaisie créative, l’imagination poétique, le creusement de la matière verbale : de Pierre Etaix, Zingaro ou La Volière Dromesko à Matthias Langhoff, Philippe Caubère ou François Tanguy. Depuis quelques années il réenchante le monde avec ses propres spectacles, drôles d’objets scéniques entre théâtre, installation plastique et leçon de physique.

Il est des pierres dont on fait les cathédrales; il en est également dont on ne fait strictement rien. On les ignore, on aa8228884aa28bdf503178e025be4bdc.media.340x228passe à côté sans même les remarquer, autant dire qu’elles n’existent pas. Heureusement, Pierre Meunier est un sorcier. Sous son regard, un simple tas de cailloux prend littéralement vie et devient un objet de méditation.

Avec la frénésie du chercheur d’or et la candeur du Petit Poucet, il s’aventure sur les chemins escarpés de l’imaginaire, en quête de la pierre philosophale. Avec l’endurance du cantonnier, il polit son texte, pèse ses mots, arpente le silence. Il creuse son sujet, empile les idées, façonne les métaphores.

Cet explorateur de l’âme est un dynamiteur de préjugés: il nous apprend à regarder autrement des objets qu’on pensait anodins. Et comme il est aussi poète, aventurier, bonimenteur, clown et conférencier funambule, il fait de ce solo loufoque et haletant une rêverie vertigineuse sur la condition de l’homme. Oui, les pierres ont une vie. Qui fait beaucoup penser à la nôtre….

Mardi 12 avril à 20 h à la salle des fêtes de Saint Julien en Vercors
Tarif plein 12 € / Tarif réduit 7€
Tarif C.A.F. (sur présentation d’ un justificatif de moins d’ un an) 4 € les adultes et 2 € les enfants.
Réservation conseillée au 04-75-48-25-62

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Beaucroissant

Petite sœur de la foire d’automne, elle se tient pendant deux jours, le week end d’avril le plus proche de la Saint Georges (sauf si c’est fête de Pâques). Cette année, la foire aura lieu les samedi 16 et dimanche 17 avril, elle est donc avancée d’un week end par rapport à Pâques.

Son origine

L’origine de la foire de printemps de Beaucroissant remonte au 8 Mai 1836. C’est la date d’une ordonnance signée de la main du roi Louis-Philippe. Cette décision porte création d’une deuxième foire à Beaucroissant: La foire de la St Georges.

Elle fête donc cette année son 174 ème anniversaire. Longtemps limitée à un petit marché, elle est relancée en 1970 par le Conseil Municipal qui peut utiliser les installations de la foire de septembre. L’année 2011 marque donc la 42 ème édition de sa forme actuelle.

Son caractère

La foire au bétail se tient comme chaque année le samedi uniquement, la présentation traditionnelle des animaux amènera sur le foirail les bovins, chevaux, poneys, porcs, moutons, chèvres….Pour la deuxième année consécutive, les représentants de la race bovine, la Blonde d’Aquitaine présenteront une cinquantaine de bêtes.

C’est donc plus de 1000 têtes qui seront au rendez-vous. Charolais isère sera également présent sur le site réservé au bétail et tiendra comme d’habitude son stand de restauration. A noter que l’identification des chevaux est obligatoire.

Elle sera donc nécessaire pour accéder au champ de foire, des contrôles seront en place aux entrées. Tous les commerces liés à l’élevage et à l’agriculture en général seront également présents : sellerie, cordages, clapiers, grillages, boxes à chevaux, etc ….

Le coteau réservé aux petits animaux


Plusieurs milliers de volailles,
d’oiseaux d’agrément et de lapins seront exposés sur le site. A noter qu’ après l’épisode de la grippe aviaire, le nombre de réservations est reparti nettement à la hausse, le secteur sera donc à nouveau  rapidement saturé.

L’exposition des chiens
Les chiens sont regroupés comme en septembre sur une allée spécialisée (allée G), allée perpendiculaire à l’allée R où exposent aussi les éleveurs à la foire d’automne.

Les autres secteurs d’exposition
La Partie Agricole
marque son originalité par la présentation d’une très importante exposition de Matériel agricole et de Travaux Publics d’occasion: la plus grande du Sud-Est. Mais on pourra aussi y trouver du matériel neuf.

Le Marché Forain permettra au public d’effectuer les achats les plus divers en bonneterie, confection, chaussures, maroquinerie alimentation, vaisselle, outillage, etc…
La zone des expositions regroupe tout le matériel lié à la Construction et à l’Habitat avec l’isolation, le chauffage, l’électroménager, le mobilier, les cheminées, les salons de jardin, l’aménagement extérieur et les véhicules.

Enfin, il ne faut pas oublier que « La Beaucroissant » est une fête. Les Attractions Foraines seront donc aussi présentes sur le terrain avec les manèges les plus variés et les plus modernes qui plaisent au jeune public (Scooters, Break dance, Paratrooper etc …), mais aussi les stands traditionnels des loteries, marchands de crêpes, gaufres, barbe à papa et autres pommes d’amour.

Les Bars et Restaurants complètent la fête: ils seront plus d’une vingtaine à ouvrir dès l’aube du samedi 16 Avril prochain.

L’exposition couverte

Comme à chaque foire, le gymnase couvert accueillera une trentaine d’exposants sur 1000 m2 d’expositions, essentiellement du mobilier, de la literie et des activités liées à l’habitat. Bien entendu l’entrée de ce bâtiment est totalement gratuite.

L’inauguration
L’inauguration du samedi 16 avril, se fera en présence de nombreuses personnalités et élus locaux. A noter que le maire, guide du cortège officiel, officiera pour la première fois. En effet Georges Civet vient de succéder à Pierre Fouque, démissionnaire
.

sillon38 sera bien entendu sur le terrain en tant que partenaire média de la foire. A cette occasion il y aura une nouvelle distribution de gobelets « collectors » foire de Beaucroissant-sillon38.com. Dessus sont indiquées les dates de la prochaine foire d’automne: les 9-10-11 septembre. Jour du bétail: vendredi 9 septembre.
verres beauc

La société Ricard, partenaire de la foire, sera présente également sur le site, un orchestre animera les buvettes et restaurants toute la journée du samedi 16.

La foire en chiffres

  • 800 exposants et 1000 têtes de bétail – 1 km de barres pour l’attache des animaux

  • 250 000 à 300 000 visiteurs

  • 20 bars et restaurants

  • 15 ha d’exposition et 10 km d’allées

  • 1000 m2 d’exposition couverte

  • Entrée gratuite

  • 19 Parkings payants (3€ environ par voiture)

  • Radio de la foire : Radio Foire Beaucroissant FM 94.8

  • Tous commerces : Habitat, meubles, loisirs, camelots, volailles, chiens, alimentation, fête foraine, outillage, matériel agricole et travaux publics d’occasion, voitures, quads, motos, etc…, bétail le samedi.

Nos partenaires présents à la foire de printemps

Ets AMB Rousset, Caquevel, Acelya

rousst beauc

Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Lancement du Plan Climat Energie en Grésivaudan

La communauté de communes Le Grésivaudan s’est engagée dès 2010 dans l’élaboration d’un Plan Climat Energie Territorial, devançant les travaux du Grenelle de l’environnement.

plan

Lauréat de l’appel à projets Contrat Objectif Energie Climat lancé par l’Ademe, Le Grésivaudan a confirmé son engagement le 7 avril 2011 par une signature de partenariat avec l’Ademe, pour lancer son Plan Climat.

Qu’est-ce qu’un Plan Climat ?

Un Plan Climat Energie Territorial est une démarche de développement durable axée spécifiquement sur la lutte contre le changement climatique, qui définit un ensemble d’actions. Il vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre sur un territoire, par une
utilisation plus rationnelle et plus efficace de l’énergie ainsi que la substitution des énergies fossiles aux énergies renouvelables.
Le Plan Climat est un outil de mobilisation des élus, des services et des acteurs du territoire, afin de valoriser les politiques publiques et de sensibiliser les citoyens.

Le contexte

Dans le cadre du protocole de Kyoto, la France s’est engagée à stabiliser à l’horizon 2012 les émissions de gaz à effet de serre au niveau de celles de 1990. Au niveau européen, des objectifs ambitieux, dits des « trois 20 » ont été fixés :
· réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre,
· améliorer de 20 % l’efficacité énergétique,
· porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie.

Au-delà, à l’occasion des récents travaux du Grenelle de L’Environnement, la France a confirmé son engagement de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.
Dans ce cadre, il est imposé aux collectivités de plus de 50 000 habitants de se doter d’un Plan Climat Energie Territorial (PCET) avant fin 2012 – Loi du 12 juillet 2010.
Devançant les travaux du Grenelle, la communauté de communes Le Grésivaudan s’est engagée dès 2010 à mettre en oeuvre un PCET.

Les objectifs

Le Plan Climat Energie Territorial doit permettre de :
· repérer les sources d’émissions de gaz à effet de serre sur le territoire et fixer des objectifs de réduction,
· mettre en évidence, avec les acteurs concernés (des citoyens aux entreprises et administrations), les moyens de réduire les émissions de gaz à effet de serre au travers de toutes les politiques de la collectivité locale,
· proposer et vulgariser à l’échelle du territoire, un plan d’actions visant à réduire les émissions et à mieux s’adapter aux impacts du changement climatique,
· mettre en oeuvre le plan d’actions avec tous les acteurs du territoire et évaluer les résultats.

Les actions déjà entreprises dans le Grésivaudan

Actions du Grésivaudan

La communauté de communes a déjà mis en oeuvre un certain nombre d’actions participant  à la lutte contre le changement climatique. Par exemple :
- un programme de sensibilisation aux économies d’énergies mis en place depuis 2007 en partenariat avec l’AGEDEN : visites grand public de maisons basse consommation, permanences « info-énergie » organisées sur le territoire, réunions d’information pour les
élus du Grésivaudan sur la thématique de l’énergie…
- une politique logement favorisant la création et la réhabilitation de logements « BBC »
- une politique favorisant la création de pistes cyclables
- la mise en place du réseau de transports en commun du Grésivaudan
- des actions en faveur d’une meilleure maîtrise du coût de l’énergie dans certains équipements communautaires (chauffage au bois au centre de loisirs de Saint-Maximin, rafraichissement de l’Espace Aragon par géothermie, etc.)

Actions des communes

Certaines communes du Grésivaudan ont déjà engagé des démarches et des actions visant à réduire les consommations d’énergie et à sensibiliser les habitants à cette thématique:
-audit énergétique,
-diagnostic d’éclairage public,
-sensibilisation, manifestations dans le cadre de la semaine du développement durable,
-mise en place d’une chaufferie bois ou réseau de chaleur bois,
- création de logements sociaux passifs ou basse consommation.

Actions des habitants

De nombreux habitants sont engagés dans une démarche de réduction des consommations d’énergie :
- 13 lauréats de l’appel à projets régional « 100 maisons BBC » de 2006 à 2008 sont sur le Grésivaudan (pour 49 communes), soit 43% des projets en Isère et 13 % des lauréats en Rhône-Alpes (alors que le Grésivaudan accueille 8,5% de la population de l’Isère et 1,6% de
la population de Rhône-Alpes),
- une forte fréquentation des permanences « info-énergie » et des visites de maisons basse consommation organisées sur le territoire,
- un parc de production d’énergies renouvelables important.

Actions des entreprises

Parmi les initiatives mises en oeuvre par les entreprises du Grésivaudan :
- PDE et PDIE (plans de déplacements inter-entreprises),
- mise en place de dispositifs d’économie d’énergie,
- installation de panneaux solaires,
- projets de construction de bâtiments basse consommation et intégrant la réglementation thermique issue du Grenelle de l’environnement (RT 2012).

Les grandes étapes du Plan Climat

La réalisation du Plan Climat Energie Territorial fait partie intégrante de la stratégie de la communauté de communes : elle s’inscrit dans la démarche Agenda 21 engagée par Le Grésivaudan, dont elle constitue le volet énergie/climat.
2010 : Préfiguration du Plan Climat.
29 mars 2010 : délibération du Grésivaudan pour le lancement du Plan Climat Energie Territorial.
Juin 2010 : la communauté de communes est lauréate du Contrat Objectif Energie Climat lancé par l’Ademe : elle obtient une aide financière pour 3 ans pour le financement d’un poste de chargé de mission Plan Climat et pour les études menées lors de l’élaboration du Plan Climat.
Septembre – décembre 2010 : Construction de la méthodologie et accompagnement de la démarche approche climat du CDDRA.
2011 : Lancement du Plan Climat.
- réalisation d’un diagnostic
- définition d’un objectif partagé de réduction des émissions de gaz à effet de serre
- co-construction d’un programme d’actions
7 avril 2011 : signature de l’accord de partenariat avec l’Ademe.
2ème semestre 2011 : démarche collective et participative avec les acteurs du territoire pour définir des enjeux communs au territoire et faire des propositions d’actions. La collectivité mènera ensuite ses propres actions ; en parallèle, les partenaires pourront s’engager à mener leurs propres actions.
2012 : adoption du Plan Climat et début de sa mise en oeuvre.

Catégorie environnement, énergiesCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2011
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+