Catégorie | nuciculture

Noix de Grenoble californienne, la position du CING

Le Comité interprofessionel de la noix de Grenoble a depuis longtemps soulevé le problème de la noix de Grenoble récoltée en Californie. Voici ce que l’on peut lire sur le site internet www.noixdegrenoble.com

« Les canadiens ont depuis longtemps coutume d’appeler les noix qu’ils consomment, le plus souvent importées de Californie, des « noix de Grenoble ». Mais ce n’en sont pas ! Il y a bien longtemps qu’une véritable Noix de Grenoble n’a été exportée outre-atlantique !

Le service juridique de l’INAO, Institut National de l’Origine et de la Qualité, alerté par le CING dès 1996, tente de lutter contre l’usurpation de cette appellation d’origine contrôlée, première AOC fruitière depuis 1938.
La tentative de dépôt de marque « noix de Grenoble de Californie » (sic) par la California Walnut Commission a ainsi récemment pu être bloquée. Par ailleurs, des négociations sont en cours entre le Canada et l’Union EUropéenne pour protéger les appellations d’origine de nos territoires. Mais l’attention semble aujourd’hui focalisée sur la Feta et le Jambon de Parme, même si la Noix de Grenoble et la Lentille verte du Puy sont également concernées.

La seule véritable Noix de Grenoble est issue des vergers d’un territoire délimité par l’INAO autour de la Vallée de l’Isère, de variétés sélectionnées et d’un savoir reconnu et contrôlé tout au long de la filière. Elle n’est distribuée qu’avec le logo rouge qui atteste de son origine et de sa qualité. »

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8604 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2011
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+