Archive | 25 avril 2011

Offres et demandes d’emploi dans le secteur agricole, en Rhône-Alpes

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Drôme . Domaine viticole (80 hectares) recrute son chef de culture (H/F). Vs organiserez les travaux liés au vignoble. Vs encadrerez les agents viticoles et les saisonniers. Qualités requises : autonomie, capacité à organiser et gérer. Pos. logement. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVI20-26

Drôme . Expl. cherche agent d’élevage caprin (H/F) pr traite, alimentation du troupeau (170 chèvres laitières). Selon vos qualifications, vs serez amené à réaliser les travaux des champs (fenaison). CDD 3 mois tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OCA12-26

Hte-Savoie . Expl. cherche vacher (H/F) pr l’estive. Vos missions : traite, soins et alimentation aux animaux, entretien des clôtures. Poste nourrit, logé situé en alpage. 50 vaches laitières. Autonomie et expérience impérative. CDD 5 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL33-74

Isère . Groupement Pastoral cherche un berger pr la surveillance des bêtes (120 bovins), des clôtures et points d’eau de l’alpage. CDD tps partiel de 4h/jour du 1er juin au 15 octobre. Logement sur place. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OVB3-38

Rhône . GAEC cherche salarié (H/F) polyvalent qui réalisera les travaux liés à l’arboriculture et la viticulture. (13 ha fruits, 10,5 vignes). CDD de 6 mois.  Motivation exigée. Débutant accepté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR7-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Femme cherche emploi d’agent d’élevage. Titulaire BEP CGEA. Expériences saisonnières. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL30-01

Hte-Savoie . Femme cherche emploi d’agent d’élevage laitier et/ou d’agent fromager. Solide formation agricole. Plusieurs stages réalisés. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL22-74

Loire . Femme cherche emploi d’agent d’élevage. Exp. en SR  (élevage bovin lait), élevage poules pondeuses, équin (courses) et porcin, stage en transformation fromagère. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL29-42

Rhône. JF cherche emploi d’agent d’élevage bovin lait. BEPA prod. animale. Réalisation de plusieurs stages pratiques. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL39-69

Rhône . Homme cherche emploi de paysagiste ou chef d’équipe. Expérimenté. BTS amé. paysager. Certificat de spécialisation en conception et dessin de jardin. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DPA17-69

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Le Collet d’Allevard: discussion autour des remontées mécaniques

La FRAPNA-Isère, représentée par son président Monsieur Francis Meneu, a rencontré, à leur demande :
- le conseiller général Philippe Langenieux-Villard, maire d’Allevard,
- Marc Rosset, adjoint au maire d’Allevard et président de la Société du conseil d’exploitation des remontées mécaniques du Collet d’Allevard,
-  Claude Vannuffelen, maire de la Chapelle du Bard,
- accompagnés d’une représentante du bureau d’études en charge du dossier.
Vincent Neirinck, de Mountain Wilderness, a participé aux échanges en tant que représentant
des associations de protection de la nature à la commission spécialisée des UTN du Massif des Alpes.
Il s’agissait de faire le point sur les prochains équipements (piste et télésiège) prévus par la station du Collet d’Allevard en remplacement du télésiège obsolète qui permettait jusqu’ici l’accès au point culminant de la station. L’implantation de ces aménagements ne se ferait pas au même endroit que celui qu’ils remplacent, mais dans un vallon se trouvant de l’autre côté de la ligne de crête, pour l’instant vierge d’équipements lourds.
La FRAPNA avait donné son avis dans le cadre de l’enquête publique, notamment en soulignant l’enjeu écologique majeur de l’espace de tranquillité pour la faune sauvage, en particulier pour les tétras-lyre, que constitue le site d’implantation envisagé pour le nouveau télésiège.
Au vu des lacunes du dossier d’étude d’impact, de l’obsolescence des mesures compensatoires proposées et des atteintes prévisibles sur le milieu naturel, la FRAPNA-Isère avait exprimé un avis très défavorable au projet de télésiège du Clapier et à la piste associée.
Ces équipements ont cependant été autorisés, nonobstant ces impacts et le manque de prise en considération d’alternatives à l’équipement de ce vallon vierge. La FRAPNA-Isère a donc engagé un recours en annulation auprès du Tribunal Administratif de Grenoble.
La loi Grenelle 2, publiée au Journal Officiel du 13 juillet 2010, fixe comme objectif principal l’arrêt de l’érosion de la biodiversité ; il est aisément concevable que pour atteindre cet objectif à l’échelle locale, il faut laisser le vallon du Chalet du Clapier intact.
Néanmoins, il faut souligner les avancées et noter que la réunion très technique a permis à chacun d’expliciter son point de vue sur les enjeux liés à ce projet. Ont en particulier pu être discutées les raisons ayant présidé aux choix techniques et au lieu d’implantation de la nouvelle remontée mécanique.
Il est bien évident qu’en aucune manière les associations n’ont remis en question la nécessité de remplacer le télésiège obsolète, mais portent leur travail sur la manière de le faire, en particulier sur le lieu d’implantation du nouvel équipement, de manière à conserver la fonctionnalité de la station sans porter d’atteintes supplémentaires au milieu naturel.
Les élus ont salué l’esprit de responsabilité de la FRAPNA et, au final, les parties se sont donné
un délai supplémentaire, jusque fin avril, pour étudier des éléments complémentaires et fixer
définitivement leurs positions.

Catégorie aménagement, montagneCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2011
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+