Extraction de gaz de schiste: des risques pour l’eau

Une nouvelle étude publiée par l’Académie des Sciences des Etats Unis montre que les puits de gaz de schiste sont contaminés par le méthane des gaz de schiste !

Dans les aquifères situés au dessus des formations de schiste du Marcellus et de l’Utica et dans l’état de New York les auteurs de cette étude ont en évidence de manière systématique une contamination des eaux par le méthane associée à l’extraction du gaz de schiste.

Les scientifiques l’Université Duke, en Caroline du Nord, montrent dans cette étude que plus on est près d’un puits de gaz de schiste, plus les risques sont grands que la nappe phréatique soit contaminée par du gaz naturel.

Leur étude, intitulée « Methane contamination of drinking water accompanying gas-well drilling and hydraulic fracturing », est parue le 9 mai 2011 dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), une grande revue scientifique américaine. Les chercheurs ont analysé les teneurs en méthane (qui constitue plus de 80% du gaz naturel) dans 60 puits d’eau potable en Pennsylvanie et dans l’État de New York.

Ils ont trié leurs échantillons en fonction de la distance entre le lieu de prélèvement et le site d’extraction de gaz de schiste le plus proche. Résultats : Dans les puits situés à plus d’un kilomètre d’un d’extraction de gaz de schiste, la teneur moyenne en méthane dans l’eau était de 1,1 milligramme par litre (mg/l).

Dans les sites situés à moins d’un kilomètre d’un site d’extraction de gaz de schiste cette teneur moyenne grimpait à 19,2 mg/l (le maximum mesuré étant de 60 mg/l, teneur qui représente un risque d’explosion selon l’étude). « Nous avons trouvé une corrélation assez forte entre la proximité d’un puits de gaz et la concentration de méthane dans l’eau potable », a déclaré Robert B. Jackson, professeur de biologie à l’Université Duke, un des quatre auteurs de l’étude. Selon l’étude de l’Université Duke, le gaz retrouvé dans les échantillons d’eau potable avait bien les caractéristiques du gaz de schiste.

« Cette nouvelle étude américaine montre clairement que l’extraction des gaz de schiste constitue une menace grave pour l’environnement et particulièrement les ressources en eau. » déclare François Veillerette, porte parole de Générations Futures. «Forts de cette nouvelle preuve de la dangerosité de l’exploitation de cette ressource, les députés français doivent clairement et sans ambigüité interdire l’exploitation des gaz de schiste dans le pays !

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8616 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

mai 2011
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+