Catégorie | A la une, agriculture

Mécafourrages

Mécafourrages

Mécafourrages, manifestation organisée par le réseau national des Cuma a connu un gros succès. Organisée à Biol, cette journée avait pour fil conducteur : pour gagner avec l’herbe demain. D’herbe il en a été beaucoup question à Biol. On dira même qu’elle a été omniprésente, vus les aléas climatiques qui plombent notre pays à travers la sécheresse.

Durant toute la journée les milliers de visiteurs ont pu participer aux différents ateliers mis en place, au forum qui avait pour thème: l’autonomie alimentaire et la qualité des produits, assister à de multiples démonstrations de matériel et aller à la rencontre de différents stands agricoles.

Bien entendu la visite inaugurale a été un moment fort de cette journée.

Elus et personnalités ont été unanimes pour dire que le cadre choisi, sur les hauteurs de Biol, est paradisiaque. Mécafourrages s’est déroulé sur les terres du Gaec de la Mure, géré par les frères Giroud. Une exploitation familiale toujours à la pointe du progrès, de l’innovation. Pour preuve, la première Cuma installée à Biol l’a été chez les Giroud, en 1952!

Dans son discours de bienvenue, Didier Veyron, président de la Fdcuma de l’Isère a rappelé ce qu’est l’esprit cumiste: » social, économique, solidarité, partage… »

Stéphane Gérard, président national des Cuma a rajouté que les Cuma « sont ancrées dans le territoire. Elles participent étroitement au développement à la modernisation de notre agriculture. Elles sont également sources d’emploi… »

Gérard Seigle Vatte, président de la chambre régionale d’agriculture Rhône Alpes « croit fermement à l’agriculture de groupe, à son avenir. Il ne faut pas oublier le rôle essentiel des Cuma: celui de faire baisser les charges d’exploitation. » Il a profité de la présence d’élus pour rappeler quelques sujets d’actualité: la pression foncière, l’installation des jeunes et leur formation, la valorisation des produits, l’agriculture de montagne, le bio et bien entendu la sécheresse. « Celle ci est historique et il faut tout mettre en oeuvre pour en limiter ses dégâts. »

Il a insisté sur « la mise en place de plans d’irrigation. On doit imaginer de construire des bassins qui se rempliraient d’eau l’hiver. Cela nous permettrait de pouvoir arroser l’été. Chacun doit savoir qu’une herbe sans eau ne peut pousser… »

Voici quelques clichés, pris sur le vif de Mécafourrages 2011.

Les frères Yves et didier présentent leur exploitation

Les frères Yves et Bruno Giroud présentent leur exploitation

Le Comité interprofessionnel du St Marcellin a profité de l'occasion pour organiser un CA

Le Comité interprofessionnel du St Marcellin a profité de l'occasion pour organiser un CA

méca 4

méca 5

méca 6

méca 7

méca 8

méca 9

méca 10

méca 11

méca 12

méca 13

méca 14

méca 16

méca 17

méca 18

méca 19

méca 20

méca 22

méca 21

méca 24

méca 25

méca 27

méca 28

méca 29

méca 30

méca 31

méca 33

méca 34

méca 35

méca 37


Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8604 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

mai 2011
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+