Archive | 23 mai 2011

Communauté de Communes du Massif du Vercors: une étude sur son potentiel bois

Dans le cadre de sa Charte Forestière, la Communauté de Communes du Massif du Vercors s’est engagée depuis 2006 dans une démarche de valorisation des bois locaux, avec pour objectifs le développement des activités de transformation.

ccv
La motivation d’un certain nombre d’élus et d’acteurs de la filière, dont le Groupement des Sylviculteurs Vercors 4 Montagnes et la forêt privée, pour une meilleure valorisation des bois du territoire a conduit la CCMV à approfondir les données d’ordre économique.

Rappelons que la Communauté de Communes du Massif du Vercors regroupe les communes de:

  • Autrans
  • Corrençon-en-Vercors
  • Engins
  • Lans-en-Vercors
  • Méaudre
  • Saint-Nizier-du-Moucherotte
  • Villard-de-Lans

Le cabinet Carrière Consultants, spécialiste de la filière bois, a été choisi pour mener une étude de faisabilité pour la constitution d’une offre de bois local pour les artisans des 4 Montagnes.  Celle ci ayant pour but de déterminer le marché potentiel, étudier les conditions de rentabilité et analyser les moyens nécessaires.

Les conclusions de cette étude ont été présentées aux divers représentants des structures concernées: Communauté de Communes du Massif du Vercors, communes forestières, ONF, CRPF, GSV4M, Parc Naturel Régional du Vercors,scieurs, artisans du bois, constructeurs en maisons ossature bois menuisiers, artisans d’art, tourneurs…

Constat :

Une trentaine d’entreprises sont implantées sur le plateau et d’autres à proximité – Colombe, la Chapelle en Vercors, la Motte-Fangeas, Rencurel – leur fonctionnement est essentiellement artisanal. Sur le plateau du Vercors, une seule d’entre elles compte plus de 10 salariés.

Leur profil : Charpente, fuste, construction bois, menuiserie, ébénisterie…

Leur consommation de bois déclarée sur le plateau avoisine 1250 m3 de bois massifs, dont 80% de résineux, et 330 m3 de bois contrecollés, lamellé-collé… Cette consommation semble se stabiliser pour 2011. Il est important de noter que la consommation  hors plateau dépasse les 8400m3, dont la moitié en bois massifs.

45 % des bois utilisés par les artisans proviennent du plateau et 30 % des artisans s’approvisionnent en partie chez le scieur local.

80% de ces bois exigent un séchage, sans nécessité obligatoire de rabotage.

Il y a plusieurs dizaines d’années en arrière, le nombre de scieries était plus important sur le plateau et la délocalisation s’explique ainsi :

- Conditions climatiques importantes et saisonnalité des entreprises

- Enclavement, faiblesse des infrastructures routières

- Indisponibilité foncière pour s’implanter, s’agrandir

- La culture bois ne fait pas partie du patrimoine, la pierre a toujours été prédominante

Les handicaps  de cette première transformation ?

- Les entreprises de travaux forestiers sont en déclin

- La gestion du Bois Energie dans le contexte actuel et les perspectives d’avenir sont très confuses

- L’unique scierie du plateau est plutôt morose pour son avenir – son implantion au milieu d’habitations – nuisances sonores – extension impossible – conditions climatiques…

La pérennité de la filière bois se trouverait-elle en danger ?

forêt vercors

Les débats ont vite mis en évidence que :

- La forêt représente 60% du territoire et qu’elle doit être mise en valeur en parallèle avec les activités touristiques économiques ;

- nous avons des bois de qualité mais ce n’est pas suffisant, il faut les trier, les scier avec le savoir faire local, les sécher

- rassembler les forces actuelles pour créer un ensemble plus performant dans l’économie de marché

- développer la gestion forestière et par le fait, consolider l’implantation des Entreprises de Travaux Forestiers

- l’exploitation forestière privée et publique est largement suffisante (plus de 40.000m3 par an) pour alimenter la filière locale

- la décision reposera dans un premier temps, sur l’envie du ou des scieurs locaux de regarder vers l’avenir, de se regrouper pour optimiser la production

Ces premières réflexions, sur la première étape de cette étude, ne sont pas closes et se poursuivront encore au sein de la filière avant de se retrouver pour la deuxième étape de l’étude.

Le mot de la fin de cette première étape revient au Président de la CCMV, Pierre Buisson, qui a confirmé l’investissement de la collectivité publique qu’il représente « Essayer de conserver le savoir faire et la matière première sur place »

Nous vous tiendrons au courant des avancées de ce projet …

Daniel Bonnet, Président du Groupement des sylviculteurs Vercors 4 montagnes.

Nos partenaires:

Maison familiale rurale de Vif:

MFR vif


Hotel-Restaurant La Buffe

la buffe


La Scie – 38880 Autrans

Tel : 04 76 94 70 70
Fax : 04 76 95 72 48

contact@la-buffe.fr

Hôtel- restaurant les tilleuls

les tilleuils

La côte
38880 AUTRANS

Tél. 04 76 95 32 34
Fax 04 76 95 31 38

Contact

Hôtel le Vernay

le vernayAUTRANS

Tél. : +33 (0) 4.76.95.31.24
Fax : +33 (0) 4.76.95.73.8

Hôtel*** du Golf

Voir le site de l’Hôtel

correncon

Hôtel*** du Golf – Restaurant Le Bois Fleuri -38250 Corrençon-en-Vercors – France

Tél. +33 (0)4 76 95 84 84 – Fax +33 (0)4 76 95 82 85

hotel-du-golf@wanadoo.fr


Machines et territoires-Agri Dauphiné:

commerce et réparation de matériels agricoles, forestiers….

38 St- Nizier-du-Moucherotte

TEL: 04 76 53 41 09

Groupement des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes (GS4M)

Tél. /Fax 04.76.75.68.31 et 06.85.76.28.36

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, forêt du VercorsCommentaires fermés

Sécheresse : limitation des usages de l’eau en vigueur au 23 mai 2011

Carte des 44 départements concernés par la limitation d’eau au 23 mai 2011 et les différents niveaux de mesures prises.

tableau seccheresse

secheresse 2

Catégorie environnement, planète TerreCommentaires fermés

Assemblée générale de Capgènes

Evènement pour les éleveurs caprins.

Cette année l’assemblée générale de Capgènes se tiendra dans l’Isère à St Just Chaleyssin le mercredi 25 mai

2 temps forts :

A la salle Michel Fouret – Clos moudru à St Just Chaleyssin à partir de 11h00, Nicole Bossis de l’Institut d’Elevage fera un exposé sur « comment piloter son élevage avec la génétique ».

A 14h00 visite de l’élevage du GAEC de la Vallière à St Just Chaleyssin :

  • – élevage de saanen de bon niveau génétique, atelier de transformation lait agréé CEE, plus atelier d’abattage de chevreaux également agréé CEE.

Catégorie élevageCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mai 2011
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+