L’agriculture en pays voironnais: un rôle essentiel

Le pays voironnais souhaite fortement garder une agriculture forte sur son territoire. pour ce la communauté d’agglomération du pays voironnais met tout en oeuvre pour maintenir les agriculteurs en place mais également pour aider les jeunes qui souhaitent s’installer.

voiron1

Romain Devriese explique les enjeux de son exploitation à Thierry Blanchet et Roland Revil

C’est le cas de Romain Devriese qui a pris la suite de l’exploitation, avec saut d’une génération, de son grand oncle, sur les hauteurs de Voiron, il y à un peu plus de 2 ans. Pour s’installer, il n’a bénéficié que des aides financières du pays voironnais et des conseils logistique de son parrain, Thierry blanchet, agriculteur à La Murette. C’est en effet une particularité: tout candidat à l’installation a le soutien d’un parrain.  » Celui ci joue un grand rôle, lors de la phase d’installation et même après » précisera Romain Devriese.

L’exploitation de ce dernier, située à 600 mètres d’altitude est axée sur la production laitière, 150 000 litres de lait livrés à l’étoile du Vercors, viande et noix. Elle devrait évoluer puisque son frère David, qui est encore à l’école souhaite également s’installer et que les Devriese pensent à évoluer, vers la transformation, vente directe…

Roland Revil, vice président de la communauté d’agglomération, maire de Voiron, a montré son attachement a une fois de plus montré son attachement au maintien de l’agriculture en visitant l’exploitation de Romain Devriese.  » Nous ne pouvons qu’encourager les jeunes qui veulent s’installer au lieu de les en empêcher. A nous de leur apporter tous les soutiens nécessaires. Dans ce cas précis on a pu le faire à travers par exemple le Fida.

Sur notre territoire le maintien d’une agriculture forte est indispensable. Elle joue bien entendu un rôle important au niveau de l’environnement mais elle a également un poids économique important. N’oublions pas qu’elle représente 1000 emplois sur notre secteur. »

voiron 2

Halte au niveau de la salle de traite. Roland Revil vice président du pays voironnais, en charge du tourisme, de l’économie et de l’agriculture, maire de Voiron, attentif aux explication des frères Devriese.

Roland revil n’oublie pas de préciser que l’agriculture locale bénéficie d’un potentiel consommateurs important.  » D’ou la nécessité de favoriser les circuits courts, le bio. La prochaine mise en place d’une légumerie entre bien dans ce cadre là. »

On ne pouvait ne pas évoquer l’avenir de l’ADAYG avec celui qui en fût son co-président depuis plusieurs années.

 » Je regrette bien entendu la suppression programmée de cette structure qui a beaucoup apporté à l’ Y grenoblois en général et au pays voironnais en particulier. Cependant il valait mieux arrêter avant qu’elle aille dans le mur. Reste à savoir que le pays voironnais ne peut se passer des services tels que ceux qui étaient prodigués par l’ADAYG, concernant en particulier les volets technique, installation, forêt…. Voilà pourquoi nous travaillons à la création d’une structure, en association avec la METRO. Celle ci reprenant la quasi totalité des salariés de l’ADAYG. » L’affaire suit son cours…

Voir également l’article:

Pays voironnais: location de terrains agricoles, appel à candidatures

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8017 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

juin 2011
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+