Archive | 30 juin 2011

Dérogation au cahier des charges Agriculture Biologique dans le cadre de la sécheresse 2011

A partir du 10 juin 2011, le Comité National de l’Agriculture Biologique a autorisé, sous le régime de la dérogation, l’utilisation d’aliments non biologiques pour nourrir des animaux en AB sur tout le territoire national sans demande individuelle des exploitants concernés sous réserve des conditions suivantes.

Pour les herbivores

Cette dérogation est possible jusqu’à la prochaine mise à l’herbe de 2012 de préférence à des animaux qui ne sont pas en production ou qui ne sont pas destinés à être certifiés AB sur cette période.
Pour des animaux valorisés en AB à l’abattoir, il est nécessaire que les animaux soient nourris 3 mois avec de l’aliment AB après la période de dérogation ; sinon les animaux seront déclassés en non AB.
Les aliments utilisés doivent être préférentiellement issus de parcelles en année 2 de conversion à l’agriculture bio. A défaut, il pourra être fait appel à des aliments issus de parcelles en année 1 de conversion ; voire à défaut de cette catégorie d’aliments à des aliments conventionnels.

Les types d’aliments distribués préférentiellement doivent être :

  • des fourrages issus de parcelles en C2 ou C1 ou conventionnelles
  • à défaut de la paille conventionnelle
  • à défaut d’autres types d’aliments conventionnels non disponibles en agriculture biologique (dont le maïs ensilage).

Pour des animaux en production nourris pendant la période de dérogation avec des aliments conventionnels, la proportion devra être inférieure à 50% de la ration pour que les produits puissent continuer à être valorisés en BIO. Pour les animaux en production nourris avec des aliments issus de parcelles en conversion (année 2 ou 1), aucune proportion minimale n’est à respecter pour que les produits continuent à bénéficier du label AB. Aucune proportion minimale dans la ration n’est requise pour les animaux qui ne sont pas en production.

Pour les monogastriques (porcs)

Les animaux peuvent être nourris avec 45% d’aliments issus de parcelles céréales -oléoprotéagineux en année 2 de conversion. Si la ration est constituée d’aliments issus de parcelles en année 1 de conversion seuls 30% d’incorporation est possible. Néanmoins, si les aliments issus des parcelles en conversion 1 ou 2 proviennent de la même exploitation que les animaux nourris, ils peuvent représenter 100% de la ration.

Catégorie agriculture, bioCommentaires fermés

Gestion de l’eau: mobilisation réussie…

Le colloque « Sécheresse : arrêtons de gaspiller l’eau ! » organisé le  28 juin 2011 par l’ensemble des organisations professionnelles agricoles sous l’impulsion d’Irrigants de France a réuni plus de 200 personnes, dont de nombreux parlementaires.

Ce colloque a démontré la nécessité et l’urgence de mettre en oeuvre une politique de stockage de l’eau pour sécuriser la production agricole, préserver la qualité des produits et répondre aux besoins des activités économiques comme des milieux naturels.
Le constat est clair : la France ne manque pas d’eau. Mais l’évolution climatique est belle et bien palpable et Philippe DANDIN, directeur de la climatologie à Météo France a indiqué que
« les épisodes secs comme la sécheresse de ce printemps seront plus fréquents à l’avenir ».

Et la solution ne passe sûrement pas par des objectifs arbitraires comme souhaite les annoncer la Ministre de l’Environnement dans le cadre de son plan national d’adaptation au changement climatique : une baisse de 20% des prélèvements d’ici 2020 !

La solution passe par une optimisation de l’utilisation de l’eau disponible en accentuant encore les efforts faits par les professionnels. Mais elle passe aussi par la mobilisation des ressources, en particulier en stockant l’eau quand elle est abondante dans le milieu, pour l’utiliser quand et là où elle peut manquer.

Ce colloque a donc été l’occasion de rappeler que l’agriculture irriguée représente de nombreux emplois, un tissu rural et une activité économique dynamiques, des produits disponibles en quantité et en qualité. L’irrigation correspond donc bien à une demande de la société, ce qui a été souligné par les parlementaires présents.

Les propositions du Président de la République le 9 juin dernier pour la mise en place d’un plan de stockage de l’eau à 5 ans correspondent bien à cette réalité.

Les organisations professionnelles les ont saluées mais réclament aujourd’hui, au-delà des mots, des actes. En effet, les situations de blocage constatées dans les projets de stockage concernent 150 millions de m3, alors que 300 millions de m3 au total suffiraient pour répondre à l’essentiel des besoins. Il est donc urgent d’y remédier au plus vite en apportant des réponses politiques, réglementaires et financières.


Dans le contexte d’évolution démographique et climatique, l’accès à l’eau et l’irrigation doivent être développés en France et dans le reste du monde pour répondre à l’enjeu alimentaire.

C’est bien ce que le récent G20 a affirmé en actant l’impérative nécessité de produire plus en augmentant la productivité agricole d’ici à 2050 pour répondre aux besoins de l’humanité et éviter que le XXIème siècle ne soit le siècle de la faim.

Source AGPM

Catégorie A la une, eau, irrigationCommentaires fermés

Les marchés fermiers de Belledonne en juillet

Un marché fermier, qu’est-ce que c’est ? C’est la convivialité d’un marché de producteurs, le plaisir de trouver des produits du terroir de qualité, tout en découvrant une ferme du massif.

Selon les saisons, vous pouvez y retrouver ou découvrir les produits des fermes de Belledonne : viandes et charcuteries, miels et pains d’épices, fromages, fruits et légumes de saison, confitures et coulis, jus de fruits et sirops, glaces et sorbets, pain, huile de noix, plantes vivaces, etc …, autant de produits qui ne demandent qu’à composer vos menus ou agrémenter votre jardin tout au long de l’année.
Pour ce mois de juillet, les producteurs de Belledonne vous proposent deux rendez-vous pour profiter de la fraicheur de la montagne dans l’une de leur ferme :

- le dimanche 3 juillet de 10 à 17h, à la ferme de Loutas (St Martin d’Uriage), avec au programme :
- à partir de 12h30, possibilité de restauration sur place (les assiettes gourmandes de Dominique),
- à partir de 14h00, balades en ânes gratuites pour les enfants.

- le dimanche 24 juillet de 9 à 17h, à la ferme Le miel de nos montagnes (Les Adrets).

Notez aussi dès à présent sur vos agendas les lieux et dates des marchés fermiers suivants :

- le dimanche 14 août : Ferme de la Boutière à Laval,
- les dimanche 18 septembre, 16 octobre et 11 décembre : Ferme de Loutas à St Martin d’Uriage,
- les dimanche 25 septembre, et 30 octobre : Ferme de Pressembois à Venon
A bientôt sur les fermes de Belledonne!

Contacts :

- ADABEL (Association pour le développement de l’agriculture de Belledonne) : 04 76 20 68 45
- Commune de Venon – Anne Gibaszek : 06 87 28 50 36
-  Ferme de Loutas – 220 Chemin de Loutas (route de Pinet) – Saint Martin d’Uriage – Dominique
et Jean-Claude Boufflers : 04 76 89 54 23
- Ferme de La Boutière – Dominique et Francis Truc-Vallet – Laval : 04 76 71 59 58
-  GAEC Le Miel de nos montagnes – Les Adrets – Elianne et Maurice Pouchot-Camoz, Gérald
Isabello : 04 76 71 02 54

Catégorie terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Opération de contrôles renforcés dans la restauration rapide

Face aux accidents sanitaires survenus au cours des derniers mois dans le domaine alimentaire et avant la saison touristique, le Ministre en charge de l’alimentation et le Secrétaire d’Etat en charge de la consommation ont décidé de conduire une action nationale de contrôles renforcés en restauration rapide, un secteur toujours très sensible à cette période de l’année.

En Isère, cette action sera menée par les agents de la direction départementale de la protection des populations dans l’agglomération grenobloise ainsi que dans le Nord Isère, dans les établissements de restauration rapide ou de vente à emporter, notamment dans les établissements temporaires lors de manifestations publiques attirant un large public (festivals manifestations sportives,…) .

Ainsi, les contrôles visent à s’assurer de la sécurité sanitaire des lieux d’élaboration et de ventes des produits, du respect des règles d’hygiène et de la qualité bactériologique des denrées, qu’il s’agisse  par exemple de sandwiches, pizzas à emporter ou petits plats cuisinés.

En effet, seront particulièrement vérifiés :


- les équipements relatifs à la conservation des denrées et aux déchets
- la maîtrise des températures de conservation (ingrédients, conservation des produits congelés ou cuits en fin de service, sandwiches, etc.)
- le respect des règles de congélation et décongélation
- les matières premières utilisées (facture, établissement de provenance : agrément sanitaire ou dérogation à l’obligation d’agrément), les produits préparés (étiquetage, température, date limite de consommation)

Un premier bilan sera effectué dès vendredi 1er juillet.

Les manquements majeurs peuvent faire l’objet de mesure de police administrative (injonction de mise en conformité) allant jusqu’à la fermeture de l’établissement, en cas de danger pour la santé des consommateurs, ou encore de procès-verbaux transmis au procureur de la république.

Les actions de contrôles se poursuivront tout au long de l’été dans l’ensemble des établissements de restauration tant traditionnelle que saisonnière ou collective (restaurants de centres de vacances) dans le cadre de l’Opération Interministérielle Vacances 2011.

Pour plus d’information, les consommateurs peuvent consulter le site internet :

http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/documentation/ete_2011/index.htm

, rubrique  » Guide des Vacances 2011″

Catégorie agro-alimentaire, consommationCommentaires fermés

112: numéro d’appel en urgence des secours en montagne

Le 112 devient le numéro d’appel des demandes de secours en Montagne
-Suppression de la ligne d’appel « 3X22 »-

A partir du 1er juillet 2011, la ligne d’appel d’urgence des secours en montagne, le 04.76.22.22.22 est supprimé.

Cette décision fait suite à circulaire du 6 juin 2011 du ministre de l’intérieur relative au secours en montagne.

Celle-ci prescrit qu’il doit être fait exclusivement référence pour toute demande de secours en montagne au numéro d’urgence européen : le 112.
En effet, seul ce numéro (avec le 15, le 17 et le 18) est considéré comme « numéro d’appel d’urgence ». Il bénéficie ainsi de conditions d’acheminement dérogatoires des numéros courts assurées de manière rigoureuse par les opérateurs de téléphonie.
Un appel vers le « 112 » est gratuit. Le « 112 » est accessible à partir d’un portable en « service limité ». Le « 112 » est acheminé y compris lorsque l’appel est capté en zone frontalière, par le relais d’un opérateur de téléphonie étranger.
A terme, le « 112 » sera le numéro commun d’appel d’urgence partout en Europe. Il renverra automatiquement vers les services de secours les plus proches.
La suppression du « 3 x 22 » a donc pour objectif de clarifier la situation pour les usagers.
Néanmoins, une période transitoire est prévue en Isère.
Le 1er juillet 2011, un message invitant les requérants à composer le 112 pour être mis en relation avec l’unité spécialisée de secours en montagne sera enregistré sur la ligne du « 3X22 » et ce jusqu’au 1er mai 2012.

Catégorie montagneCommentaires fermés

Les Meilleurs Produits de Savoie sont dans les magasins du groupe Provencia

Défenseur des Produits Régionaux depuis près de 50 ans, le groupe Provencia a choisi en toute logique de s’associer à la Marque Savoie, Ambassadeur des Meilleurs Produits de Savoie.

Présente toute l’année en rayons et facilement reconnaissable grâce à son logo, elle sera mise à l’honneur tout l’été. Retrouvez-la dans les magasins Carrefour et Carrefour Market du groupe Provencia et tentez de gagner 3 iPad et 50 coffrets des meilleurs produits de Savoie.

Le jeu est valable du 1er juillet au 31 août ! Un sticker directement apposé sur les produits Marque Savoie vous indiquera la marche à suivre.

La marque savoie fait gagner des cadeaux dans les magasins du groupe ProvenciaLa Marque Savoie a pour principale mission de valoriser les fleurons de notre terroir. Les produits estampillés Marque Savoie offrent une garantie d’origine, d’histoire et de qualité, propre à la richesse et à la diversité du patrimoine savoyard.

Découvrez tous les magasins proposant le jeu Marque Savoie.

Pour en savoir plus sur la Marque Savoie…

Catégorie terroirs/gastronomieCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juin 2011
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+