Archive | 28 juillet 2011

viticulture: FNSEA et JA attendent des actions concrètes

Suite à la visite de Nicolas Sarkozy dans le Vaucluse ou il a abordé le dossier de la viticulture, la FNSEA et les JA ont réagit à travers un communiqué.

Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a visité une exploitation viticole à Beaumes-de-Venise. Ce déplacement dans le Vaucluse lui a permis d’échanger avec les professionnels de la filière viticole sur l’avenir des droits de plantation, la Politique agricole commune post 2013, la compétitivité de la filière et le coût du travail, ainsi que les préoccupations vin et santé.

vigne

La filière viticole représente un secteur économique majeur pour la France avec un excédent commercial de 8 milliards d’euros en 2010.

Elle se bat pour conserver son haut niveau de qualité reconnu à travers le monde face à une concurrence de plus en plus aigüe. Pour ce faire, elle a recours à des mesures spécifiques de la PAC dont elle demande la pérennisation : restructuration du vignoble, investissements dans les caves, promotion.
En réponse à la demande de la FNSEA et JA, Nicolas Sarkozy a rappelé, lors d’une table ronde, sa détermination pour le maintien des droits de plantation et s’est engagé à travailler à une issue favorable avec les autres Etats membres.
Concernant le coût du travail des emplois permanents, le chef de l’Etat, reprenant les propos de François FILLON au Congrès de la FNSEA, a assuré que le Gouvernement ferait « quelque chose à l’automne en accord avec la réglementation européenne ».
La FNSEA et JA attendent maintenant des propositions concrètes et seront très vigilants sur l’action de la France.
Alors que trop souvent des amalgames conduisent à diaboliser la consommation de vin, la filière viticole est une filière responsable qui oeuvre à éduquer et à promouvoir la consommation modérée de vin auprès des consommateurs. La FNSEA et JA attendent du Président de la République son soutien à cette approche.
La FNSEA, JA et la filière viticole apprécient que le Président de la République ait pris le temps d’être à l’écoute des viticulteurs qui portent haut les couleurs de leurs territoires et de la France. »

Catégorie viticultureCommentaires fermés

Fruits et légumes: un besoin urgent de solutions

La FNSEA, les producteurs de Légumes de France et les producteurs de fruits de la FNPF réclament conjointement,  des « solutions d’urgence » pour venir en aide aux producteurs  qui subissent une crise conjoncturelle.

« Un grand nombre de productions de fruits et de légumes sont en crise. Une crise
conjoncturelle qui entraîne des conséquences économiques graves pour la production française.
Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. La crise E coli a fait bien des ravages en Europe, de trop nombreuses promotions ont affaiblies le marché, et finalement c’est l’ensemble des producteurs de fruits et de légumes français qui en payent le prix. La FNSEA, Légumes de France et la FNPF demandent à tous les acteurs de la chaîne commerciale la mise en valeur des produits de nos terroirs et de nos territoires. Nous demandons également de stopper ces promotions qui sont régulièrement en dessous des coûts de revient des producteurs français.
Faut-il rappeler aux consommateurs que la mention « origine France » est un gage de qualité et de traçabilité ?
Faut-il également rappeler aux Pouvoirs publics que le coût élevé du travail dans notre pays fait que nous avons du mal à rester compétitifs ?

Bruno Le Maire s’est engagé à la mise en place de mesures au 1er janvier 2012 sur la base du rapport publié par Bernard Reynes. Plus que jamais nous devons travailler ensemble à ce que ces mesures aient un impact positif réél sur l’économie des entreprises : redonner des marges et de l’oxygène aux trésoreries des exploitations légumières et fruitières de notre pays.
Faut-il enfin rappeler à la Commission européenne et à la France que sans une
enveloppe spécifique, les producteurs de fruits et de légumes ne surmonteront pas cette nouvelle crise ? C’est pourquoi nous demandons un nouveau train de mesures communautaires.
La sortie de crise ne peut s’opérer sans que tous les acteurs réagissent plus vite et plus fort : consommateurs, Pouvoirs Publics français, Commission européenne.
L’urgence, ce sont des actes. »

Catégorie fruits-légumesCommentaires fermés

Nicolas Sarkozy:

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, s’est rendu dans le Vaucluse pour évoquer les perspectives d’avenir de la viticulture française.
Le chef de l’État a visité le domaine viticole de Durban, à Beaumes-de-Venise puis a présidé une table ronde à Chateauneuf-du-Pape, en présence des principaux acteurs de la filière viticole du département.
Il a annoncé aux viticulteurs que la France se battra au niveau communautaire afin d’obtenir le maintien des droits de plantation au-delà de 2018.

Catégorie A la une, viticultureCommentaires fermés

Fermade à SAINT-NIZIER-DU-MOUCHEROTTE

Depuis 1978, la Ferme Rony vous accueille dans un espace préservé, où le troupeau de Blondes d’Aquitaine vous garantit une excellente viande bovine.
Les chèvres alpines chamoisées, nourries d’une herbe riche en diversité et traites à la main, nous permettent de produire une gamme de fromages de chèvre incomparables.
Enfin, à partir de recettes traditionnelles, nous préparons une charcuterie fermière ainsi que des repas d’hôtes, lors de vos séjours insolites dans nos tipis et tentes prospecteurs.
Sylvie et François vous attendent pour partager un merveilleux moment de ressourcement et de convivialité.

Programme
17h00 : balade-visite de ferme 19h00 : repas-spectacle

Réservations : 04 76 53 42 75 – fermerony@orange.fr
Repas-spectacle. Adulte 25 € – Enfant 12 €

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Sécheresse: 15 départements de plus

Le Comité national de l’assurance en agriculture (CNAA) a tenu sa deuxième réunion consacrée à la sécheresse le 28 juillet. Les demandes de reconnaissance de calamité agricole au titre de la sécheresse ont fait l’objet d’un avis favorable pour 15 départements, sur la totalité ou sur certaines zones de leur territoire. Pour 4 départements, il s’agit de zones complémentaires à celles déjà reconnues le 12 juillet dernier.

Sur la base des avis rendus par ce comité, les arrêtés de reconnaissance de calamité agricole dans ces départements seront pris.

Comme s’y était engagé Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, les agriculteurs des zones reconnues pourront déposer un dossier d’indemnisation et percevoir, s’ils sont éligibles, un acompte dès le 15 septembre prochain.

Conformément aux mesures annoncées par le Président de la République le 9 juin dernier, le Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA) sera doté en 2011 d’une enveloppe de l’ordre de 200 millions d’euros pour permettre le versement des avances sur l’indemnisation des pertes dues à la sécheresse. Le montant définitif des indemnisations pour les agriculteurs sera connu après une évaluation des pertes à la fin de l’année.

Au total, à la date du 28 juillet, 52 départements ont été reconnus. Le CNAA se réunira à nouveau le 25 août.

Liste des départements et zones reconnus au cours du CNAA du 28 juillet 2011

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juillet 2011
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+