Fête du fromage et des produits du terroir: une fin en apothéose

Philippe Thiault, président de la confrérie et l’ensemble des bénévoles qui ont assuré l’organisation de la fête du fromage et des produits du terroir peuvent être fiers, la 24ème édition de cette fête est une réussite. Tout au long de ce dimanche des centaines de visiteurs se sont pressés à Sassenage afin de découvrir le célèbre Bleu du Vercors Sassenage mais également une belle gamme de produits présentés par les producteurs eux-mêmes.

Bien entendu l’un des clous de la journée a été la traditionnelle cérémonie des intronisations. 4 personnes choisies par le fait qu’elles sont gourmandes et gourmets ont eu l’immense plaisir de rejoindre le groupe des intronisés au sein de la confrérie.

Gilbert Coutelier, boulanger, Hervé Flandrin, restaurateur, Alban Damonneville, cuisinier et Jérémy Pomerat, carrossier ont ainsi juré fidélité au Bleu au cours d’une cérémonie haute en couleurs.

Bien entendu le dessinateur de presse Biassu, qui oeuvre en particulier pour sillon38 a tout au long de la journée croqué l’actu à sa manière…

La 24ème fête du fromage et des produits du terroir vient de s’éteindre. La confrérie n’aura pas le temps de se reposer sur ses lauriers, ses membres préparent déjà la fameuse nuit du Bleu qui se déroulera le samedi 19 novembre à Sassenage et la prochaine fête. Ce sera la 25ème édition: des surprises sont en cours d’élaboration pour cet anniversaire…

Voici quelques clichés de la journée de dimanche pris sur le vif.

sasse 1

sasse 2

sasse 3

sasse 5

sasse 6

sasse 7

sasse 8

sasse 12

sasse 10

sasse 11

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8566 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

août 2011
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+