Catégorie | La Métro, agriculture, msa

Santé: les agriculteurs moins exposés aux maladies

agricanLancée en 2005 et appelée à se poursuivre jusqu’en 2020, l’enquête AGRICAN (AGRIculture et CANcer) menée sur la santé en milieu agricole et les causes de décès en particulier par cancer, publie ses premiers résultats* qui montrent que la santé des salariés et des exploitants agricoles est meilleure que celle du reste de la population française.

L’enquête AGRICAN suit une cohorte de 180 000 assurés agricoles actifs et retraités sur douze départements représentatifs des activités agricoles de la France métropolitaine : Calvados,Côte d’or, Doubs, Gironde, Isère, Loire-Atlantique, Manche, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Somme, Tarn et Vendée.

Cette enquête est menée par le Groupe Régional d’Etudes sur le cancer (GRECAN) de l’Université de Caen, le Centre de Lutte contre le Cancer François Baclesse, la Mutualité sociale agricole (MSA), l’Institut de santé publique d’épidémiologie et de développement (ISPED) et le réseau des registres des cancers FRANCIM.

* Résultats basés sur la période 2006-2009.

Une plus grande espérance de vie

Quelle que soit la cause du décès (cancers, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires, maladies digestives, accidents …), les résultats de l’enquête AGRICAN montrent une nette sous mortalité pour la population agricole comparativement à la population générale du même âge et du même département.

Par exemple, les hommes et les femmes de la cohorte ont respectivement moins de risque de décéder d’une maladie Alzheimer ou de Parkinson (-31% et -36%), d’un infarctus ou d’un accident vasculaire cérébral (-29% et -23 %) ou d’une maladie respiratoire (-34% et -36%).

Une sous-mortalité pour la plupart des cancers

L’enquête AGRICAN montre que le risque de décéder d’un cancer est respectivement de -27% et -19% moins élevé chez les hommes et les femmes de la population agricole que pour le reste de la population française.

En particulier, elle montre une sous mortalité nette pour les cancers liés au tabagisme :

  • larynx, trachée, bronches et poumons où la sous mortalité est de -50% et -40% pour les hommes et femmes de la cohorte.
  • vessie : -42% et -40% de risque en moins.

Par ailleurs, les femmes de la cohorte ont également moins de risque de décéder d’un cancer du col de l’utérus (-28%), de l’utérus (-31%), du sein (-25%) et de l’ovaire (-11%).

Cependant, une légère surmortalité est observée pour les mélanomes malins de la peau (+1 % chez les hommes et +6 % chez les femmes). Ce résultat s’explique, en partie, par le travail en plein air des travailleurs agricoles, exploitants et salariés.
Enfin, à noter chez les femmes, une tendance à une surmortalité est aussi observée pour les cancers de l’oesophage (+ 8 %), de l’estomac (+ 5 %) et du sang (+ 2 %).

Les raisons qui peuvent expliquer les résultats de l’enquête

- Hygiène de vie
Les exploitants agricoles fument beaucoup moins que le reste de la population française, 76 % des femmes et 42 % des hommes de la cohorte AGRICAN n’ont jamais fumé. Ce facteur de risque très important dans la population générale (il est bien connu maintenant que 50% des fumeurs réguliers vont mourir à cause de leur tabagisme, par cancers mais aussi par maladies cardiovasculaires ou encore par maladies respiratoires).

- Environnement
A contrario, les facteurs de risque (pesticides, exposition à l’ensoleillement) expliquent très certainement la légère surmortalité par mélanomes malins de la peau.

- Accès aux soins
En règle générale, une prise en charge, précoce des pathologies conditionne favorablement les chances de guérison.

- L’effet du travailleur sain
Cette dernière difficulté est très souvent rencontrée quand on compare la santé d’une population active à celle de la population générale. La population générale est en moins bon état de santé qu’une population active car elle inclue des personnes exclues du travail temporairement ou plus durablement.

Ces premiers résultats seront mis à jour annuellement jusqu’en 2020.

Dès 2012, AGRICAN devrait permettre d’obtenir les premiers résultats concernant le rôle des facteurs professionnels pour certains cancers en analysant les risques par secteur agricole et en prenant en compte certaines expositions spécifiques. Ils permettront d’affiner les raisons qui expliquent les premiers résultats de l’enquête.

La MSA a comme préoccupation majeure la santé des populations agricoles dont elle a la charge. Elle met en place des observatoires sur le terrain et s’implique dans des enquêtes scientifiques comme AGRICAN . Ces travaux lui permettent d’améliorer son action en matière de prévention en santé et de risques professionnels.

Téléchargez tous les résultats de l’ Enquête AGRICAN 2011

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8547 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2011
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+