Archive | 20 octobre 2011

Semences de maïs en Europe: Faudra-t-il gérer la pénurie en 2011/2012 ?

En juillet dernier, la F.N.P.S.M.S. (Fédération Nationale Française de la Production de Semences de Maïs et de Sorgho) prévoyait une forte réduction des disponibilités ensemences de maïs pour les prochains semis 2012. Cette prévision est aujourd’hui, non seulement confirmée, mais amplifiée.

Le stock en semences de maïs au niveau de l’UE représentait au 30 juin 2011 moins de 50 %
d’une année de ventes, soit un niveau déjà limité. Le ratio prévisionnel au 30 juin 2012 devrait
encore se réduire pour être en-dessous des 40 %, ce qui est un niveau notoirement insuffisant
pour alimenter le marché sans pénurie sur un certain nombre de variétés. Pour expliquer cette
situation, deux raisons objectives :
- d’une part, une économie du maïs grain qui reste positive avec des bons, voire très bons
résultats en 2011, tant au niveau des rendements que des prix ;
- d’autre part, une production de semences 2011 qui sera inférieure aux attentes en
raison des conditions météorologiques particulières de l’été, notamment en Europe
Occidentale.
Il en résulte par conséquent en Europe un déséquilibre plus important que prévu entre offre et
demande de semences de maïs pour la prochaine campagne, a fortiori dans un contexte
technique et économique européen qui se traduira par une augmentation des surfaces en maïs
grain et fourrage, mais aussi de la demande en génétique de qualité.

Communiqué  MAIZ’EUROP

La C.E.P.M. (Confédération Européenne de la Production de Maïs) réunit les organisations maïsicoles
représentatives des pays suivants : Allemagne, Bulgarie, Espagne, France, Hongrie, Italie, Pologne, Portugal,
Slovaquie, Slovénie et Roumanie. Elle représente également 90 % environ de la production de maïs dans l’UE-27.
L’AGPM, organisation française du maïs assure la Présidence et le Secrétariat Permanent depuis sa création en
1985.
La F.N.P.S.M.S., Fédération Nationale Française de la Production de Semences de Maïs et de Sorgho, est une
organisation agricole interprofessionnelle française réunissant d’une part, les Syndicats d’Agriculteurs-multiplicateurs
de semences de maïs et de sorgho et, d’autre part, les entreprises semencières produisant en France.
La France, la Hongrie et la Roumanie totalisent 80 % de la production de semences de maïs de l’Union Européenne
à 27.
La France, premier producteur européen et premier exportateur mondial de semences, multiplie annuellement entre
50 et 55 000 ha de semences de maïs et produit de 180 à 200 000 tonnes d’hybrides commerciaux dont 55 % sont
exportés quasi exclusivement en Europe

Catégorie céréalesCommentaires fermés

Versement d’une avance sur les aides PAC de 3,7 milliards d’euros

Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, a obtenu de la Commission européenne, suite à la sécheresse du printemps 2011, l’autorisation de verser de façon anticipée, certaines aides de la politique agricole commune (PAC).

Conformément à cet engagement, plus de 3,7 milliards d’euros sont ainsi versés par anticipation aux agriculteurs, à partir d’aujourd’hui.

Cette avance exceptionnelle sur les aides de la PAC, qui sont habituellement versées à partir du 1er décembre, constitue un apport de trésorerie important pour les agriculteurs :

  • 337.000 exploitations agricoles – soit 98,5 % des demandes potentiellement éligibles vont bénéficier d’une avance de 50 % de l’aide découplée, pour un montant de 3,28 milliards d’euros.
  • 27.000 éleveurs d’ovins et de caprins – soit 97 % de ceux qui en ont fait la demande – vont percevoir une avance de 50 % sur les aides aux ovins et aux caprins pour un montant de près de 60 millions d’euros.
  • 39.700 éleveurs bovins bénéficient également d’une avance de 80 % sur la prime au maintien du troupeau de vaches allaitantes (PMTVA) et de 60% sur l’aide nationale complémentaire pour un montant total de 250 millions d’euros.
  • 45.000 agriculteurs vont également percevoir une avance de 75% du montant de la prime herbagère et agroenvironnementale (PHAE) pour un montant de 151 millions d’euros.

Par ailleurs, près de 85 000 agriculteurs ont déjà perçu une avance de 75 % de l’indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN) correspondant à un montant d’environ 400 millions d’euros.

La forte mobilisation des services déconcentrés du Ministère l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire ainsi que des services de l’Agence de Services et de Paiement (ASP) ont permis de procéder au versement anticipé de ces aides.


Catégorie PAC, agricultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2011
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+