Archive | 08 novembre 2011

Projet d’aménagement de l’A480 dans la traversée de l’agglométation grenobloise

Déroulant son tracé entre la ville et le Drac, l’A480 entretient des relations nombreuses avec le territoire qu’elle dessert.

Corridor de déplacement au sein d’un environnement riche mais contraignant (trois massifs montagneux et deux rivières), elle fait face aujourd’hui à des défis de taille en matière de trafic, d’échanges, d’intégration et d’environnement.

L’A480, un axe régulièrement saturé

80 000 à 100 000 véhicules/jour empruntent l’A480 dans les 2 sens de circulation.
Au sein de la région urbaine grenobloise, les emplois restent souvent localisés dans la zone centrale de l’agglomération alors que l’habitat poursuit son développement en périphérie. Il en résulte une forte dépendance des territoires à l’égard de la ville centre et donc de nombreux déplacements domicile-travail ce qui explique en partie les problèmes de saturation rencontrés aujourd’hui.
C’est aux heures de pointe, entre 7h et 8h le matin et entre 17h et 18h le soir, que la saturation atteint son niveau maximum.

Un aménagement nécessaire pour l’agglomération

L’Etat (DREAL Rhône-Alpes), maître d’ouvrage de cette opération, propose l’aménagement d’une portion de 12 km de l’A480 depuis l’échangeur A48/A480/RN481 au Nord de l’agglomération jusqu’au raccord de l’A480 avec la RN 85 au Sud.

UN PROJET ENCORE EN COURS D’ELABORATION: DONNEZ VOTRE AVIS DU 7 NOVEMBRE AU 7 DECEMBRE 2011

Du 7 novembre au 7 décembre 2011, l’Etat invite la population locale à donner son avis sur le projet d’aménagement de l’A480 en participant à la concertation préalable organisée dans le cadre des dispositions de l’article L 300-2 du Code de l’Urbanisme.

Le périmètre de la concertation s’étend sur dix communes : Saint-Egrève, Saint-Martin-le-Vinoux, Sassenage, Fontaine, Grenoble, Seyssinet-Pariset, Seyssins, Echirolles, le Pont-de-Claix et Claix.

Donnez votre avis sur le projet :

- dans les registres de concertation mis à disposition dans chacune des 10 mairies et à la Métro
- lors des réunions publiques organisées à Echirolles, Fontaine et Grenoble
- directement sur le site internet www.a480.fr
- par mail : a480@developpement-durable.gouv.fr

Un bilan de la concertation sera rédigé et mis à disposition en début d’année 2012.

3 dates pour échanger autour du projet d’aménagement de l’A480 :

ECHIROLLES, Mardi 15 novembre à 20h00
Salle IFTS – 3, avenue V. Hugo

FONTAINE, Mardi 22 novembre à 18h30
Salle Edmond Vigne – rue des Alpes

GRENOBLE, Mardi 29 novembre à 20h00
salle DDT 38 – 17, boulevard J. Vallier

Pour prendre connaissance de la totalité du dossier, le télécharger en cliquant ici: Dossier


Catégorie A la une, La Métro, environnement, transportCommentaires fermés

Offre d’emploi: sillon38 cherche commerciaux

sillon38Dans le cadre de son développement, et de sa restructuration,  le site d’actualité de l’Isère, sillon38.com recherche commerciaux sur l’Isère et sur  l’ensemble de la région Rhône-Alpes.

Contact

TEL 06 80 32 80 49

Mail: gilbertp@sillon38.com

Catégorie economie/emploi, petites annonces, sillon38Commentaires fermés

Accident de chasse dans l’Ain: le chasseur mis en examen

Après avoir été entendu par la police, le chasseur isérois qui a abattu samedi dernier un ramasseur de champignons, sur la commune de Contrevoz, dans l’Ain, a été mis en examen pour homicide involontaire. Cependant il est laissé libre sous contrôle judiciaire.

Rappelons que la victime âgée de 66 ans n’est autre que Bernard Heureux, adjoint au maire de La Ravoire (Savoie). Le drame s’est produit sur une parcelle de forêt dont il était propriétaire.

Catégorie chasseCommentaires fermés

Camerail:

CAMERAIL  fabrique et installe près de 450 systèmes de vidéo surveillance pour le monde de l’élevage par an. Caméras fixes, Caméras Zoom autofocus sur tourelle 4 directions, et Caméras sur Rails. C’est d’ailleurs le dernier grand fabricant français.

Forte de son expérience elle a choisi d’offrir, en plus de la robustesse des produits, le service commercial et technique de proximité ; tout cela allié à une garantie de 3 ans pièces et 2 ans main d’œuvre.

Unique dans le monde de la vidéo surveillance agricole.


UNE PRIORITE : LA PROXIMITE

7 Commerciaux sont répartis sur une vingtaine de départements, ils assurent la réalisation des devis, le suivi du chantier, et l’après vente.  Ils sont assistés de 2 techniciens itinérants société et de 30 installateurs agréés formés chaque année sur les produits (installations et SAV) et 20 Revendeurs viennent compléter la couverture nationale commerciale.

DES PRODUITS TECHNOLOGIQUES

Depuis 6 ans, CAMERAIL a lancé une gamme numérique des produits de vidéo surveillance. Cette gamme permet d’être relié aux bâtiments par une transmission Wifi sécurisée (sans abonnement ADSL). Lorsque les distances sont trop importantes, la transmission se fait par ADSL.

cam 1

Il est ensuite possible de se connecter via un pocket PC, un pocket Phone, ou l’ordinateur de son fils ou d’amis, avec une qualité d’images pratiquement en temps réel, le résultat est stupéfiant comparé à ce que nous pouvions voir il y a ne serait ce que 3 ans. CAMERAIL est le seul fabriquant à vous proposer un logiciel développé exclusivement pour la commande d’une caméra de vidéo surveillance agricole et vous offrant une image plein écran et de nombreuses fonctionnalités (enregistrement, prise de photos …).

cam 2

Depuis septembre l’application IPhone et IPad sont disponibles en téléchargement gratuit sur l’AppleStore.

Les ventes de ces produits numériques sont en plein essor, déjà plus d’une soixantaine  de clients équipés sur les 4 derniers mois. Ils sont tous enchantés du produit.

Contact:

camerail




www.camerail.com

info@camerail.com

TEL: 02 48 24 46 76

Catégorie A la une, agriculture, élevageCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+