Archive | 09 novembre 2011

L’actu vue par Biassu: restrictions pour tout le monde!

A l’étude plus approfondie du plan de rigueur mis en place par le gouvernement et annoncé par le premier ministre, on se rend compte que les agriculteurs sont également concernés.

L’âge de la retraite. Les agriculteurs nés en 1955 devront travailler quatre mois de plus.

La hausse du taux réduit de TVA. Les produits à usage agricole. Passant de 5,5% leurs prix vont obligatoirement augmenter.

La désindexation du barème de l’impôt sur le revenu. Le barème afférent aux revenus des années 2011 et 2012 sera  à celui des revenus de l’année 2010 : il s’agit d’une augmentation d’impôt déguisée.

Voilà les trois mesures phares qui touchent un profession déjà mal en point.

Le débat fait rage au niveau du salaire des élus. Le gouvernement a annoncé un gel desdits salaires. Certains députés proposent que ceux ci soient baissés, d’autres s’y opposent!

Voici quels sont les salaires de certains élus:

Président de la République : 21 176 € bruts par mois

Premier ministre : 21 176 € bruts par mois

Ministre : 14 117 € bruts par mois

Secrétaire d’Etat : 13 411 € bruts par mois

Député : 13 512 € bruts par mois

Sénateur : 13 340 € bruts par mois

A cela se rajoutent plusieurs avantages…

Chacun jugera …. mais l’ami Biassu craint que le gel du salaire du Président le plonge dans la précarité, sous le seuil de pauvreté et qu’il soit obligé, pour nourrir sa petite famille d’aller aux restos du coeur!

bias


Catégorie BiassuCommentaires fermés

Plan de rigueur 2012 : oublie d’une niche de 6 Milliards d’euros !

Le plan de rigueur du Gouvernement pour le budget 2012 et propose un nouveau coup de rabot de 20% sur le crédit d’impôt développement durable. Plusieurs associations environnementales s’inquiètent.

Pour le Réseau Action Climat -France, la Fédération pour la Nature et l’Homme, France Nature Environnement, la Ligue ROC et la Ligue de Protection des Oiseaux, il aurait été beaucoup plus judicieux de supprimer les subventions à la pollution. A la clé, 5,8 milliards d’Euros à récupérer.

Plusieurs rapports récents, dont celui de la sénatrice Nicole Bricq, intitulé « prélèvements obligatoires 2007-201 : un quinquennat d’incohérences et d’injustices » et celui de la mission Sainteny pour le Conseil d’Analyse Stratégique sur « les aides publiques dommageables à la biodiversité » contiennent de nombreuses propositions qui auraient l’avantage de supprimer des subventions à la pollution, tout en dégageant de nouvelles recettes.

SUPPRIMER LES SUBVENTIONS A LA POLLUTION

Le rapport Bricq souligne que les dépenses fiscales liées à la consommation d’énergies fossiles s’élèvent chaque année à 5,8 milliards d’euros. Parmi les secteurs privilégiés, on trouve l’aviation, exonérée de taxe sur la consommation intérieure (3,5 milliards d’euros) alors qu’elle représente de loin le mode de transports le plus émetteur de gaz à effet de serre ou encore les agrocarburants de première génération, largement inefficaces d’un point de vue environnemental et social, qui bénéficient également d’une défiscalisation (196 millions d’euros/an).



Ces subventions à la pollution pèsent lourdement sur le budget de l’Etat et vont à l’encontre des objectifs que la France s’est fixés lors du Grenelle de l’Environnement, en matière de lutte contre le changement climatique et de protection de la biodiversité. Elles sont aussi contraires à l’engagement du G20 de réduire et de réorienter les subventions aux énergies fossiles, au profit de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

LA FISCALITE ENVIRONNEMENTALE : GRANDE ABSENTE DU QUINQUENNAT DE NICOLAS SARKOZY

Le Premier Ministre serait bien inspiré de supprimer ces niches fiscales, au lieu de porter un coup de canif supplémentaire à l’accompagnement de modes de vie respectueux de l’environnement (rabot sur le crédit développement durable, augmentation de la TVA pour les travaux de rénovation des logements). De même, afin de réaliser des économies sur le PTZ+, il devrait non pas le centrer sur le neuf (et favoriser ainsi l’étalement urbain), mais le conserver à la fois pour le neuf et l’ancien en le conditionnant à un niveau élevé de performance énergétique.
Le RAC-F, la FNH, FNE, la Ligue ROC et la LPO regrettent donc que la fiscalité écologique soit systématiquement oubliée dans notre pays. La France qui a abandonné en 2009 le projet de Contribution Climat Energie reste l’un des plus mauvais élèves de l’UE en matière de fiscalité écologique.

Catégorie environnementCommentaires fermés

Carrefour Voiron: Animation sur la prévention des déchets

Dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, l’association de protection de la nature le Pic Vert animera un stand sur la prévention des déchets le mardi 22 novembre de 9h à 18h au centre commercial Carrefour de Voiron.

Les consommateurs découvriront les « achats futés » permettant de faire des économies en conciliant le respect de la planète par l’achat de produits sans sur-emballage, en vrac, sans pile….

A cette occasion, le Pic Vert propose également une récolte d’aluminium (couvercles de yaourt, bouchons de bouteilles en verre, canettes…). En effet, ce métal facile à distinguer car il ne prend pas l’aimant et ne rouille pas est l’une des ressources qui nécessite le plus d’énergie et d’eau à sa fabrication, et il est très facile à recycler.

En complément, durant toute la semaine (du 19 au 27 novembre) le Pic Vert, en partenariat avec la direction de Carrefour va mettre en place des étiquettes « stop-rayons » dans les rayons du supermarché. Ceux-ci permettront aux consommateurs de visualiser les produits les moins générateurs de déchets (grands contenants, vrac…)

Carrefour Voiron, groupe Provencia, Zone Industrielle des Blanchisseries.

Catégorie déchetsCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+