Archive | 11 novembre 2011

La St Martin de Voiron

La foire de la St Martin qui s’est déroulée, comme ça en est la tradition les 10 et 11 novembre à Voiron a connu un très fort engouement. Il faut dire que durant ces deux jours, le soleil a été largement de la partie…

Plus de 450 exposants, la barre des 200 000 visiteurs allègrement franchie, oui on peut dire que la 655ème édition de la St Martin a connu un énorme succès.

L’espace agricole, accolé à l’Eglise St Bruno a démontré le dynamisme de l’agriculture dans le voironnais ainsi que celui des jeunes producteurs de noix de Grenoble.

On retiendra bien entendu le moment de l’inauguration de l’espace qui a vu la présence de nombreux élus accompagnés par Roland Revil maire de Voiron et André Vallini, président du conseil général de l’Isère et nouvellement élu sénateur. Tous, le traditionnel collier de noix autour du cou, ont apporté leur soutien à l’activité agricole dans le pays voironnais.

Une agriculture qui a de plus en plus a y trouver sa place, regrette Thierry Blanchet, agriculteur à La Murette et élu à la chambre d’Agriculture de l’Isère.  » Les meilleures terres sont convoitées et il faut les préserver. » Les élus ont répondu avoir entendu le message, en particulier le maire de Voiron. » Sur notre secteur, nous accompagnons tout projet agricole, en particulier au niveau de l’agriculture biologique, de la vente directe, nous espérons faire aboutir le projet de la construction d’une légumerie, nous achetons des terres agricoles pour y installer des jeunes… »

André Vallini a rappelé le soutien inconditionnel du département envers l’agriculture, « à travers de multiples actions », sans oublier la noix.

Lire notre article: Noix de Grenoble: bonne récolte mais…

Durant deux jours, les visiteurs ont pu découvrir les différentes facettes de l’agriculture en pays voironnais, à travers une mini ferme, des producteurs de noix, viande, escargots, laine, fruits et légumes et même lamas…

Chacun a pu se régaler d’un repas régional composé de Diots de Savoie, ravioles et Bleu du Vercors Sassenage. Ce dernier étant offert par le Syndicat du Bleu Vercors sassenage.

Pour l’anecdote, le restaurant des JA a tellement eu du succès, que dès le premier jour il a manqué du fromage. Grâce à la réactivité d’Alain Galliot, directeur de Carrefour Voiron, groupe Provencia, les jeunes n’ont pas été en rupture de stock au niveau du Bleu du Vercors Sassenage.

Rappelons que Carrefour Voiron, propose à ses clients une gamme large de fromages du Vercors, dont le bleu du Vercors Sassenage AOC.

Voici l’animation de l’espace agricole en quelques clichés.

st Martin 2

st martin 3

st martin 4

st Martin 5

st Martin 6

st Martin 7

st Martin 8

st Martin 9

st Martin egli

Catégorie A la une, foires/salonsCommentaires fermés

Noix de Grenoble: bonne récolte mais…

noix St Martin 2

La noix est l’une des attractions de la foire de la St Martin de Voiron. Il faut dire que les jeunes nuciculteurs animent à merveille l’espace agricole de la foire. C’est donc le moment de faire le point sur la campagne de l’année. Point fait avec Gilles Convert producteur à l’Albenc.

« La récolte s’est faite dans de bonnes conditions, sous le soleil. Elle est bonne, tant en qualité qu’en quantité, le calibre est également présent. Je pense que l’on peut tabler sur une hausse d’apports de plus 25% en moyenne par rapport à la récolte 2010, avec bien entendu des disparités selon les secteurs. Sur certaines zones on atteint les plus 40%. » Cependant le nuciculteur dit avoir eu peur.  » Le manque de pluie durant le printemps nous a fait craindre le pire. Heureusement que le mois de juillet a été pluvieux sinon…

 » Par contre de l’avis général, il y a une quantité importante de noix noires, la mouche du brou est désormais bien installée, malgré les traitements que l’on fait le soir, afin de ne pas détruire les abeilles et on voit apparaître des cochenilles. La Sénura est vigilante mais il ne faudrait pas que ce phénomène s’amplifie… »

noix St Martin 6

Autres problèmes soulevé par Gilles Convert:  » nous entrons peu à peu en zone péri urbaine et nous subissons une forte pression foncière, à travers l’habitat privé et la mise en place de zones commerciales, artisanales très gourmande de terre.. On nous dit d’installer des jeunes mais un jeune qui s’installe a besoin de terre certes mais également de matériel, celui ci coûte très cher. « 

Plus anecdotique Gilles Convert regrette que certains nuciculteurs, ayant atteint l’âge de la retraite continue à exploiter plutôt que de laisser la place aux jeunes! » Reste la fameuse question du prix: » s’il pouvait se maintzenir au niveau de l’année dernière, ce serait parfait. »

noix St Martin

André Vallini, président du conseil général a bien entendu assisté, collier de noix autour du cou à l’inauguration de l’espace agricole.  » La noix de Grenoble est une production phare de notre département. Le conseil général met tout en oeuvre afin de lui apporter son soutient, à travers la mise en place de systèmes d’irrigation, d’aide à la plantation… »

Le nouveau sénateur demande à la filière d’être plus offensive.  » On manque de nuciculteurs, de production en noix de Grenoble. C’est un paradoxe quand on sait que les nuciculteurs sont relativement épargnés par rapport à d’autres productions…. »

Les élus, dont André Vallini président du conseil général de l'Isère ont assisté à une démonstration de cassage-mondage, avec l'aide d'un materiel fabriqué par une entreprise locale: AMB Rousset dont le siège est à Beaulieu.

Les élus, dont André Vallini président du conseil général de l'Isère, ont assisté à une démonstration de cassage-mondage, avec l'aide d'un materiel fabriqué par une entreprise locale: AMB Rousset dont le siège est à Beaulieu.

Une démonstration qui a connu un reel succès auprès du public.

Une démonstration qui a connu un réel succès auprès du public.

Nos partenaires

AMB-Rousset,

Catégorie foires/salons, nucicultureCommentaires fermés

Chanabel en sursis

La coopérative fruitière Chanabel, placée en redressement judiciaire reste en période d’observation jusqu’en février 2012. Dirigeants, salariés de la coopérative du roussillonnais attendaient avec beaucoup d’inquiétude la décision du tribunal de commerce concernant son avenir. On parlait même d’une fermeture définitive suite à une liquidation judiciaire. Ce n’est pas le cas. Le tribunal de commerce a décidé de demander la poursuite de la période d’observation. Une nouvelle audience a été fixée au 14 février 2012 pour faire le point et étudier d’éventuelles offres de reprise.

Catégorie arboriculture, economie/emploiCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+