Catégorie | A la une, déchets

Carrefour Voiron

Carrefour Voiron

Carrefour Voiron, groupe Provencia participe activement à la  semaine  européenne de réduction des déchets.  » C’est tout à fait normal que nous sensibilisions nos clients à cette cause qui a pour but de protéger notre environnement et l’avenir de nos enfants » nous dira Alain Galliot directeur de l’hyper voironnais…

Ce mardi donc une animation a été organisée par l’association environnementale le Pic Vert, avec l’Ademe et la Fédération Nature Environnement. Le but de cette opération étant de sensibiliser le public sur les avantages liés à l’économie de déchets.

voiron3

Pour ce pendant une journée, la sensibilisation s’est faite dans la galerie marchande de Carrefour Voiron. Pour exemple: deux caddies remplis de produits identiques. Seule différence l’un constitué de « maxi déchets » et l’autre de « mini déchets, » à savoir: produits réutilisables, de grand format, rechargeables, sans piles, distribués en vrac…Dans le premier caddie, on accumule 2,7 kilos de déchets, dans l’autre seulement 1,5 kilo.

Mais le plus surprenant vient du côté financier. Le caddie maxi déchet coûterai au consommateur environ 80 euros, le mini déchet 64. Soit une économie 16 euros….

voiron6

Afin de mieux marquer les produits mini déchets, des étiquettes  » stop-rayons » ont été positionnées tout au long des allées.

Il est vrai que nous sommes de plus en plus sensibilisés au phénomène déchets après avoir fait nos achats. Là, le problème est traité avant, lors de nos emplettes. C’est grâce à ce genre d’opération que l’on pourra réduire de façon sensible la masse de nos déchets…


Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8617 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+