Archive | 08 décembre 2011

Le ministre de l’agriculture au congrès de la Coordination Rurale

Pour la première fois depuis sa création, la Coordination Rurale a reçu le ministre de l’agriculture, Bruno Le Maire, lors de son XVIIIème Congrès national organisé ce mercredi 7 décembre  au Palais des Congrès du Futuroscope de Poitiers.

Plus de 700 agriculteurs, venus de la France entière, se sont réunis dans l’amphithéâtre, impatients d’écouter le discours du ministre.
Si la Coordination Rurale se félicite de la venue du ministre, qui reconnaît ainsi le poids réel que représente la Coordination Rurale dans le paysage syndical agricole français, elle reste cependant sceptique face à un discours à sonorité électorale.
Bernard Lannes, son président, qui avait profité de cette occasion unique pour interpeller M. Le Maire sur des questions telles que la contractualisation, la TVA sociale ou la PAC 2013, n’a pas obtenu les réponses attendues.
Le ministre a rappelé que les agriculteurs étaient la clé de l’avenir de la France et a réaffirmé sa volonté de les défendre.
Sur les questions plus techniques, il a présenté des positions contraires à celles de la Coordination Rurale : signature prochaine du « Paquet lait » plutôt que défense du projet de l’Office du lait ou baisse d’ores et déjà effective du coût du travail plutôt que TVA sociale. Attendu sur la  question du pluralisme syndical, le ministre n’a pas souhaité aborder le sujet.
La Coordination Rurale est étonnée qu’en conclusion de son discours le ministre s’est cantonné à vouloir réconcilier les Français avec leurs agriculteurs. Avant d’être aimés, les agriculteurs demandent seulement de survivre.

Lors de cette rencontre, on a trouvé des congressistes très mobilisés et déjà prêts à aborder les prochaines élections aux Chambres d’Agriculture, début janvier 2013. Ils espèrent même rapporter la majorité des sièges…

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

Salon BOIS ENERGIE: le bois énergie en action

Le Salon Bois Energie est renommé pour sa présentation dynamique du bois énergie. Il met ainsi en avant ce secteur.

Pour en savoir plus:

Bois E

Catégorie - filière bois, foires/salons, énergiesCommentaires fermés

Livet-et-Gavet: ouverture au public de la Maison Romanche Energies

Point central du chantier Romanche Gavet, la Maison Romanche Energies accueille, depuis le 1er août 2011,
les équipes techniques d’EDF en charge du suivi des chantiers du nouvel aménagement hydroélectrique de la
Vallée.
Depuis mi novembre 2011, une permanence est assurée à la Maison Romanche Energies pour accueillir le
grand public, l’informer et répondre à ses questions : le mercredi de 9h à 13h et le vendredi de 13h à 17h.
Située à Gavet, la Maison Romanche Energies propose aux visiteurs de comprendre l’importance du projet
Romanche Gavet pour la Vallée de la Romanche à travers différents outils mis à leur disposition.

Une exposition photos, des panneaux expliquant le déroulement du chantier, les différentes phases de la
construction, un film relatant le rôle essentiel de la sécurisation des falaises dans la préparation de ces travaux,
une vidéo expliquant les risques potentiels liés à la montée des eaux aux abords des ouvrages,… constituent
autant d’éléments qui permettent aux visiteurs de mieux appréhender l’ampleur du chantier Romanche Gavet
mais aussi de découvrir l’univers de l’hydroélectricité.

Si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires, vous pouvez contacter le 04 38 72 98 29 ou par
courriel : accueilmre@gmail.com pendant les jours et heures de permanence.

Catégorie énergiesCommentaires fermés

RENCONTRE PROFESSIONNELLE PORCS BIOLOGIQUES

CORABIO (la Coordination Rhône-Alpes de l’Agriculture Biologique) organise une rencontre professionnelle régionale pour les éleveurs de porcs bio afin d’échanger sur les questions techniques et économiques en filières longues et courtes. Cette journée aura lieu le jeudi 15 décembre à la Chambre des métiers et de l’artisanat de Vienne en Isère.

Afin de clarifier quelques points réglementaires sur la production porcine biologique, d’échanger entre éleveurs sur les problèmes techniques rencontrés, et d’approcher les résultats économiques en porcs bio en filières courtes et en filières longues, le réseau Corabio organise une journée régionale d’échanges entre éleveurs avec l’intervention de Christine Filiat, vétérinaire, de Pierre Berthet, éleveur et ferme de démonstration du réseau Corabio, et d’un témoignage relatif à la filière longue en construction en région Centre pour répondre aux besoins de deux abattoirs.

PROGRAMME DE LA JOURNEE

9H00

9H30

10H00

12H00

13H45

14H15

15H00

16H00

Accueil

Point réglementaire sur la production porcine par Colette Suchel, ARDAB

Prévention, alimentation, santé des animaux, solutions techniques aux évolutions réglementaires, par Christine Filiat, vétérinaire

REPAS PARTAGE TIRE DU SAC

Présentation des principaux enseignements de l’enquête menée auprès des éleveurs de porcs de la région par Claire Dimier-Vallet, ADABio :

■ Transport, abattage, découpe

■ Approvisionnement en porcelets bio

■ Alimentation et question sanitaire

Résultats technico-économiques d’une ferme en vente directe par Pierre Berthet, GAEC du Mont Charvet à Velanne (38)

Démarche de commercialisation collective, exemple de la filière Centre avec Jen-Luc Théveniot, CYRHIO

Derniers échanges et suites à donner :

■ Position FNAB

■ Besoins collectifs

Cette rencontre est ouverte aux professionnels concernés par ces questions. Elle aura lieu le JEUDI 15 DECEMBRE à Vienne (38). L’inscription est indispensable en appelant Corabio au 04 75 61 19 35 pour obtenir un programme et un bulletin d’inscription.

Catégorie bio, enseignement-formation, porcinsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2011
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+