Catégorie | montagne

ALERTE ORANGE: RISQUES D’AVALANCHES EN ISERE

Au vu des informations transmises par Météo-France, dans son bulletin du 5 janvier 2012,  le Préfet de l’Isère appelle votre attention sur les risques d’avalanches sur les massifs isérois à compter de ce jour,  jeudi 5 janvier 2012.

Une perturbation très active touche actuellement le nord des Alpes apportant des chutes de neige abondantes sur un manteau neigeux déjà conséquent. Ces chutes de neige vont persister en soirée et dans la nuit, accompagnées de vent tempétueux en altitude.

Les massifs les plus exposés sont ceux de Belledonne  et de Chartreuse (5/5)

Le risque est également élevé sur l’Oisans, les Grandes Rousses et le Vercors.

Les risques d’avalanches spontanées deviendront très forts cette nuit. De nombreuses et grosses avalanches sont probables compte tenu de l’importante quantité de neige mobilisable.

Les chutes de neige baisseront en intensité demain matin mais le risque très fort persistera dans les 4 jours à venir.

Le Préfet de l’Isère  invite donc à la plus grande vigilance.

La pratique de randonnée,  ski, raquette en dehors des pistes balisées est très fortement déconseillée.

De plus, dans le cadre de cette procédure, la Préfecture de l’Isère a alerté les maires de toutes les communes ainsi que les services  de l’Etat concernés, certaines routes de montagne (voire infrastructure ou bâtiments) étant susceptibles d’être impactées par le phénomène.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8526 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+