Archive | 18 janvier 2012

Formations agricoles 2012 : le catalogue isérois est arrivé !

La Chambre d’Agriculture de l’Isère a toujours mis en avant la formation. Elle est pour René Jacquin, président du Comité Technique Enseignement Formation  » l’assurance d’enrichir ses compétences et de développer ses projets en toute indépendance. Voilà pourquoi depuis 1977 la Chambre d’Agriculture propose des stages de formation. »

Ceux ci évoluent bien entendu en fonction des évolutions, demandes… avec toujours comme finalité celle de répondre aux attentes des stagiaires pour contribuer au développement des compétences qui leur sont nécessaires au quotidien.

En 2012 une série de stages est donc programmée. Ceux ci sont regroupés au sein d’un catalogue que nous vous invitons à télécharger en cliquant ici:

consulter catalogue se former avec la Chambre d’Agriculture de l’Isère

catalogue

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Claude Rey éleveur: Camérail a changé ma vie!

Qui ne connaît pas Claude Rey dans le monde de l’élevage bovin?

Installé à Sardieu, près de La Côte St André, Claude Rey  éleveur bovin  a accédé en cameparticulier à la présidence du syndicat charolais Sud-Est avec la lourde tâche d’organiser le traditionnel concours régional de la race qui se déroule pendant la foire de Beaucroissant.

L’éleveur présentant, à chaque édition, des bêtes souvent primées.

Installé avec son beau père en GAEC, ils se partageaient les tours de garde de la stabulation.  » Mon beau père effectuant sa dernière ronde à 22 heures, c’est moi qui prenait la relève durant la nuit. J’enfourchai mon vélo et j’allais voir si tout se passait bien.

Une surveillance accrue, bien sûr pendant les périodes de vêlage. Franchement certaines fois ce n’était pas évident, à cause des conditions météo, en particulier… »

 » En 2003, année de la sécheresse, on nous conseillait de ne pas investir » et pourtant Claude Rey se lance dans un gros investissement:  » j’ai découvert la vidéo-surveillance à travers Camérail. J’ai bénéficié d’un prêt à taux zéro, Agilor et j’ai donc pris la décision d’équiper ma stabulation d’une caméra. »

Avant de se lancer dans cette aventure l’éleveur a tout de même visité des élevages déjà équipés par ce système de surveillance moderne.  » J’ai vite été conquis. »

cam3

Le bâtiment est donc traversé par un rail qui supporte une caméra qui effectue des rotations à 360 degrés.  » Ce système a changé mon confort de vie!. De chez moi et à l’aide d’une télécommande je visionne la vie de mon élevage sur une télévision, ordinateur. Je peux zoomer, j’ai même le son… en un mot c’est parfait. »

Sur un mur du bâtiment d'élevage prônent les différentes médailles et... l'antenne numérique de vidéo-surveillance.

Sur un mur du bâtiment d’élevage prônent les différentes médailles et… l’antenne numérique de vidéo-surveillance.

Depuis des améliorations ont été apportées. On est passé de l’hertzien au numérique. « Je pourrais me connecter via un téléphone portable comme l’I-phone. Le souci est que notre zone ne peut recevoir pour l’instant le haut débit. J’espère que ça va venir. Cela me permettra de surveiller mon élevage ou que je me trouve, à toute heure… Par contre je peux à présent enregistrer toutes les images de la journée sur mon ordinateur et les visionner à tout moment. »

cam1

Et l’éleveur de compléter: » de plus le matériel est fiable, Camérail m’a installé ce système depuis 2003 et depuis, il n’a jamais été en panne! »

En conclusion Claude Rey est direct  » franchement ce système de surveillance a nettement amélioré mes conditions de travail et m’a ôté beaucoup de stress. Je suis persuadé que cet outil va devenir un outil indispensable dans le monde de l’élevage, tous élevages confondus. »

On rajoutera qu’il sera d’autant plus utile que les maisons dhabitations sont de plus en plus éloignées du siège de l’exploitation …

Les animaux sont surveillés, sans le savoir, en permanence par la caméra.

Les animaux sont surveillés, sans aucune gêne, en permanence par la caméra.

Vous pouvez  contacter  Camérail par Mail à info@camerail.com, par téléphone au 02 48 24 46 76 ou par courrier à l’adresse suivante :

Camérail

ZA. Détour du Pavé

450 Chemin du Briou

18230 St Doulchard



Catégorie assurance, filière viande, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Mieux vivre en milieu rural : 7 groupes de jeunes primés.

L’appel à projet jeunes de la MSA Alpes du nord, Mieux vivre en milieu rural  aura encore  tenu ses promesses en 2011.

Le jury composé d’administrateurs de la caisse de MSA a primé 7 projets pour leur caractère citoyen, solidaire et leur dynamisme ou originalité en matière d’animation du milieu rural. Les groupes ci-dessous participeront au concours national.

1er prix : 1500 euros

msa p

Happy-beilles à Aiguebelle(73)

Partant du constat de l’effondrement des colonies d’abeilles, les jeunes souhaitent participer à leur recolonisation sur le canton en se formant à l’apiculture, en réimplantant deux ou trois ruches, afin de produire du miel et de transmettre le savoir faire acquis auprès des autres jeunes.

2ème prix ex aequo 1000 euros

- Festival à la Ferme à Cercier (74)
Organisation d’un festival sur trois jours, mêlant découverte musicale et gastronomique des produits issus du terroir proposés par les exploitants locaux.

- Le Parkour à Rives (38)

Proposer aux jeunes du canton cette nouvelle activité sportive innovante: le parkour. (1)

3ème prix :800 euros

L’art de vivre ensemble à Reventin-Vaugris (38)
Redynamiser une partie du village par une fresque colorée. La finalisation de cette fresque, se fera en collaboration avec des jeunes hongrois lors d’un échange culturel.

4ème prix 500 euros

Projet « Vidéo santé, les jeunes parlent aux jeunes » à Aime (73)

Permettre aux jeunes d’aborder le sujet délicat de la sexualité.

Autres primés ne participant pas au Concours National.

Tremplin Jeunes Bièvre (38)
Organisation d’une soirée musicale pour promouvoir l’activité musicale sur le canton ainsi que les groupes locaux. Mettre en avant les initiatives des jeunes.

Parcours Santé Grésy sur Aix (73)

Proposer sur la commune un accès sportif  intergénérationnel et gratuit, par la mise en place d’un parcours santé.

(1) Le parkour est une technique physique consistant à transformer des éléments du décor du milieu urbain ou rural en obstacles à franchir par des sauts, des escalades. Le but est de se déplacer d’un point à un autre de la manière la plus efficace possible.

Isère, Savoie, Haute-Savoie


Catégorie msaCommentaires fermés

Projet de pôle métropolitain du Sillon Alpin:

En octobre dernier se réunissaient, à Chambéry les maires des grandes villes et Présidents des
principales agglomérations du Sillon Alpin, pour constituer dès janvier 2012, un pôle métropolitain.
Convaincu que cet événement majeur en terme d’organisation territoriale ne peut se faire sans le
soutien de la société civile, le Conseil de développement de Grenoble-Alpes Métropole, invite lors
d’une rencontre fixée au 19 janvier 2012, ses homologues afin d’envisager ensemble les meilleurs
moyens de mobiliser les forces vives du territoire sur ces questions.

LES AMBITIONS D’UN PROJET EN CONSTRUCTION

Le projet de pôle métropolitain du Sillon Alpin réunit 7 agglomérations signataires : Valence Agglo Sud
Rhône-Alpes, le Pays de Romans, le Pays Voironnais, Grenoble-Alpes Métropole, Chambéry Métropole,
Annecy et Annemasse Agglo.
Saisissant l’opportunité de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, qui
s’attache à dessiner les missions des pôles métropolitains (à savoir : mener des actions en matière
de développement économique, de promotion de l’innovation, de la recherche, de l’enseignement
supérieur et de la culture, d’aménagement de l’espace, de développement des infrastructures et
des services de transports), elles comptent évoluer vers une nouvelle forme de coopération et bâtir
ensemble « les fondements d’une communauté de destin réunissant plus d’un million d’habitants en
s’attachant à lui offrir un cadre de vie davantage habitable, vivable et donc davantage durable ».

POURQUOI CHOISIR L’ECHELLE DU SILLON ALPIN ?

Outre une histoire commune qui a déjà favorisée par le passé de nombreuses formes de complicités,
plusieurs éléments relient les territoires ici signataires : la montagne, bien sûr, mais aussi les
problématiques qui en découlent, comme le risque d’un étalement urbain ou encore la maîtrise de
l’eau.

FAIRE ENTENDRE LA VOIX DE LA SOCIETE CIVILE

La question de l’avenir des territoires mobilise les Conseils de développement du Sillon Alpin.
Pour débattre de la manière la plus optimale de participer aux débats, et à terme, être en capacité
de présenter leurs conclusions aux élus, les conseils de développement du bassin annécien, du Pays
Voironnais, de l’Espace Métropole Savoie, du Grésivaudan, du Valdac (Valence Drôme Ardèche Centre),
du Genevois Français, du Pays Drôme des Collines et de Grenoble-Alpes Métropole, se réunissent lors
d’une journée exceptionnelle de travail le 19 janvier 2012 à la Métro.
L’objectif de cette rencontre est de déterminer ensemble les finalités du pôle métropolitain et les
thématiques pertinentes à traiter dans une dimension collective.

Conseils de développement : Quésako ?

Les conseils de développement sont des assemblées consultatives formées au sein de chaque agglomération ou Pays pour être associées à l’élaboration du projet de territoire ou de la Charte de Pays ainsi qu’à leur mise en oeuvre et à leur évaluation.

De compositions très variées selon les territoires (associations, syndicats, personnalités qualifiées, citoyens volontaires), elles élaborent avis et propositions pour les élus communautaires sur l’ensemble des politiques publiques

Catégorie A la une, territoiresCommentaires fermés

Direct et Bon.com: agriculteurs, cultivez vos ventes en quelques clics !

Vous souhaitez créer votre site web afin de vendre vos produits agricoles et viticoles en ligne. Mais vous vous posez des questions :

  • Comment créer ma boutique ? Quel coûts de création et de maintenance ?
  • Quelles solutions pour expédier les produits à mes clients ?
  • Comment encaisser les paiements en ligne ? Quels risques d’impayé ?


La Banque Populaire des Alpes vous invite gratuitement
à une rencontre sur le thème suivant :

« La vente en ligne en agriculture »

  • Vendredi 27 janvier 2012 : Agence Entreprise Banque Populaire – 42 av des Langories – Valence ;
  • Jeudi 02 février 2012 : Agence Entreprise Banque Populaire – 196 rue du Rocher de Lorzier – Moirans ;
  • Mardi 07 février 2012 : Agence Banque Populaire – Place Ladoucette – Gap ;
  • Mardi 14 février 2012 : Immeuble « Le Signal » (7ème étage) – 159 Allée Albert Sylvestre – Chambéry.


Le nombre de places étant limité, nous vous
recommandons de vous inscrire par e-mail :

bpa_directbon@alpes.banquepopulaire.fr

Ouvrir votre e-boutique en 3 étapes

  • Etape 1 :

Inscrivez-vous sur www.direct et bon.com pour prendre rendez-vous avec un conseiller Banque Populaire des Alpes.

  • Etape 2 :

Après avoir souscrit le contrat, vous recevez par mail vos habilitations d’accès au paramétrage de votre site ainsi qu’au module de paiement.

  • Etape 3 :

Une fois dans l’espace d’administration de votre site, vous remplissez  les informations relatives à votre exploitation, puis vous référencez les produits que vous souhaitez vendre en ligne.

Un contrat tout compris

Votre contrat Direct et bon.com inclut l’accompagnement à la création de votre site, mais aussi :

  • l’hébergement ;
  • le  référencement ;
  • la maintenance ;
  • l’assistance technique ;
  • un module de paiement en ligne.
  • Direct et bon.com :
    une solution clef en main, simple et efficace.

Catégorie agricultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+