Archive | février, 2012

L’agriculture, un atout pour la biodiversité


Jean-Louis Joseph, président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France a tenu une conférence de presse sur le stand Vercors

Le président était accompagné d’Eliane Giraud, présidente du Parc naturel régional de Chartreuse, de Danièle Pic, présidente du Parc naturel régional du Vercors, de Philippe Girardin, président du Parc naturel régional des ballons des Vosges, de Jean-Michel Marchand, président du Parc naturel régional de Loire Anjou Touraine et Jean-Jacques Boussaingault, président du Parc naturel régional du Gâtinais français

Le président était accompagné d’Eliane Giraud, présidente du Parc naturel régional de Chartreuse, de Danièle Pic, présidente du Parc naturel régional du Vercors, de Philippe Girardin, président du Parc naturel régional des ballons des Vosges, de Jean-Michel Marchand, président du Parc naturel régional de Loire Anjou Touraine et Jean-Jacques Boussaingault, président du Parc naturel régional du Gâtinais français

Il a évoqué le positionnement du réseau des Parcs sur la Réforme de la Politique agricole commune 2014-2020 et sa vision qui plaide en faveur d’une approche territoriale, gage d’une agriculture plus durable pour accompagner une évolution en profondeur de l’agriculture.

Il a défini le positionnement des Parcs sur les mesures agri-environnementales qui va dans le sens d’une plus grande cohérence territoriale. Selon lui ce dispositif peut s’envisager au-delà des zones Natura 2000.
Précisément, dans le Parc du Vercors, les agriculteurs sont les alliés de la biodiversité. Par contrat, ils s’engagent à adopter ou conserver des pratiques favorables
à l’environnement, en échange d’une indemnisation de l’État.

Les Parcs défendent une approche fondée sur une obligation de résultats plutôt que de moyens.

Jean-Louis Joseph a illustré ses propos par des exemples concrets : les circuits courts développés dans les Parcs.

C’est avant tout une approche économique.

La Fédération a la volonté de lier origine, consommation locale, qualité environnementale et paysagère avec qualité des produits.
L’activité agricole, la qualité environnementale et territoriale doivent être
intimement liées à la demande sociétale. »
Ce lien capital influe sur la biodiversité et les paysages.

L’annonce du lancement de la troisième édition du concours national agricole des Prairies fleuries en est l’exemple concret.

Catégorie foires/salons, parcsCommentaires fermés

Renforcer l’agriculture rhônalpine, une priorité pour la Région

Mardi 28 février, Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, a visité
l’Espace Rhône-Alpes du Salon International de l’Agriculture à Paris. Il a ensuite rencontré les
éleveurs et producteurs rhônalpins présents sur le salon, accompagné de Michel GREGOIRE,
Vice-président délégué à l’agriculture et au développement rural, Eliane GIRAUD, Conseillère
déléguée à l’administration générale et aux Parcs naturels régionaux, Gérard SEIGLE-VATTE,
Président de la Chambre régionale d’agriculture…

qeyranne salon

Par sa présence sur le Salon de l’agriculture, la Région marque son soutien à l’agriculture
rhônalpine et participe, en lien avec R3AP, à valoriser ses productions agricoles et agroalimentaires.

A cette occasion, Jean-Jack QUEYRANNE a rappelé que « la Région s’est fixée pour objectif
de maintenir voire de renforcer l’agriculture, qui avec ses entreprises de transformation,
constitue l’un des secteurs clés de l’économie rhônalpine. Au-delà, le secteur agricole est un
vecteur indispensable d’aménagement et de vitalité des territoires ruraux, qui couvrent les
deux tiers du territoire de Rhône-Alpes ».

Après avoir réorienté sa politique agricole autour de 4 objectifs (Contractualisation, Autonomie,
proximité et Eco-responsabilité – CAPE) en 2010, la Région vient de voter de nouvelles
mesures, qui vont dans le sens de ces orientations et qui visent à :

- maintenir la capacité d’abattage de proximité des animaux d’élevage en Rhône-Alpes,
- optimiser l’usage de l’eau en agriculture,
- rapprocher économie et territoire au sein des Plans Stratégiques Agricoles et de
Développement Rural (PSADER) et veiller à la préservation des terres agricoles.

Par le biais de sa nouvelle stratégie foncière, elle agit aussi pour maintenir le nombre
d’exploitations agricoles, passé sous la barre des 40 000 en 2011, et ce, en dépit d’une
dynamique de 1 000 installations annuelles.

Par ailleurs, solidaire des agriculteurs, le Conseil régional a débloqué 5 M€ d’aides régionales
pour soutenir 6 000 exploitations fragilisées par la sécheresse au printemps 2011. Au niveau
européen, la Région défend une PAC renouvelée, plus équitable, qui intègre les institutions
régionales dans sa gouvernance et préserve les terres agricoles et maintiennent les agriculteurs.

Au-delà de ces engagements, la Région Rhône-Alpes veille :

- au maintien de la grande diversité de production qui fait la richesse de Rhône Alpes ;
- au développement des circuits courts ;
-  à un plus grand respect de la saisonnalité ;
- à la qualité et à une meilleure traçabilité des produits.


vercors queyr

Jean Jack Queyranne a passé un long moment à l’espace Vercors. On le voit ici en compagnie de Pierre Buisson, conseiller Général de l’Isère et maire de Méaudre et de Guy Durand (président de l’APAP).

Catégorie agriculture, foires/salonsCommentaires fermés

SIA: Le Vercors une des attraction du salon

L’espace Vercors est l’une des attractions forte du salon de l’Agriculture qui se déroule à Paris.

Voici la vie de cette présence très remarquée, au jour le jour!

vendredi 24 février Jour 1 : Que le Salon commence !

Après un après-midi entier de montage, on y est ! L’équipe est opérationnelle ce soir à 18h00 sur le stand Vercors. Les vaches aussi. Les 5 Villardes sont arrivées vers 16h00 de leur long périple.
Les nouveautés 2012 du stand fonctionnent à merveille : la banque des produits locaux avec la carte du territoire, les 2 écrans de télévision, le coin salon, le coffre pour les éleveurs, etc. Pour cette 3ème année, on sent que l’expérience de l’équipe est un vrai plus, chacun sachant ce qu’il a à faire, avec un enthousiasme toujours intact.

Que le salon commence, le Vercors est au rendez-vous !

Samedi 25 février Jour 2 : Une ouverture prometteuse

Une première journée de salon toute en effervescence !

Dès l’ouverture, l’équipe du Vercors a retenu l’attention du Président Nicolas Sarkozy et du Ministre de l’agriculture Bruno Le Maire qui ont pris le temps de déguster quelques tartines de Bleu du Vercors-Sassenage tout en débattant de l’avenir de l’agriculture de Montagne avec Paul Faure (président de Vercors-Lait) et Guy Durand (président de l’APAP).
Puis se sont enchaînées plusieurs interviews télé pour recueillir les impressions de l’échange avec le Président de la République.
Une forte fréquentation a tenu ensuite l’équipe en haleine jusqu’à 13h.
A 14h, la première sortie de nos Villardes sur le ring Bovin a été une nouvelle occasion de mettre le Vercors en valeur et ces dames ont toujours autant de succès…
Une ultime Vercouline et 2 prestations télévisuelles supplémentaires pour France 3 sont venues clore cette première journée intense et riche en échanges.

Dimanche 26 février Jour 3 : Les secrets des plantes aromatiques

Moins d’affluence ce dimanche à la Porte de Versailles, le stand du Vercors a mis à l’honneur aujourd’hui les plantes aromatiques : « entre saveurs et bien-être »…
La distillation de la lavande, animation-phare de la journée, a très bien fonctionné grâce à Pierre Aubanel, producteur. L’utilisation de l’alambic a diverti les visiteurs en complément du commentaire du professionnel ainsi que de tous les supports d’informations mis à disposition.
L’agricultrice Anne Orard de La Chapelle-en-Vercors a même eu le droit à son interview par un journaliste de BFM TV.
Et toujours les incontournables du stand qui forgent sa réputation : les Vercoulines, le jeu-concours, la vitrine des produits locaux avec dégustation, le vente de Bleu du Vercors-Sassenage, la banque de renseignements touristiques, et bien évidemment la fameuse mascotte …

Lundi 27 février Jour 4 : Le Vercors, star du Salon

Une journée intense ce lundi pour le Parc au Salon de l’Agriculture !

vercors 1

La journée a commencé sur les chapeaux de roue avec l’accueil de François Fillon , Premier Ministre, et de Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture devant les 5 Villardes présentes au salon.
Ensuite, ce fut au tour de Dacian Ciolos, Commissaire européen de l’agriculture, de se rendre sur le stand. Paul Faure (président de Vercors-Lait) a pu échanger sur l’intérêt de se différencier avec une agriculture de qualité basée sur la production du Bleu.
France 3 et France Bleu Drôme sont venus faire une série d’interviews et de reportages. Vers 13h, Anne Orard, productrice de Bleu du Vercors-Sassenage, était en direct sur le plateau de RTL avec Bruno Le Maire pour une discussion autour du thème de la place des femmes en agriculture.
A partir de 14h, Jérôme Faure, chef étoilé du restaurant « Le Bois Fleuri » à Corrençon-en-Vercors, a enchaîné une série de dégustations de produits typiques à base de Bleu du Vercors-Sassenage.
Dans la journée, les visites se sont poursuivies : Pierre Buisson, conseiller général et maire de Méaudre, mais aussi Gérard Seigle-Vatte (Président régional et départemental de la chambre d’agriculture de l’Isère).

En conclusion, ce lundi 27 février fut une journée agitée et les animateurs du stand du Vercors, tout comme les producteurs et leurs animaux, ont été les stars du Salon.

Cette édition 2012 débute décidément mieux que jamais !

Mardi 28 février Jour 5 : Un air de fête (mardi 28 février)

Ce mardi 28 février fut encore une journée très dense à tous les niveaux.

Le stand du Vercors a attiré les journalistes de tous les médias nationaux confondus


vercors queyr

Côté élus, c’est Jean-Jack Queyranne qui a cette fois-ci rendu visite aux exposants. Le Président du conseil régional de Rhône-Alpes a pu réitérer son souhait de marquer le soutien de la région à l’agriculture rhônalpine.
La vente de Bleu du Vercors-Sassenage bat son plein, les visiteurs sont extrêmement nombreux à se laisser tenter par une petite dégustation et la Vercouline fait toujours autant d’adeptes.


vercors 3

Les Villardes ont fait leur deuxième sortie sur le ring, devant un public toujours assidu et très intéressé par la race.
Jean-Louis Joseph, président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, en présence de Danièle Pic, a tenu une conférence de presse autour du positionnement des Parcs sur la Réforme de la Politique agricole commune 2014-2020. Une vision qui plaide en faveur d’une approche territoriale, gage d’une agriculture plus durable pour accompagner une évolution en profondeur de l’agriculture.


Pour plus d’info

Visitez le blog : http://blogs.parc-du-vercors.fr/agriculture-durable/le-vercors-au-salon-de-lagriculture/

le site: http://www.parc-du-vercors.fr/fr_FR/agir-et-innover-1109/a-la-une-2682.html

Twitter : https://twitter.com/#!/ParcDuVercors

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors Sassenage, foires/salonsCommentaires fermés

JA de l’Isère: assurer le renouvellement des générations en agriculture.

L’assemblée générale des jeunes agriculteurs s’est déroulée à Panissage, commune rurale et agricole, située à quelques encablures de Virieu.

Le président Aurelien Clavel le souhaite: "demain je serais paysan". Jean Robin Brosse, à ses côtés,en tant que président de la FDSEA  adhère à cette volonté.

Le président Aurelien Clavel le souhaite: "demain je serais paysan". Jean Robin Brosse, à ses côtés, en tant que président de la FDSEA adhère à cette volonté.

Jeunes Agriculteurs est le seul syndicat professionnel composé exclusivement de jeunes âgés de moins de 35 ans.

La mission essentielle du syndicat étant de défendre les intérêts des jeunes agriculteurs, et ceux des jeunes en phase d’installation afin d’assurer le renouvellement des générations en agriculture.

Pour ce, les JA ont mis en place 5 fondamentaux:

- DÉFENDRE les Jeunes Agriculteurs et le métier

– PROPOSER des idées novatrices pour l’avenir,

– FORMER des futurs responsables,

- COMMUNIQUER sur le métier d’agriculteur,

– ANIMER le milieu rural à travers l’organisation d’évènements conviviaux et l’implication des adhérents dans les diverses instances locales.

L‘activité 2011 des JA de l’Isère a été très importante et variée. Huit sessions de stage 21h ont eu lieu  à la MFR de Vif, et au CFPPA. de La Côte-St-André. Il y a eu 72 stagiaires. Suite à l’analyse des questionnaires anonymes remis à chaque fin de stage, affirmer que 84% des stagiaires sont satisfaits ou très satisfait du stage proposé.

Depuis de nombreuses années, les différentes organisations professionnelles agricoles de la région Rhône-Alpes animent plusieurs actions de promotion de l’installation en agriculture. Celles-ci sont destinées à un public de jeunes en formation initiale ou à des adultes voulant changer d’orientation professionnelle.

Dans ce cadre, chaque année, Jeunes Agriculteurs Isère organisait un Forum installation à l’attention des porteurs de projet. En 2011, suite à la fusion de l’ADASEA et de la Chambre d‘Agriculture, la décision politique de mutualiser les moyens de communication sur l’installation a été prise. En conséquence, le forum installation a été remplacé par le Salon de la création reprise en activité agricole et rurale organisé conjointement par JA Isère et la Chambre d’agriculture.

17ème Journée installation

« S’installer en agriculture n’est pas une mince affaire. Le parcours à l’installation demande du temps et de l’énergie. Il s’agit de faire les bons choix concernant les productions à mettre en place et les investissements. De ces choix dépendront la viabilité et la viabilité du projet »a  rappelé Aurélien Clavel, Président de JA Isère, en introduction de cette journée.

La journée installation a eu lieu le 28 novembre dernier à Chatte, sur le thème : réussir sa démarche création/reprise : savoir mobiliser les bons réseaux d’appui et d’accompagnement. Plus de 150 élèves de l’enseignement agricole y ont participé en s’impliquant dans différents ateliers.

Le renouvellement des générations en agriculture est le dossier phare du syndicat Jeunes Agriculteurs. JA Isère est donc fortement impliqué dans la politique installation du département. Pour cela, plusieurs de ses responsables professionnels siègent aux différentes commissions concernant l’installation.

Le CDI (Comité Départemental d’Installation) et le CTIT (Comité Thématique Installation Transmission) étant présidés par les JA. L’une des missions du syndicat Jeunes Agriculteurs est de communiquer sur le métier d’agriculteur.

Il s’agit de valoriser le rôle des agriculteurs dans la société, la qualité de vie, et l’épanouissement personnel que cela implique.

Cette communication a lieu auprès du grand public dans des évènements régionaux et départementaux.

On peut citer pêle-mêle: l’agriculture des lumières à Lyon, Nature Capitale, toujours à Lyon, Agrivillage à Beaucroissant, la finale départementale de labour qui s’est déroulée cette année à Royas, la foire agricole de la St Martin à Voiron, avec sillon38 comme partenaire

La St Martin à Voiron, très beau succès de l'espace agricole

La St Martin à Voiron, très beau succès de l'espace agricole

A cela se rajoute le travail des différents groupes: viande bovine, noix, lait… qui ont organisé plusieurs rencontres, visites…

Comme on le voit, l’activité des jeunes agriculteurs de l’Isère en 2012 a été dense. Les JA n’en resteront pas là. Ils ont annoncé qu’en 2012 on parlerait encore plus des JA!


crédit Agricole


Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

« Nous ne voulons pas de nanotechnologies et d’OGM dans nos fermes ! »

Dans le cadre de l’Assemblé Générale annuelle de la Confédération Paysanne de l’Isère et de L’ADDEAR, organisées le mardi 28 Février à la Côte St André, l’après midi été consacré à un débat sur les OGM, Plantes mutées, loi sur les semences et le puçage des troupeaux…

« Pourquoi nous, paysans, refusons les logiques d’appropriation et de contrôle du vivant »

Les paysans et producteurs isèrois sont venus nombreux pour débattre de l’évolution de l’Agriculture toujours plus surveillée et informatisée.

Depuis le 1er juillet 2010, Les éleveurs français, ont l’obligation de doter leurs ovins et caprins d’une puce d’identification électronique connue sous le nom de puce RFID. Celle ci permet de stocker de nombreuses informations. Pour la confédération Paysanne c’ est la suite logique d’une société où les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes, d’une manière souvent autoritaire et au détriment des relations humaines.

Les paysans sont inquiets des évolutions règlementaires qui leur sont imposées… Surtout avec l’obligation de se fournir en semences ou mâles certifiés pour des  performances toujours plus poussées. Leurs souhaits seraient de pouvoir revenir à une agriculture plus traditionnelle, resemer librement leurs semences et garder la maîtrise complète de la sélection de leurs troupeaux.

15 ans après l’arrivée des OGM, la confédération se félicite «  Si nous n’avions pas dénoncé les OGM, l’Europe en serait envahie ! »

Les Agriculteurs font face à une situation de plus en plus complexe et précaire…

Rappel inquiétant: En quelques années, 30% des exploitations agricole on disparu en Isère.

Alex Duclaux

Catégorie OGM, agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

La truffe à notre portée…

La truffe intrigue, la truffe fascine.

Champignon souterrain au parfum envoûtant, tous les mystères de son cycle biologique ne sont pas levés et on ne cesse d’apporter de nouvelles réponses aux énigmes de sa production inconstante.

Les prix hautement rémunérateurs de sa vente contribuent à alimenter une attirance pour ce diamant noir.

Pour la 3ème année, un stage de formation à sa reconnaissance, sa culture et sa récolte vous est proposé par la Maison Familiale de Vif.

Cette formation, ouverte à tous, est particulièrement destinée aux porteurs de projet de plantation ou de réhabilitation de truffières. Elle apporte tous les éléments techniques, réglementaires et économiques permettant la mise en place d’une activité génératrice d’un complément de revenu à long terme pour des agriculteurs, aussi bien que des particuliers.

Stage du 26 au 30 mars 2012: 35h de formation incluant cours théoriques et visites de truffières.

Inscriptions avant le 16 mars.

Tarifs et financements, contacter

MFR Vif, 04 76 72 51 48,

Mail: veronik.leblay@mfr.asso.fr

Nos partenaires:

Maison familiale et rurale de Vif

VIF

www.Truffes38.com Syndicat des trufficulteurs de l’Isère

Catégorie enseignement-formation, trufficultureCommentaires fermés

Rhône-Alpes: offres et demandes d’emploi dans le secteur agricole

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Expl, élevage caprin, transformation, activité de vente à la ferme cherche un salarié (H/F) très dynamique, autonome. Vs serez responsable du troupeau de chèvres (280). Vs interviendrez ponctuellement en fromagerie. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OCA2-01

Loire . GAEC, élevage laitier, cherche un salarié polyvalent (H/F) pr réaliser la traite, les soins aux animaux, les travaux extérieurs. Qualités requises : motivation et sens des responsabilités. Le poste peut évoluer vers une association. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. ODI2-42

Savoie . Expl. cherche un agent d’élevage laitier (H/F) pr assurer la traite, les soins et l’alimentation des vaches laitières. Conduite de tracteurs ponctuelle. CDD tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL22-73

Rhône . Entreprise recrute un salarié (H/F) pr entretenir les cultures : viticulture, maraîchage et cultures de céréales. Conduite de tracteur obligatoire. CDD tps partiel. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. ODI16-69

Rhône . Club hippique cherche un agent d’élevage équin (H/F). Vs nettoierez les écuries (au tracteur), sortirez et rentrerez les animaux du pré, assurerez l’alimentation des animaux et entretiendrez les clôtures. La connaissance des chevaux et la possession du BEPA seraient des plus.  CDD tps plein 3 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OEQ2-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Agricultrice cherche emploi à tps complet ou partiel. Etudie toute proposition. Cptces : élevage, conduite de tracteur, aviculture, comptabilité, horticulture. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DEL28-01

Ardèche . Femme pluriactive cherche emploi en maraîchage. Exp. saisonnières en cultures légumières et viticulture. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DMA7-07

Hte-Savoie . Homme cherche emploi en polyculture-élevage. Etudie tte proposition. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DEL4-74

Isère . Homme cherche emploi de chauffeur et/ou mécanicien d’engins agricole en ETA/CUMA.  Titulaire du BTSA Agroéquipement. Expérimenté. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org.

Loire . Femme cherche emploi d’agent d’élevage. Titulaire BTS prod. animale. Exp. de courte durée en bovins et caprins. Mobilité : Loire – Rhône. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DEL14-42

Catégorie agriculture, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

Terre de débat: table ronde avec pour thème les zones humides

La Chambre d’agriculture de l’Isère lance en 2012 un cycle de tables rondes intitulé Terres de débat.

La Chambre d’agriculture souhaite en effet proposer aux acteurs départementaux et des territoires isérois des espaces de rencontres et d’échanges avec la profession agricole sur des sujets d’actualité en Isère.
Chaque table ronde se déroulera sous un format innovant et convivial en soirée, elle réunira plusieurs intervenants isérois et sera enrichie par l’éclairage extérieur d’un invité (expert, témoignage…).

Ce cycle Terres de débat démarre le 6 mars avec une première table ronde consacrée aux zones humides en Isère.

Concilier protection des zones humides et activité économique agricole est au coeur des préoccupations de la profession agricole. La Chambre d’agriculture s’est déjà exprimée en faveur de l’arrêt de l’urbanisation en zone humide, pour un maintien d’une économie agricole viable, dynamique et épargnée par d’éventuelles mesures compensatoires dans ces espaces.

La Direction Départementale des Territoires et la SAFER seront présentes à cette table ronde. L’éclairage extérieur sera apporté par la Chambre d’agriculture du Pas de Calais avec l’exemple du Marais Audemarois où logique de préservation d’une zone humide se conjugue au quotidien avec l’activité agricole.


RDV à la Maison des agriculteurs, Avenue Marcellin Berthelot à Grenoble
le mardi 6 mars 2012 à partir de 18h45.


Les zones humides* en Isère, c’est :
• 46 600 ha selon l’inventaire départemental réalisé en 2009, dont 17 745 ha de surface agricole utile
• 2 800 exploitations agricoles concernées
* l’arrêté ministériel du 1er octobre 2009 défini une zone humide par la présence de types de sols ou d’espèces caractéristiques de ces milieux.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

4ème FETE DE LA COQUILLE ST JACQUES

La 4ème fête de la coquille st jacques se déroulera les 10 et 11 mars 2012, sur  le parvis et dans la salle de la coupole à VILLARD DE LANS.

L’organisation de cette manifestation est assurée par l’association « cuisine et passion en Vercors »composée d’une quarantaine de membres du plateau du VERCORS elle organise ou participe à des journées à thème sur la cuisine et les produits gastronomiques, à des démonstrations culinaires, et anime un atelier de cuisine mensuel.

C’est dans ce cadre que se déroulera la 4ème FETE DE LA COQUILLE ST JACQUES, en partenariat avec l’office du tourisme de Villard de lans, l’office du tourisme de la baie de ST BRIEUC , la confrérie des chevaliers de la coquille st jacques.

Les relations nouées depuis quatre ans entre l’association et ses différents partenaires permet de pérenniser une manifestation qui assure la promotion de ce noble produit dans la région Vercors, tout en contribuant à l’animation de la station et au rapprochement de nos deux régions à vocation touristique.

Les journées se dérouleront de la manière suivante :

La pêche des coquilles St Jacques (pêche raisonnée) dans la Baie de ST BRIEUC se fera le jeudi 8 et vendredi 9 mars par des bateaux choisis. Un camion frigorifique chargé de sept tonnes de coquilles quittera la baie vers 13h le vendredi.

Le  samedi 10 mars, aux environs de 6h du matin, arrivée du camion à VILLARD DE LANS.

Aussitôt, les  membres de l’association dresseront les étals de vente au public sur le parvis de la coupole.

Une quantité importante sera réservée pour les démonstrations culinaires et les dégustations qui se dérouleront sur les deux jours.

La vente des coquilles, soit en coquille, soit décoquillées en barquettes se fera :

- samedi 10 MARS de 9h à 12h et de 15h à19h

- dimanche 11 MARS de 9H à 15h en fonction des stocks disponibles .

sj26

Un stand de décoquillage sera animé par des professionnels afin que chaque visiteur puisse s’initier à cette technique simple.

Le prix de vente des coquilles sera en principe le même que celui pratiqué les années précédentes:

– coquilles en coquilles par 6 pièces= 4 euros

- Par bourriche de 6kgs =24 euros

- Par bourriche de 13 kgs =50 euros

Décoquillées en barquettes de 250 grammes: la barquette 12 euros

Les commandes de coquilles sont possibles jusqu’au jeudi soir qui précède la manifestation à La poissonnerie du Vercors à Villard de Lans,  au moyen d’un bon de commande disponible dans les offices du tourisme du plateau.

On peut télécharger le bon de commande en cliquant ici:Document PDFBon de commande à télécharger

Par téléphone au: 06 44 94 34 46

La remise des commandes se fera sur le parvis de la coupole à partir du samedi matin (10h)

sj 2

Des grands chefs de cuisine régionaux et locaux feront des démonstrations culinaires autour de la St jacques qui seront proposées à la dégustation.

Des dégustations œnologiques autour de vins de Savoie, du nord Isère, du cidre seront proposées par Annie Crouzet maitre sommelière.

Le caractère festif de cette manifestation sera renforcé par deux temps forts :

- samedi 10 MARS, 14h30: inauguration officielle de la 4ème FETE DE LA COQUILLE ST JACQUES en présence de nombreuses personnalités du Vercors et de St Brieuc.

- dimanche 11 MARS, 11h30 intronisation de nouveaux membres par la confrérie des chevaliers de la coquille st jacques de la baie de St Brieuc.

Durant ces deux journées l’animation musicale sera assurée par un orchestre breton.

Les membres de cuisine et passion et leurs partenaires seront heureux de vous accueillir à VILLARD DE LANS dans le cadre de cette 4ème édition pour vous faire partager les richesses de la gastronomie de notre pays.

Pour plus d’infos:

fête

fête de la Coquille, cliquer sur:

ACCUEIL

Catégorie A la une, foires et fêtesCommentaires fermés

Première rencontre « Biovallée, Jardin des abeilles » ®

biovallee un jardin des abeilles

Au delà de la poésie du «Jardin des Abeilles®», un programme d’actions très concrètes pour la Biovallée® est mis à l’étude : reconnaître le rôle majeur des pollinisateurs et favoriser leur vie à l’échelle de notre territoire… voilà le projet !

Nous pouvons tous y contribuer et préserver ainsi notre biodiversité, notre économie agricole et forestière…

Lancement le 2 Mars 2012 au Campus de l’Ecosite du Val de Drôme à Eurre.

L’association Bee Happy et la Communauté de communes du Val de Drôme vous invitent à la première rencontre « Biovallée un Jardin des Abeilles, pollinisateurs et biodiversité ressources du territoire » qui inaugure le cycle « sensibiliser, comprendre » par une journée d’information le matin, de constats partagés et de propositions d’actions en groupe l’après-midi, et le soir une conférence/débat de Jean-Marie Pelt.

Programme

9h00 – 13h00 : Connaître la réalité de la situation pollinisateurs / biodiversité (en plénière)
Dr B. Vaissière, INRA laboratoire pollinisation et écologie des Abeilles, UMR 406.
Les Abeilles domestiques et sauvages sont des insectes pollinisateurs, colonne vertébrale des écosystèmes. La pollinisation : l’importance du rôle des insectes et son lien avec la biodiversité, l’agriculture. Quelle fonction, quelle situation aujourd’hui, quelles pistes pour l’avenir.
Dr L-P. Belzunces, INRA Responsable du Laboratoire de Toxicologie Environnementale UMR 406. Différentes hypothèses expliquant le déclin des abeilles, avec développement d’un discours contradictoire, les effets des pesticides. Interactions pesticides-pesticides, pesticides médicaments vétérinaires, pesticides-pathogènes.
A. Decourtye ACTA – Filières végétales et animales. Les relations entre systèmes de culture et ressources disponibles pour les Abeilles, méthodes pratiques de gestion.
Bee Happy, présentation d’exemples concrets de bonnes pratiques pour les pollinisateurs et la biodiversité en France et en Europe.

13h00 – 14h30 : Déjeuner restauration sur place

14h30 – 16h30 : Préparer le Jardin des Abeilles – Groupes de travail avec présence des experts
Groupe de travail 1 – Mes relations à l’abeille
Groupe de travail 2 – Ce que je peux faire pour l’abeille
Groupe de travail 3 – Les questions que pose l’abeille

17h00 – 18h30 : Synthèses des groupes de travail (en plénière), suivies de questions réponses
Conclusion par Jean Marie Pelt, professeur à l’IEE et Didier Jouve, conseiller régional

19h00 – 20 h15 : buffet

20h : projection d’un film documentaire

20h30-22h« Les abeilles sont un lien indispensable entre les êtres vivants, or les effets de l’érosion de la biodiversité les font disparaître, les pesticides les menacent, avec des répercussions sur l’ensemble de la chaîne alimentaire et sur la production de miel. On insistera sur la nécessité de repenser entièrement nos liens avec la nature, grâce à l’émergence de nouvelles valeurs. »

Sur réservation, voir fiche d’inscription sur le site www.bee-happy.asso.fr, (page Agir, Biovallée).

Inscription classique

Télécharger le formulaire et le renvoyer

Bee Happy
Place de l’Hôtel de Ville
26420 La Chapelle en Vercors

Inscription en ligne

Formulaire en ligne avec paiement CB/Paypal

Pour toute question supplémentaire, cliquer ici

Catégorie apicultureCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

février 2012
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+