Archive | 05 février 2012

Bonnevaux-Chambaran: l’omniprésence de la forêt

La filière bois est à un tournant, elle sensibilise, c’est indéniable! Cela s’est encore vu à l’assemblée générale de l’association pour le développement forestier des Bonnevaux – Chambaran qui s’est déroulée à Viriville.

Les élus ont démontré leur intérêt pour la forêt et son avenir en répondant présents à l’invitation du président Paul Rostaing. Parmi ceux ci on retiendra le député Georges Colombier, les conseillers généraux Nucci, Galvin, Rambaud, Bachasson, Barbier, sans oublier les maires de Viriville Bernard Gillet et de St Etienne de St Geoirs Yannick Neuder, également Président de la Communauté de Communes Bièvre Toutes Aures.

bonne2

L’ association pour le développement forestier des Bonnevaux- Chambaran a montré tout son dynamisme à travers son nombre d’adhérents, 171 et les travaux qu’elle mène tout au long de l’année afin de leur permettre de gérer au mieux leurs forêts.  » Notre objectif final étant d’augmenter la rentabilité de la sylviculture locale tout en préservant la biodiversité et aider à la pérennité des relations entre les propriétaires producteurs de bois et les autres propriétaires de la filière bois » dira le président Rostaing.

Pour ce, l’activité de l’année écoulée a été dense,  » malgré les absences du technicien  CRPF, Loïc Casset, pour la bonne cause puisqu’il a participé à des cours de formation professionnelle à Lyon. » Cela n’empêche, la lutte contre le morcellement, le lancement des travaux concernant la charte forestière de Bonnevaux, une réflexion sur le bois énergie, le programme assez novateur de « cession carbone », à savoir qu’on vend le carbone des parcelles taillées et le produit est réinvesti dans les opérations d’amélioration de la forêt…. ont largement occupé les propriétaires forestiers des Bonnevaux- Chambaran.

Marcel Bachasson, conseiller général mais également maire de Roybon a sensibilisé la salle sur le rôle que joue la forêt à plusieurs niveaux  » mais on oublie trop souvent le volet touristique ». Il a bien entendu abordé le dossier Center Parc de Roybon:  » cette réalisation donnera un véritable coup de fouet à notre territoire, 700 emplois à la clé, la filière bois en tirera son épingle du leu: les cottages seront construits en bois… » Un projet qui a conquis la totalité des intervenants et de la salle. Si tout va bien, les premiers rondins de bois devraient être posés courant 2012… selon Yannick Neuder

Autre sujet abordé: la restructuration de la filière.

Xavier Martin, directeur du CRPF:  » comment voulez vous que les élus, les décideurs et tous ceux qui sont intéressés par la filière bois s’y reconnaissent! Il y a trop de structures, certaines ont la même finalité! » Propos repris par les présidents du syndicat des propriétaires forestiers Bruno De Quinsonas et de l’UGDFI Henri Gras qui réfléchissent à un rapprochement de leurs deux entités  » afin de gagner en efficacité, en clarté ».  Là aussi l’ensemble des intervenants, dont la salle s’est montrée très favorable à des regroupements.

Chacun a noté également l’obligation prochaine de certifier son bois PEFC  » sinon il restera sur le bord de la route car il sera invendable » et la mise en place de la traçabilité…

Charles Galvin expose la politique du conseil général dans le domaine de la forêt. Il a à ses côtés Paul rostaing, président de l'association pour le développement forestier Bonnevaux-Chambaran et Pierre Rostaing, trésorier

Charles Galvin expose la politique du conseil général dans le domaine de la forêt. Il a à ses côtés Paul Rostaing, président de l'association pour le développement forestier Bonnevaux-Chambaran et Pierre Rostaing, trésorier.

La conclusion des débats reviendra à Charles Galvin, vice président du Conseil Général de l’Isère en charge de la forêt. Il a lui aussi enfoncé le clou sur les rapprochements des structures de la filière, s’est dit confiant au niveau du projet de Center Parc  » qui apportera un plus à notre filière bois « , a apporté son soutien à l’élaboration des chartes forestières, souhaite  » qu’une véritable politique de plantation voit le jour sinon dans quelques années on va manquer de bois d’oeuvre, ce qui serait catastrophique… » Le vice président du conseil général a rappelé l’écoconditionnalité des aides concernant les constructions nouvelles et a confirmé qu’il souhaitait que les scieries maintiennent leurs activités sur l’ensemble du département. « Pour ce, un état de santé de ces entreprises sera fait et nous aiderons celles qui en auront besoin… » Il a enfin rappelé que le Conseil Général aide la filière trufficole du département à travers le financement d’un poste d’animation et par des aides à la plantation »…

Très dense assemblée générale!

Catégorie UGDFI, forêtCommentaires fermés

Bleu du Vercors Sassenage: en 2011 la barre des 200 tonnes de production franchie!

Il aura fallu 13 années pour passer de 79 tonnes à 200 tonnes de bleu du Vercors-Sassenage. Ce succès local est le fruit d’un travail collectif qui peut paraître bien modeste pour d’autres filières qui arrivent aujourd’hui, comme la comté, à produire 60 000 tonnes par an.

Le Bleu du Vercors-Sassenage AOP, plus petite AOP fromagère de France, est un fromage onctueux légèrement parsemé de moisissures qui lui donnent ce petit goût de noisette, de sous-bois et de champignon.
41 producteurs de lait, répartis sur la zone AOP (qui a la particularité d’être entièrement comprise dans le Parc Naturel Régional du Vercors), travaillent minutieusement, au quotidien à produire un lait de très bonne qualité tout en préservant leur environnement et la bonne santé de leurs animaux.
Chaque année ils s’engagent un peu plus dans des démarches de durabilité :
• Interdiction des OGM dans un délai de 5 ans
• Développement d’une filière « bio » AOP bleu du Vercors-Sassenage
• Intégration de la biodiversité dans leur système de production : concours prairies fleuries avec réflexions engagées sur les plantes fourragères et la diversité floristique, préservation de la faune en retardant les fauches, en privilégiant les haies.
• Développement du séchage en grange.
L’AOP a permis d’installer 9 ateliers fermiers sur la zone. Cette fabrication avait complètement disparu après la deuxième guerre mondiale mais la mémoire des anciens et la fougue des jeunes agriculteurs ont permis une renaissance du fromage du pays dans les fermes. En 2011, ils ont produit 38 tonnes de bleu du Vercors-Sassenage.

La coopérative Vercors Lait a vu en 2011 sa production de Bleu du Vercors Sassenage également augmenter. Elle a dépassé les 160 tonnes.

Une des clés de la réussite: la promotion! Ici Paul Faure président et Philippe Guilloud, directeur de Vercors Lait dans les locaux  de France Bleu Isère.

Une des clés de la réussite: la promotion! Ici Paul Faure président et Philippe Guilloud, directeur de Vercors Lait dans les locaux de France Bleu Isère.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Famille et précarité

La Mondée organise une soirée débat, le 9 février à Charnècles sur le thème: famille et précarité.

Intervenante: Elisabeth Michel, CCAS de Rives, responsable de la maison des familles (centre d’accueil des familles en difficultés) de Grenoble.

famille

Catégorie La MondéeCommentaires fermés

Conseil national de la montagne: expérimentation sur la forêt de montagne

Lors du dernier Conseil national de la montagne présidé par Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture il a été décidé de mener plusieurs actions:

- La Commission permanente du CNM est chargée d’approfondir les travaux du rapport sur le bilan de la loi montagne demandé par le Premier ministre lors du CNM de 2009.

- La Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire (DATAR), qui assure le secrétariat général du Conseil, conduira plusieurs études, pour améliorer la connaissance des territoires de montagne et éclairer les politiques publiques sur les stations de montagne, l’accès aux soins en montagne et le développement du haut et très haut débit. Le résultat de ces travaux sera présenté à la Commission permanente du CNM à l’été 2012.

  • Le groupe de travail sur la mise en œuvre des programmes communautaires pour la période 2014-2020, est reconduit sous l’égide de la Commission permanente du CNM.
  • La Commission permanente s’associera aux travaux menés par le ministre en charge du tourisme concernant la rénovation et la remise sur le marché locatif de biens immobiliers à vocation touristique qui ne sont proposés à la location.
  • Suites aux propositions du rapport VANSON sur les gisements d’emplois dans les territoires de montagne, il a été convenu de développer les actions de l’Observatoire de la saisonnalité, de promouvoir les maisons des saisonniers et de mettre en place d’une coordination interministérielle entre les ministères en charge du travail et de l’emploi, du tourisme et de l’aménagement du territoire.
  • Des instructions seront envoyées aux préfets coordonnateurs de bassin et aux préfets coordonnateurs de massif sur la mise en œuvre prioritaire de schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE), en montagne.
  • Une expérimentation sera lancée dès 2012 en région Rhône-Alpes pour accroître la mobilisation et l’exploitation des forêts de montagne. Cette expérimentation a vocation à être généralisée à partir de 2014 dans le cadre du futur programme FEADER.

Catégorie forêt, montagneCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

février 2012
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+