Archive | 29 février 2012

L’agriculture, un atout pour la biodiversité


Jean-Louis Joseph, président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France a tenu une conférence de presse sur le stand Vercors

Le président était accompagné d’Eliane Giraud, présidente du Parc naturel régional de Chartreuse, de Danièle Pic, présidente du Parc naturel régional du Vercors, de Philippe Girardin, président du Parc naturel régional des ballons des Vosges, de Jean-Michel Marchand, président du Parc naturel régional de Loire Anjou Touraine et Jean-Jacques Boussaingault, président du Parc naturel régional du Gâtinais français

Le président était accompagné d’Eliane Giraud, présidente du Parc naturel régional de Chartreuse, de Danièle Pic, présidente du Parc naturel régional du Vercors, de Philippe Girardin, président du Parc naturel régional des ballons des Vosges, de Jean-Michel Marchand, président du Parc naturel régional de Loire Anjou Touraine et Jean-Jacques Boussaingault, président du Parc naturel régional du Gâtinais français

Il a évoqué le positionnement du réseau des Parcs sur la Réforme de la Politique agricole commune 2014-2020 et sa vision qui plaide en faveur d’une approche territoriale, gage d’une agriculture plus durable pour accompagner une évolution en profondeur de l’agriculture.

Il a défini le positionnement des Parcs sur les mesures agri-environnementales qui va dans le sens d’une plus grande cohérence territoriale. Selon lui ce dispositif peut s’envisager au-delà des zones Natura 2000.
Précisément, dans le Parc du Vercors, les agriculteurs sont les alliés de la biodiversité. Par contrat, ils s’engagent à adopter ou conserver des pratiques favorables
à l’environnement, en échange d’une indemnisation de l’État.

Les Parcs défendent une approche fondée sur une obligation de résultats plutôt que de moyens.

Jean-Louis Joseph a illustré ses propos par des exemples concrets : les circuits courts développés dans les Parcs.

C’est avant tout une approche économique.

La Fédération a la volonté de lier origine, consommation locale, qualité environnementale et paysagère avec qualité des produits.
L’activité agricole, la qualité environnementale et territoriale doivent être
intimement liées à la demande sociétale. »
Ce lien capital influe sur la biodiversité et les paysages.

L’annonce du lancement de la troisième édition du concours national agricole des Prairies fleuries en est l’exemple concret.

Catégorie foires/salons, parcsCommentaires fermés

Renforcer l’agriculture rhônalpine, une priorité pour la Région

Mardi 28 février, Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, a visité
l’Espace Rhône-Alpes du Salon International de l’Agriculture à Paris. Il a ensuite rencontré les
éleveurs et producteurs rhônalpins présents sur le salon, accompagné de Michel GREGOIRE,
Vice-président délégué à l’agriculture et au développement rural, Eliane GIRAUD, Conseillère
déléguée à l’administration générale et aux Parcs naturels régionaux, Gérard SEIGLE-VATTE,
Président de la Chambre régionale d’agriculture…

qeyranne salon

Par sa présence sur le Salon de l’agriculture, la Région marque son soutien à l’agriculture
rhônalpine et participe, en lien avec R3AP, à valoriser ses productions agricoles et agroalimentaires.

A cette occasion, Jean-Jack QUEYRANNE a rappelé que « la Région s’est fixée pour objectif
de maintenir voire de renforcer l’agriculture, qui avec ses entreprises de transformation,
constitue l’un des secteurs clés de l’économie rhônalpine. Au-delà, le secteur agricole est un
vecteur indispensable d’aménagement et de vitalité des territoires ruraux, qui couvrent les
deux tiers du territoire de Rhône-Alpes ».

Après avoir réorienté sa politique agricole autour de 4 objectifs (Contractualisation, Autonomie,
proximité et Eco-responsabilité – CAPE) en 2010, la Région vient de voter de nouvelles
mesures, qui vont dans le sens de ces orientations et qui visent à :

- maintenir la capacité d’abattage de proximité des animaux d’élevage en Rhône-Alpes,
- optimiser l’usage de l’eau en agriculture,
- rapprocher économie et territoire au sein des Plans Stratégiques Agricoles et de
Développement Rural (PSADER) et veiller à la préservation des terres agricoles.

Par le biais de sa nouvelle stratégie foncière, elle agit aussi pour maintenir le nombre
d’exploitations agricoles, passé sous la barre des 40 000 en 2011, et ce, en dépit d’une
dynamique de 1 000 installations annuelles.

Par ailleurs, solidaire des agriculteurs, le Conseil régional a débloqué 5 M€ d’aides régionales
pour soutenir 6 000 exploitations fragilisées par la sécheresse au printemps 2011. Au niveau
européen, la Région défend une PAC renouvelée, plus équitable, qui intègre les institutions
régionales dans sa gouvernance et préserve les terres agricoles et maintiennent les agriculteurs.

Au-delà de ces engagements, la Région Rhône-Alpes veille :

- au maintien de la grande diversité de production qui fait la richesse de Rhône Alpes ;
- au développement des circuits courts ;
-  à un plus grand respect de la saisonnalité ;
- à la qualité et à une meilleure traçabilité des produits.


vercors queyr

Jean Jack Queyranne a passé un long moment à l’espace Vercors. On le voit ici en compagnie de Pierre Buisson, conseiller Général de l’Isère et maire de Méaudre et de Guy Durand (président de l’APAP).

Catégorie agriculture, foires/salonsCommentaires fermés

SIA: Le Vercors une des attraction du salon

L’espace Vercors est l’une des attractions forte du salon de l’Agriculture qui se déroule à Paris.

Voici la vie de cette présence très remarquée, au jour le jour!

vendredi 24 février Jour 1 : Que le Salon commence !

Après un après-midi entier de montage, on y est ! L’équipe est opérationnelle ce soir à 18h00 sur le stand Vercors. Les vaches aussi. Les 5 Villardes sont arrivées vers 16h00 de leur long périple.
Les nouveautés 2012 du stand fonctionnent à merveille : la banque des produits locaux avec la carte du territoire, les 2 écrans de télévision, le coin salon, le coffre pour les éleveurs, etc. Pour cette 3ème année, on sent que l’expérience de l’équipe est un vrai plus, chacun sachant ce qu’il a à faire, avec un enthousiasme toujours intact.

Que le salon commence, le Vercors est au rendez-vous !

Samedi 25 février Jour 2 : Une ouverture prometteuse

Une première journée de salon toute en effervescence !

Dès l’ouverture, l’équipe du Vercors a retenu l’attention du Président Nicolas Sarkozy et du Ministre de l’agriculture Bruno Le Maire qui ont pris le temps de déguster quelques tartines de Bleu du Vercors-Sassenage tout en débattant de l’avenir de l’agriculture de Montagne avec Paul Faure (président de Vercors-Lait) et Guy Durand (président de l’APAP).
Puis se sont enchaînées plusieurs interviews télé pour recueillir les impressions de l’échange avec le Président de la République.
Une forte fréquentation a tenu ensuite l’équipe en haleine jusqu’à 13h.
A 14h, la première sortie de nos Villardes sur le ring Bovin a été une nouvelle occasion de mettre le Vercors en valeur et ces dames ont toujours autant de succès…
Une ultime Vercouline et 2 prestations télévisuelles supplémentaires pour France 3 sont venues clore cette première journée intense et riche en échanges.

Dimanche 26 février Jour 3 : Les secrets des plantes aromatiques

Moins d’affluence ce dimanche à la Porte de Versailles, le stand du Vercors a mis à l’honneur aujourd’hui les plantes aromatiques : « entre saveurs et bien-être »…
La distillation de la lavande, animation-phare de la journée, a très bien fonctionné grâce à Pierre Aubanel, producteur. L’utilisation de l’alambic a diverti les visiteurs en complément du commentaire du professionnel ainsi que de tous les supports d’informations mis à disposition.
L’agricultrice Anne Orard de La Chapelle-en-Vercors a même eu le droit à son interview par un journaliste de BFM TV.
Et toujours les incontournables du stand qui forgent sa réputation : les Vercoulines, le jeu-concours, la vitrine des produits locaux avec dégustation, le vente de Bleu du Vercors-Sassenage, la banque de renseignements touristiques, et bien évidemment la fameuse mascotte …

Lundi 27 février Jour 4 : Le Vercors, star du Salon

Une journée intense ce lundi pour le Parc au Salon de l’Agriculture !

vercors 1

La journée a commencé sur les chapeaux de roue avec l’accueil de François Fillon , Premier Ministre, et de Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture devant les 5 Villardes présentes au salon.
Ensuite, ce fut au tour de Dacian Ciolos, Commissaire européen de l’agriculture, de se rendre sur le stand. Paul Faure (président de Vercors-Lait) a pu échanger sur l’intérêt de se différencier avec une agriculture de qualité basée sur la production du Bleu.
France 3 et France Bleu Drôme sont venus faire une série d’interviews et de reportages. Vers 13h, Anne Orard, productrice de Bleu du Vercors-Sassenage, était en direct sur le plateau de RTL avec Bruno Le Maire pour une discussion autour du thème de la place des femmes en agriculture.
A partir de 14h, Jérôme Faure, chef étoilé du restaurant « Le Bois Fleuri » à Corrençon-en-Vercors, a enchaîné une série de dégustations de produits typiques à base de Bleu du Vercors-Sassenage.
Dans la journée, les visites se sont poursuivies : Pierre Buisson, conseiller général et maire de Méaudre, mais aussi Gérard Seigle-Vatte (Président régional et départemental de la chambre d’agriculture de l’Isère).

En conclusion, ce lundi 27 février fut une journée agitée et les animateurs du stand du Vercors, tout comme les producteurs et leurs animaux, ont été les stars du Salon.

Cette édition 2012 débute décidément mieux que jamais !

Mardi 28 février Jour 5 : Un air de fête (mardi 28 février)

Ce mardi 28 février fut encore une journée très dense à tous les niveaux.

Le stand du Vercors a attiré les journalistes de tous les médias nationaux confondus


vercors queyr

Côté élus, c’est Jean-Jack Queyranne qui a cette fois-ci rendu visite aux exposants. Le Président du conseil régional de Rhône-Alpes a pu réitérer son souhait de marquer le soutien de la région à l’agriculture rhônalpine.
La vente de Bleu du Vercors-Sassenage bat son plein, les visiteurs sont extrêmement nombreux à se laisser tenter par une petite dégustation et la Vercouline fait toujours autant d’adeptes.


vercors 3

Les Villardes ont fait leur deuxième sortie sur le ring, devant un public toujours assidu et très intéressé par la race.
Jean-Louis Joseph, président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, en présence de Danièle Pic, a tenu une conférence de presse autour du positionnement des Parcs sur la Réforme de la Politique agricole commune 2014-2020. Une vision qui plaide en faveur d’une approche territoriale, gage d’une agriculture plus durable pour accompagner une évolution en profondeur de l’agriculture.


Pour plus d’info

Visitez le blog : http://blogs.parc-du-vercors.fr/agriculture-durable/le-vercors-au-salon-de-lagriculture/

le site: http://www.parc-du-vercors.fr/fr_FR/agir-et-innover-1109/a-la-une-2682.html

Twitter : https://twitter.com/#!/ParcDuVercors

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors Sassenage, foires/salonsCommentaires fermés

JA de l’Isère: assurer le renouvellement des générations en agriculture.

L’assemblée générale des jeunes agriculteurs s’est déroulée à Panissage, commune rurale et agricole, située à quelques encablures de Virieu.

Le président Aurelien Clavel le souhaite: "demain je serais paysan". Jean Robin Brosse, à ses côtés,en tant que président de la FDSEA  adhère à cette volonté.

Le président Aurelien Clavel le souhaite: "demain je serais paysan". Jean Robin Brosse, à ses côtés, en tant que président de la FDSEA adhère à cette volonté.

Jeunes Agriculteurs est le seul syndicat professionnel composé exclusivement de jeunes âgés de moins de 35 ans.

La mission essentielle du syndicat étant de défendre les intérêts des jeunes agriculteurs, et ceux des jeunes en phase d’installation afin d’assurer le renouvellement des générations en agriculture.

Pour ce, les JA ont mis en place 5 fondamentaux:

- DÉFENDRE les Jeunes Agriculteurs et le métier

– PROPOSER des idées novatrices pour l’avenir,

– FORMER des futurs responsables,

- COMMUNIQUER sur le métier d’agriculteur,

– ANIMER le milieu rural à travers l’organisation d’évènements conviviaux et l’implication des adhérents dans les diverses instances locales.

L‘activité 2011 des JA de l’Isère a été très importante et variée. Huit sessions de stage 21h ont eu lieu  à la MFR de Vif, et au CFPPA. de La Côte-St-André. Il y a eu 72 stagiaires. Suite à l’analyse des questionnaires anonymes remis à chaque fin de stage, affirmer que 84% des stagiaires sont satisfaits ou très satisfait du stage proposé.

Depuis de nombreuses années, les différentes organisations professionnelles agricoles de la région Rhône-Alpes animent plusieurs actions de promotion de l’installation en agriculture. Celles-ci sont destinées à un public de jeunes en formation initiale ou à des adultes voulant changer d’orientation professionnelle.

Dans ce cadre, chaque année, Jeunes Agriculteurs Isère organisait un Forum installation à l’attention des porteurs de projet. En 2011, suite à la fusion de l’ADASEA et de la Chambre d‘Agriculture, la décision politique de mutualiser les moyens de communication sur l’installation a été prise. En conséquence, le forum installation a été remplacé par le Salon de la création reprise en activité agricole et rurale organisé conjointement par JA Isère et la Chambre d’agriculture.

17ème Journée installation

« S’installer en agriculture n’est pas une mince affaire. Le parcours à l’installation demande du temps et de l’énergie. Il s’agit de faire les bons choix concernant les productions à mettre en place et les investissements. De ces choix dépendront la viabilité et la viabilité du projet »a  rappelé Aurélien Clavel, Président de JA Isère, en introduction de cette journée.

La journée installation a eu lieu le 28 novembre dernier à Chatte, sur le thème : réussir sa démarche création/reprise : savoir mobiliser les bons réseaux d’appui et d’accompagnement. Plus de 150 élèves de l’enseignement agricole y ont participé en s’impliquant dans différents ateliers.

Le renouvellement des générations en agriculture est le dossier phare du syndicat Jeunes Agriculteurs. JA Isère est donc fortement impliqué dans la politique installation du département. Pour cela, plusieurs de ses responsables professionnels siègent aux différentes commissions concernant l’installation.

Le CDI (Comité Départemental d’Installation) et le CTIT (Comité Thématique Installation Transmission) étant présidés par les JA. L’une des missions du syndicat Jeunes Agriculteurs est de communiquer sur le métier d’agriculteur.

Il s’agit de valoriser le rôle des agriculteurs dans la société, la qualité de vie, et l’épanouissement personnel que cela implique.

Cette communication a lieu auprès du grand public dans des évènements régionaux et départementaux.

On peut citer pêle-mêle: l’agriculture des lumières à Lyon, Nature Capitale, toujours à Lyon, Agrivillage à Beaucroissant, la finale départementale de labour qui s’est déroulée cette année à Royas, la foire agricole de la St Martin à Voiron, avec sillon38 comme partenaire

La St Martin à Voiron, très beau succès de l'espace agricole

La St Martin à Voiron, très beau succès de l'espace agricole

A cela se rajoute le travail des différents groupes: viande bovine, noix, lait… qui ont organisé plusieurs rencontres, visites…

Comme on le voit, l’activité des jeunes agriculteurs de l’Isère en 2012 a été dense. Les JA n’en resteront pas là. Ils ont annoncé qu’en 2012 on parlerait encore plus des JA!


crédit Agricole


Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

« Nous ne voulons pas de nanotechnologies et d’OGM dans nos fermes ! »

Dans le cadre de l’Assemblé Générale annuelle de la Confédération Paysanne de l’Isère et de L’ADDEAR, organisées le mardi 28 Février à la Côte St André, l’après midi été consacré à un débat sur les OGM, Plantes mutées, loi sur les semences et le puçage des troupeaux…

« Pourquoi nous, paysans, refusons les logiques d’appropriation et de contrôle du vivant »

Les paysans et producteurs isèrois sont venus nombreux pour débattre de l’évolution de l’Agriculture toujours plus surveillée et informatisée.

Depuis le 1er juillet 2010, Les éleveurs français, ont l’obligation de doter leurs ovins et caprins d’une puce d’identification électronique connue sous le nom de puce RFID. Celle ci permet de stocker de nombreuses informations. Pour la confédération Paysanne c’ est la suite logique d’une société où les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes, d’une manière souvent autoritaire et au détriment des relations humaines.

Les paysans sont inquiets des évolutions règlementaires qui leur sont imposées… Surtout avec l’obligation de se fournir en semences ou mâles certifiés pour des  performances toujours plus poussées. Leurs souhaits seraient de pouvoir revenir à une agriculture plus traditionnelle, resemer librement leurs semences et garder la maîtrise complète de la sélection de leurs troupeaux.

15 ans après l’arrivée des OGM, la confédération se félicite «  Si nous n’avions pas dénoncé les OGM, l’Europe en serait envahie ! »

Les Agriculteurs font face à une situation de plus en plus complexe et précaire…

Rappel inquiétant: En quelques années, 30% des exploitations agricole on disparu en Isère.

Alex Duclaux

Catégorie OGM, agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2012
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+