Archive | 20 mars 2012

Liaison par câble Fontaine-Vercors:

Comme indiqué dans notre dernier article, la réalisation d’une liaison par câble vers le plateau du Vercors, véritable trait d’union entre le Vercors et l’agglomération grenobloise, entre la montagne et la vallée est un projet qui est en passe de se concrétiser.

Cette volonté est partagée par les partenaires institutionnels : le Conseil Régional Rhône-Alpes et le Conseil Général de l’Isère mais aussi par les parlementaires et les élus directement concernés par ce projet : Michel DESTOT, Député-Maire de Grenoble, Michel ISSINDOU, Député-Maire et Président du SMTC, Marie-Noëlle BATTISTEL, Députée de l’Isère, Yannick BOULARD, Maire de Fontaine, Franck GIRARD, Maire de Saint Nizier du Moucherotte, Jean-Paul GOUTTENOIRE, Maire de Lans en Vercors. En voici les raisons essentielles.

Le câble, trait d’union entre la Métro et le Vercors

Face au réchauffement climatique, à la hausse du prix des énergies, à la raréfaction programmée du pétrole et aux inégalités sociales, économiques et géographiques que ces phénomènes entraînent, Grenoble-Alpes Métropole est engagée dans une ambitieuse politique globale visant à transformer durablement l’agglomération, pour aller vers la ville post-carbone.
Pour mener à bien cette démarche volontariste, la communauté d’agglomération a choisi de s’appuyer sur trois piliers, déclinés au travers de l’ensemble de ses champs de compétences : une agglomération solidaire, une agglomération nature, une agglomération innovante.

Les politiques de déplacement constituant l’un des leviers essentiels dans cette dynamique, la communauté d’agglomération, s’appuyant sur le SMTC, a ainsi mis en oeuvre de nombreuses réalisations concrètes pour proposer des solutions alternatives à l’utilisation de la voiture : tramway, Métrovélos, parking-relais…
Ces actions ont déjà porté leurs fruits : entre 2002 et 2010, la part de déplacements effectués en voiture a enregistré une chute de – 18 %, tandis que celle des transports en commun augmentait de + 13 % et celle des vélo de + 44 %
Grenoble-Alpes Métropole souhaite aujourd’hui aller plus loin à travers le transport par câble.

Plusieurs tracés ont ainsi fait l’objet d’examens plus ou moins poussés.

De tous les tracés évoqués, celui reliant Fontaine à Lans-en-Vercors est aujourd’hui le plus pertinent, tant au regard de sa fréquentation ou de son usage, que de son coût, de ses contraintes techniques et de ses retombées environnementales.

Celui ci se présentera de la façon suivante:

tracé

UN PROJET AUX MULTIPLES ATOUTS

• UNE RÉDUCTION IMPORTANTE DU NOMBRE DE VÉHICULES
Le trafic automobile pendulaire moyen est estimé à 9 000 véhicules/jour entre l’agglomération et le plateau du Vercors :
- 5 880 véhicules jour par la liaison Sassenage / Engins / Lans en Vercors
- 3 200 véhicules jour par la liaison Seyssinet-Pariset / Saint-Nizier-du-Moucherotte / Lans en Vercors
Ce projet réduirait donc de façon conséquente la part des automobilistes voyageant seuls dans leur voiture. Les temps de parcours estimés entre le Vercors et Grenoble démontrent en effet la suprématie du câble, l’usager pouvant gagner jusqu’à 10 mn sur une liaison entre Lans-en-Vercors et la Presqu’île scientifique (35 mn contre 40 à 50 mn en voiture).

• UN ÉQUIPEMENT À VOCATION PROFESSIONNELLE, TOURISTIQUE et familiale ENTRE LA VILLE ET LE MASSIF
L’un des nombreux avantages du câble entre le Vercors et l’agglomération réside dans son caractère complet en terme d’usages, qui peut intéresser de nombreux citoyens.
Son ouverture est possible 7 jours sur 7 avec une grande amplitude horaire, en toutes saisons. Le potentiel de fréquentation est très important. En hiver comme en été, les habitants de l’agglomération pourront se rendre en tram, puis en télécabine dans le Vercors.
Sur le plateau du Vercors, les deux tiers de la population, des emplois et des résidences secondaires sont concentrés sur les trois communes de Saint-Nizier-du-Moucherotte, de Lans-en-Vercors et de Villard-de-Lans. La population desservie par la liaison est ainsi estimée à 11 000 habitants. A cela se rajoute bien sûr le potentiel touristique.

Des temps de parcours TRÈS COMPÉTITIFS
- Tronçon Fontaine/Saint-Nizier : 13 minutes
- Tronçon Saint-Nizier/Lans : 16 minutes
Le trajet entre Fontaine et Lans-en-Vercors serait donc de moins d’une demi-heure, soit l’équivalent d’une liaison en voiture dans des conditions de trafic favorables.

Un lien fort avec les pro jets URBAINS de développement de l’agglomération
La station de Fontaine, située à proximité du Parc de la Poya, du terminus du tram A et d’un centre commercial important, innerve une zone stratégique de développement futur sur la “polarité nordouest” de l’agglomération : le projet d’aménagement “Portes du Vercors” portant sur 25 hectares, projet d’ensemble à vocation mixte sur Vivier-Poya et plaine de l’Argentière.
Portes du Vercors constitue une part importante de l’offre économique et résidentielle du secteur pour les 15 ans à venir, avec un potentiel de 1 500 à 2 000 emplois et de 1 500 logements environ.

• UNE BONNE INTERCONNEXION AVEC LE RÉSEAU DE TRANSPORTS EN COMMUN
A Fontaine, la liaison est connectée avec le terminus de la ligne de tram A, les bus 54, 56, Ami’Bus Sassenage, Proxi’Tag Noyarey et une MétrovéloBox.
A Lans-en-Vercors, l’objectif est d’aménager un pôle d’échange, accueillant un parking-relais et des lignes de car permettant de connecter le terminus aux villes, villages et sites touristiques du plateau, en partenariat avec le Conseil général de l’Isère, Autorité organisatrice des transports hors agglomération.

• DES EXTENSIONS POSSIBLES
Les possibilités d’extension existent aux deux extrémités de la liaison :
- À Lans, possibilité d’extension vers Villard-de-Lans et vers Méaudre
- À Fontaine, possibilité d’extension vers Saint-Martin-le-Vinoux et le massif de la Chartreuse.

Une relative facilité de réalisation
Le tracé envisagé n’impacte pas d’habitation. Le projet ne rencontre par ailleurs aucun obstacle naturel majeur.

Les caractéristiques de ce projet:

caractéristique

La volonté politique est très forte pour voir aboutir cette réalisation qui représente un coût estimé entre 40 et 50 millions d’euros. Les montages financiers vont se mettre en place, avec l’apport de partenaires privés. Ce qui frappe dans ce projet est le délai de réalisation. On nous annonce que la liaison Fontaine-Vercors serait effective fin 2014.

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, La Métro, aménagement, transportCommentaires fermés

Une télécabine entre Fontaine et Lans-en-Vercors: c’est une forte probabilité!

Une liaison par câble entre l’agglomération grenobloise et le Vercors est en bonne voie! Une télécabine irait de Fontaine à Lans-en-Vercors, avec une gare intermédiaire à Saint-Nizier-du-Moucherotte. Ce projet a été présenté de façon officielle en présence de nombreux acteurs concernés parmi lesquels: Yannick Belle ( président de la Sémitag), Yannick Boulard (maire de Fontaine), Pierre Buisson ( conseiller général du canton du Vercors et président de la communauté de communes du massif du Vercors), Marc Baïetto ( président de la Métro), Guillaume Lissy (, conseiller régional), Jean-Paul Gouttenoire (maire de Lans-en-Vercors), Christian Coigné (maire de Sassenage), Michel Issindou (président du SMTC).

Ce projet de transport par câble permettrait de transporter 2400 personnes à l’heure à une vitesse de 20 km/h. On relierait donc Fontaine à Saint-Nizier-du-Moucherotte en 13 minutes et Fontaine à Lans en Vercors en 30 minutes.

Bien entendu les élus concernés par ce transport par câble sont tous d’accord sur ce projet dont le coût est estimé à 50 millions d’euros. Reste à savoir comment le financer. Marc Baïetto, président de la Metro:  » on fera appel à des partenaires privés ».

Pour mieux comprendre l’intérêt de ce projet  il faut savoir que “40% de la population active du plateau descend chaque jour pour travailler dans la plaine”, a annoncé Pierre Buisson. On monte même à  60% à Lans-en-Vercors. Les comptages routiers montrent que le trafic journalier entre le plateau du Vercors et l’agglomération grenobloise s’élève à 9000 voyages / jour.

Ecologique, pratique, ce projet est plein de bon sens. Si tout va bien les travaux pourraient débuter dans un an pour s’achever courant 2014. Dans deux ans on devrait pouvoir monter sur le Vercors et/ou en redescendre en télécabine!

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, La Métro, montagne, transportCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2012
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+