Catégorie | énergies

Energie: comment sera fait notre avenir?

La soirée traditionnelle et annuelle « rencontres économiques » organisée par le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes a attiré à Alpexpo Grenoble près de 500 personnes qui ont beaucoup appris sur les énergies du passé, présent et futur. En effet le thème principal de ces rencontres était: l’énergie, enjeu de notre siècle. On pourrait écrire: enjeu majeur!

C’est bien entendu Jean Pierre Gaillard, président de la caisse Régionale du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes et son directeur Christian Rouchon qui ont donné le tempo.  » Le Crédit Agricole a toujours accompagné les enjeux de tous ordres qui nous sont proposés et l’énergie en est un sacré! Nous devons accompagner tout projet novateur, original qui permettent d’avancer au niveau de l’énergie durable. »

elec

Le dire c’est bien, le faire c’est mieux! Et à ce niveau là, le Crédit Agricole sud Rhône-Alpes montre l’exemple:  » on a mis en place, pour nos agents, des systèmes de navettes, de co-voiturages et on vient même d’investir dans une flotte de voitures électriques »… dira fièrement le président Gaillard.

Les diverses interventions doivent nous faire réfléchir. Jean Therme, directeur de recherche technologique et directeur aux énergies renouvelables du CEA: ». Nous dépendons aujourd’hui à 94% du nucléaire. Cela veut dire que la France doit déterminer sa politique énergétique en fonction du nucléaire. Notre consommation énergétique annuelle est de l’ordre de 4 millions de tonnes équivalent pétrole, soit trois fois plus qu’en 1960! »

Les énergies fossiles comme le charbon, le gaz et le pétrole sont encore très prisées mais très polluantes, en rejet de CO2.

creditIl ne faut pas oublier également que les pays à forte progression industrielle sont, de fait de gros consommateurs d’énergie…

Les énergies nouvelles existent, certaines comme le gaz de Schiste sont controversées. Il faut savoir que La France, avec ses nombreux bassins sédimentaires (bassin parisien, bassin du sud-est, bassin d’Aquitaine,..) détiendrait au moins 25% des réserves européennes de gaz de schiste.

Par contre l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique, l’énergie géothermale, la biomasse et l’énergie des déchets s’installent peu à peu dans le paysage énergétique français. On peut affirmer que la France est riche en ressources énergétiques renouvelables. Et pour cause, elle a la plus grande forêt d’Europe occidentale, le deuxième gisement éolien et un  potentiel hydraulique et géothermique important.

Les énergies renouvelables contribuent aujourd’hui à satisfaire près de 7% de la consommation française finale d’énergie…. C’est pas suffisant loin de là!

Il a été rappelé que l’énergie, n’est pas, contrairement à ce que certains disent chère. Et pourtant il faudra que chacun, à tous les niveaux y mette du sien afin de contrôler ses dépenses énergétiques. Cela passe obligatoirement par la réduction de notre consommation, donc de modifier notre système de vie. Il en va de l’avenir de nos enfants, petits enfants, de l’avenir de notre planète.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8478 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

CREDIT.jpg

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mars 2012
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+