Catégorie | agriculture

La Région soutient deux projets agricoles innovants en Bresse

Mercredi 28 mars, Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, s’est déplacé dans
l’Ain pour visiter la laiterie coopérative d’Etrez et découvrir deux projets agricoles innovants
soutenus par la Région sur la commune de Lescheroux. Il était accompagné de Jean-François DEBAT,
Vice-président délégué aux finances et à la décentralisation et de Michel GREGOIRE, Vice-président
délégué à l’agriculture et au développement rural.

La visite de la laiterie coopérative d’Etrez a été l’occasion de rappeler qu’en janvier dernier, l’Institut
national de l’origine et de la qualité (INAO) a classé en AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) le
beurre et la crème de Bresse. Ces deux produits laitiers bénéficient d’un Programme Intégré de
Développement Agricole (PIDA) sur 4 ans (2010-2013), financé par la Région à hauteur de 133 000 €.
Pour Jean-Jack QUEYRANNE, « cette reconnaissance est l’aboutissement de 10 années d’effort
menées avec le soutien de la Région. Il s’agit de la 5ème AOC pour le territoire de l’Ain, et de la 71ème
pour Rhône-Alpes, qui est la 1ère région française par le nombre d’appellations. »

En lien avec la filière AOC Crème et beurre de Bresse, deux projets agricoles novateurs sont en cours
de réalisation à Lescheroux :
D’une part, la création d’une unité de méthanisation du fumier et lisier issus d’une exploitation
porcine, avec production de chaleur et d’électricité.
La méthanisation est un processus naturel
biologique de dégradation de la matière organique, qui en l’absence d’oxygène, produit du biogaz.
Avec 9 000 tonnes de matière organique, l’installation produira 750 000 m3 de biogaz. L’électricité
produite est revendue à EDF et la chaleur est utilisée pour le chauffage des locaux. La matière
organique résiduelle est valorisée par épandage, venant se substituer aux engrais chimiques. Cette
unité, qui fonctionnera à l’été 2012, bénéficie d’un soutien régional de 150 000 €.

D’autre part, la création d’une unité de séchage collectif de luzerne et de foin. A partir d’avril 2013,
le séchage annuel de 1 000 tonnes de luzerne et de foin sera assuré par cette installation
fonctionnant à l’énergie solaire. Ce projet, qui bénéficie de 290 000 € de subventions régionales,
permettra aux producteurs bressans de lait AOC de répondre au cahier des charges exigeant de
l’appellation qui fixe une alimentation animale en fourrages provenant exclusivement de la zone. Ce
projet est porté par la Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole (CUMA) Luzerne de Bresse,
première coopérative de séchage collectif créée en France.

La Région soutient ces deux projets, innovants par leur complémentarité. En effet, le bâtiment de
séchage de 3000 m² est situé à côté des élevages porcins et bovins, le surplus d’énergie généré par
l’unité de méthanisation fournissant une partie de la chaleur nécessaire à l’unité de séchage et
contribuant ainsi à l’autonomie alimentaire des élevages du territoire.

« Cette forme d’organisation combinée est une première en France. Elle relève d’un partenariat
territorial exemplaire et intelligent, qui allie recours aux énergies renouvelables et utilisation optimale
de l’énergie produite » a rappelé Jean-Jack QUEYRANNE.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8478 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

CREDIT.jpg

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mars 2012
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+