Archive | 09 avril 2012

Forêt en Valdaine: omniprésence de la certification PEFC

Chacun sait que le département de l’Isère est largement recouvert de forêts.. C’est le cas en Valdaine ou la forêt, en majorité feuillue représente environ 30% du territoire.

9500 propriétaires forestiers sont recensés possèdent se partagent plus de 9000 hectares. Des propriétaires qui peuvent bénéficier d’un groupement qui gère leurs intérêts: l’Association des Producteurs et Utilisateurs de Bois en Valdaine.

Celle ci vient de tenir son assemblée générale.

On constate que l’APUB en Valdaine compte 72 adhérents, deux de plus que l’année dernière mais que, hélas comme partout, l’adhésion à la démarche PEFC est à la traine. Sur plus de 800 hectares recensés, seulement 383 pour 23 propriétés ont la certification PEFC.

L’association va axer ses démarches sur le regroupement des propriétaires de plantations résineuses, la poursuite des actions envers les propriétaires, la promotion de la certification PEFC, la recherche de nouveaux adhérents,  » il est indispensable d’étoffer notre groupement et nous espérons que les jeunes propriétaires seront sensibles à notre démarche » précisera le Président Paul Piotin.

Comme tout groupement, l’AFUB en Valdaine bénéficie de l’aide d’un conseiller CRPF. Romain Provost a axé ses actions en direction de visites conseils aux propriétaires, la promotion de la certification PEFC, de la gestion de divers dossiers tels que les demandes de subventions…Bien entendu il continuera ses tâches en 2012 en organisant en particulier des réunions bien ciblées sur l’amélioration du taillis et débardage à cheval, la règlementation en forêt privée, la sécurité en forêt…

Alexandre Collomb, scieur à Panissage s’est lancé il y a peu dans l’activité scierie mobile. sillon38 avait fait un reportage chez ce jeune entrepreneur au début de son activité ( pour le lire cliquer sur Une scierie mobile au top en Isère)

Nous étions en 2010 et depuis  » ça marche bien ». Il a présenté son activité, ses particularités au cours de l’AG de l’Association des Producteurs et Utilisateurs de Bois en Valdaine. En un mot la scie se déplace chez les clients, qu’ils soient particuliers ou propriétaires. Chacun imagine les avantages que représente, pour beaucoup cette possibilité. Voir le site: http://www.scieriebois.com/

Henri Gras, président de l’Union départementale des groupements forestiers de l’Isère, à laquelle adhère l’AFUB en Valdaine, a rappelé  » la poursuite intensive de la communication envers la démarche PEFC. Le bois non PEFC sera rejeté systématiquement par la totalité des opérateurs. Une certification qui sera doublée de la traçabilité. » Il a évoqué le développement des ventes groupées, le combat que mène le groupement départemental pour  » dire non aux coupes rases et oui aux replantations. » Il a enfin abordé le travail qui est fait, et  » qui avance dans le bon sens » concernant le projet de regroupement entre l’UGDFI et le syndicat des forestiers de l’Isère.

Bruno de Quinsonnas président du SFP l’a martelé  » La certification PEFC est incontournable… Vous y viendrez obligatoirement alors pourquoi ne pas adhérer de suite, d’autant plus que les aides ( Conseil Général…) sont conditionnées à la démarche de gestion durable. »

Le syndicat des propriétaires forestiers agit tous azimuts pour défendre les propriétaires  » et le travail ne manque pas » et de citer un sujet d’actualité: la nouvelle ligne Lyon-Turin.  » Il faut qu’elle se fasse mais pas dans n’importe quelle condition et surtout pas en lésant les agriculteurs et les propriétaires forestiers. On va mener ensemble le combat… »

il s’est montré très enthousiaste au rapprochement entre les groupements et le syndicat,  » on y gagnera en lisibilité, efficacité…car on parlera d’une seule voix… »

Catégorie UGDFI, forêtCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2012
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+