Archive | 26 avril 2012

SAM 2012: les JO de Sotchi 2014 omniprésents

logoDu 25 au 27 avril 2012, le Salon mondial de l’Aménagement durable en Montagne rassemble à Grenoble, les entreprises et les professionnels de la montagne du monde entier.
De nombreuses entreprises qui exposent au SAM, ont été sollicitées pour construire les stations et les sites des Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi en Russie.

Organisateur des J.O d’hiver de 2014, la Russie a mis en place une politique de développement de la chaine de montagne du Caucase sur le modèle du « plan neige » français des années 1960-1980. Aujourd’hui, la région de Krasnaya-Polyana, site des J.O d’hiver de 2014, concentre l’ensemble des investissements.

Grâce à leur savoir faire, les entreprises françaises sont largement positionnées dans les différents projets de stations en cours : Alpica Service, Laura, Roza Khutor, Gornaya Karrussel, Lumiplan, Poma…

Cependant, les JO  d’hiver qui se dérouleront du 7 au 23 février 2014 ne seront pas une finalité pour l’implantation des sports d’hiver en Russie.

Au-delà des quatre stations en cours de construction pour accueillir les épreuves Olympiques, cinq autres projets de stations de niveau international sont envisagés. Le plan de développement du Caucase Nord, en plus des actions déjà mises en place à Sotchi, représente à lui seul des investissements à hauteur de 75 – 80 milliards d’euros d’ici 2025 (budget global d’aménagement).

Ceci afin de faire de cette région l’une des plus importantes destinations touristiques de montagne au monde. L’objectif avoué étant de proposer le plus vaste réseau alpin du monde: 1100 km de pistes, 228 remontées mécaniques, 300 000 emplois, Une dizaine de millions de touristes espérés…

Chacun comprendra la volonté des entreprises spécialisées de se placer…

Catégorie foires/salons, montagneCommentaires fermés

Beaucroissant d’avril: le stand d’AMB Rousset animé

ambAlex Duclaux qui a participé a sa première foire d’avril, en tant qu’acteur, a passé un long moment au stand d’AMB Rousset, spécialiste en matériel nucicole. A noter que cette entreprise est basée à Beaulieu, en plein coeur de la noyeraie AOC Noix de Grenoble

Durant toute la durée de la foire le stand AMB Rousset a connu l’effervescence. Les visiteurs, clients pouvant découvrir du matériel sophistiqué d’AMB, de Cacquevel, mais également les fameux rouleaux servant à ramasser les noix en quelques secondes.

Voici une vidéo réalisée par Alex Duclaux décrivant de façon animée la vie du stand AMB Rousset.

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Retour animé sur « La Beaucroissant » d’avril

Alex Duclaux participait à sa première foire de Beaucroissant d’avril en tant qu’acteur. Il nous propose une vidéo de sa visite…

A noter les dates de la prochaine foire d’automne: 14-15-16 septembre. Foire au bétail vendredi 14 septembre.

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

La Compagnie de chauffage partenaire de la Maison familiale rurale de Vif.

bois energie

La compagnie de chauffage intercommunale de l’agglomération Grenobloise et la Maison familiale rurale de Vif , ont signé le mardi 24 Avril, une convention de partenariat pour l’effort de formation. Cette signature s’inscrit dans l’envie de bâtir une filière bois locale plus structurée, dynamique et pérenne.

La Compagnie de Chauffage est une société d’économie locale, qui gère depuis 1960, un réseau de chauffage urbain moderne et performant. Elle s’est associée avec la MFR de Vif pour confirmer son statut d’acteurs majeurs de la filière bois locale et pour affirmer son soutien à la formation des futurs professionnels des espaces forestiers, naturels et ruraux.

P1020215

Serge NOCODIE. Président de la Compagnie de Chauffage / Georges Goubet, président de la MFR de Vif / Dominique Chartier directeur de la MFR de Vif

La MFR de Vif souhaite aller plus loin que la formation des jeunes avec la création d’un groupement d’employeurs, pour leur permettre d’acquérir une expérience professionnelle grâce à la formation par alternance.

La filière bois dans l’agglomération de Grenoble représente environ 1000 emplois et devrait voir croitre un appel fort sur le bois-énergie dans les années à venir, avec déjà trois ou quatre scieries locales, le bûcheronnage était le chainon manquant à une vraie filière bois locale.

La formation bûcheron que propose la MFR de Vif est un vrai pari sur l’avenir et cette convention de partenariat apporte des solutions pérennes. Les MFR de France souhaitent être en symbiose avec les territoires et ainsi proposer aux jeunes un avenir professionnel durable.

Une ressource telle que bois-énergie est reconnue comme prioritaire par le Grenelle de l’environnement pour arriver d’ici 2020 à un objectif de 23% d’énergies renouvelables en France.

L’utilisation du bois-énergie permet de développer une économie locale grâce notamment à la création d’entreprises, la mise en place d’une relation de confiance entre milieu urbain et monde rural tout en respectant la forêt et l’environnement avec une énergie propre.

La CCIAG s’engage à mieux sécuriser l’approvisionnement de cette ressource en s’impliquant dans le développement d’une filière bois locale dynamisée par les entreprises environnantes. Son objectif est de mettre en place une charte relative au développement d’une filière biomasse bois située à moins de 100 Km de l’agglomération grenobloise.

En favorisant les ressources locales dans ses choix énergétiques, le réseau de chaleur est devenu au fil du temps un outil exemplaire au service d’une politique énergétique durable et des économies d’énergie.

Pour en  savoir plus cliquer sur l’illustration

Pour en savoir plus cliquer sur l’illustration

Plus d’informations sur la CCIAG ici http://www.cciag.fr/

Alex Duclaux

alexducaux@sillon38.com

Catégorie - filière bois, enseignement-formation, environnement, énergiesCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2012
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+