Archive | avril, 2012

La Compagnie de chauffage partenaire de la Maison familiale rurale de Vif.

bois energie

La compagnie de chauffage intercommunale de l’agglomération Grenobloise et la Maison familiale rurale de Vif , ont signé le mardi 24 Avril, une convention de partenariat pour l’effort de formation. Cette signature s’inscrit dans l’envie de bâtir une filière bois locale plus structurée, dynamique et pérenne.

La Compagnie de Chauffage est une société d’économie locale, qui gère depuis 1960, un réseau de chauffage urbain moderne et performant. Elle s’est associée avec la MFR de Vif pour confirmer son statut d’acteurs majeurs de la filière bois locale et pour affirmer son soutien à la formation des futurs professionnels des espaces forestiers, naturels et ruraux.

P1020215

Serge NOCODIE. Président de la Compagnie de Chauffage / Georges Goubet, président de la MFR de Vif / Dominique Chartier directeur de la MFR de Vif

La MFR de Vif souhaite aller plus loin que la formation des jeunes avec la création d’un groupement d’employeurs, pour leur permettre d’acquérir une expérience professionnelle grâce à la formation par alternance.

La filière bois dans l’agglomération de Grenoble représente environ 1000 emplois et devrait voir croitre un appel fort sur le bois-énergie dans les années à venir, avec déjà trois ou quatre scieries locales, le bûcheronnage était le chainon manquant à une vraie filière bois locale.

La formation bûcheron que propose la MFR de Vif est un vrai pari sur l’avenir et cette convention de partenariat apporte des solutions pérennes. Les MFR de France souhaitent être en symbiose avec les territoires et ainsi proposer aux jeunes un avenir professionnel durable.

Une ressource telle que bois-énergie est reconnue comme prioritaire par le Grenelle de l’environnement pour arriver d’ici 2020 à un objectif de 23% d’énergies renouvelables en France.

L’utilisation du bois-énergie permet de développer une économie locale grâce notamment à la création d’entreprises, la mise en place d’une relation de confiance entre milieu urbain et monde rural tout en respectant la forêt et l’environnement avec une énergie propre.

La CCIAG s’engage à mieux sécuriser l’approvisionnement de cette ressource en s’impliquant dans le développement d’une filière bois locale dynamisée par les entreprises environnantes. Son objectif est de mettre en place une charte relative au développement d’une filière biomasse bois située à moins de 100 Km de l’agglomération grenobloise.

En favorisant les ressources locales dans ses choix énergétiques, le réseau de chaleur est devenu au fil du temps un outil exemplaire au service d’une politique énergétique durable et des économies d’énergie.

Pour en  savoir plus cliquer sur l’illustration

Pour en savoir plus cliquer sur l’illustration

Plus d’informations sur la CCIAG ici http://www.cciag.fr/

Alex Duclaux

alexducaux@sillon38.com

Catégorie - filière bois, enseignement-formation, environnement, énergiesCommentaires fermés

Salon de l’aménagement de la montagne

Dès l’ouverture du SAM: salon mondial de l’aménagement durable en montagne, ce matin, on a compris qu’il serait un succès. Même s’il est réservé aux professionnels, les allées se sont vite remplies de plusieurs centaines de visiteurs.

Il faut dire que le SAM, organisé par Alpexpo a pris une dimension nouvelle devenant la plus grande et la plus spectaculaire vitrine du monde de la montagne.
Le SAM s’est encore plus mondialisé avec la présence de 54 nations, au niveau des exposants et/ou des délégations officielles.

Les exposants sont au nombre de 500 représentant 750 marques en provenance de 44 pays!

Le SAM est un salon mais également un centre de conférences, colloques et démonstrations et un congrès: Interpraevent. Celui ci rassemble 300 chercheurs du monde entier. Il a pour thème cette année :
« la protection de l’environnement contre les risques naturels dans les régions alpines : crues, laves torrentielles, avalanches, glissements de terrain, chutes de blocs…

En visitant ce salon nous avons été frappés par la volonté des professionnels de la montagne, aménageurs… de respecter la montagne, de travailler dans le durable, l’éco-responsabilité. On ne peut que se féliciter de cette prise de conscience! Nous l’avons vu en particulier au niveau de l’utilisation de bois. Il est omniprésent.

Le SAM se déroule du 25 au 27 avril.

Biassu, le dessinateur de sillon38 a bien entendu allié le SAM à un sujet d’actualité brûlant….

SAMB

Voici une série de clichés pris sur le vif. ( Cliquer sur la photos pour l’agrandir).

Catégorie A la une, foires/salons, montagneCommentaires fermés

Congrès Interpraevent : la prévention des risques naturels dans les régions alpines

En parallèle au SAM, 300 scientifiques du monde entier seront accueillis pour le 12e Congrès International Interpraevent. Ils échangeront sur les risques naturels dans les régions alpines avec les gestionnaires du risque en montagne.

Dans les zones de montagne, les avalanches, chutes de blocs, glissement de terrain ou crues torrentielles constituent des risques naturels permanents. Ces événements peuvent avoir des conséquences graves sur le plan humain, financier ou environnemental.

La hausse moyenne des températures observée dans les Alpes correspondant au double de l’augmentation moyenne observée en France, fait peser une grande incertitude sur l’évolution de la fréquence et de l’intensité des phénomènes naturels dangereux. L’amélioration de la connaissance de ces phénomènes et de la prise en compte de ces incertitudes est un enjeu majeur pour les professionnels de la montagne.

Le 12e Congrès International Interpraevent accueilli par Alpexpo et IRSTEA Grenoble (Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l’environnement et l’agriculture – ex Cemagref) se tiend du 23 au 26 avril 2012 à Alpes Congrès Grenoble. Il a pour thème « La protection de l’environnement contre les risques naturels dans les régions alpines » (crues, laves torrentielles, avalanches, glissements de terrain, chutes de blocs…).

Il concerne plus précisément :
> L’analyse et la compréhension des aléas naturels
> Les stratégies et les ouvrages de protection
> Les techniques d’évaluation des risques naturels et de communication sur le risque
> La réduction des risques naturels et les stratégies d’adaptation
> La gestion durable de l’occupation du sol
> La gouvernance des risques
> Les risques naturels et le tourisme

Le 23 avril 2012, jour de l’ouverture du congrès Interpraevent Grenoble 2012, s’est tenu à Alpexpo Grenoble, laconférence finale du projet Interreg Espace Alpin « PARAmount ».Le projet PARAmount traite des risques naturels en montagne (avalanches, crues torrentielles, chutes de blocs) et de leur impact sur la sécurité et la fiabilité des infrastructures de transport (routes et voies ferrées) dans l’Espace Alpin.

Il a permis d’analyser tout à la fois la problématique de la sécurité des usagers mais aussi les problématiques liées aux coûts économiques des dégâts sur les infrastructures, aux coûts de la perte d’exploitation des infrastructures et aux dommages, aussi bien en termes économiques qu’en termes d’image et d’attractivité, de la perte d’accessibilité des territoires desservis.

Au final, le projet PARAmount propose des outils d’analyse des risques ainsi que des outils d’aide à la décision pour les gestionnaires d’infrastructures de transport confrontés à la problématique des risques naturels en montagne.

Pour connaître le programme cliquer ici: Programme Interpraevent 2012

logo

Catégorie montagneCommentaires fermés

SAM 2012 : quand la montagne innove

Du 25 au 27 avril 2012, le SAM, Salon Mondial de l’Aménagement Durable en Montagne, ouvre ses portes à Grenoble, au coeur des Alpes françaises.

Pendant 3 jours, le SAM rassemble les acteurs de l’économie de la montagne du monde entier. Plus de 500 exposants représentant 15 secteurs d’activité (enneigement, sécurité, travail des pistes, remontées mécaniques, loisirs/sports : aménagement et équipements, etc…) vont accueillir 15 000 visiteurs professionnels de 44 pays différents.

Un show room de 40 000 m2 unique au monde, pour découvrir une montagne vivante, innovante, respectueuse de l’environnement, à l’avant garde du développement durable. Des visiteurs venus de Russie, des Etats-Unis, des Andes, de la Chine, des pays scandinaves, du Canada ou de la Corée viennent au SAM, véritable marché mondial de la neige et de la montagne. Plus de 15 % des visiteurs viennent de l’étranger.

Les industriels de la neige adaptent en milieu urbain des technologies de pointe qu’ils ont développées et éprouvées depuis des années en montagne. Les leaders mondiaux du transport par câble seront présents (Leitner, Doppelmayr et Poma – une entreprise française, championne à l’export et réputée pour ses réalisations à New-York, en Colombie, au Brésil, en Corée…).

LES TEMPS FORTS DU SAM 2012

> L’innovation et l’environnement à l’honneur Avec le Club Alpin Français, le SAM présentera le nouveau refuge du Goûter. Perché à 3 835 m d’altitude sur la voie d’accès au Mont Blanc, le nouveau refuge du Goûter est un bâtiment écologique et technologique avec une autonomie optimale.

Il appartient à une nouvelle génération de bâtiments intégrant des technologies énergétiques de pointe (capteurs solaires, photovoltaïques et thermiques, fondoir à neige, traitement des eaux usées…) et de haute qualité environnementale (HQE) pour assurer une parfaite autonomie énergétique.

Son architecture ovoïde surprenante est conçue pour s’intégrer sur un plan esthétique et technique à toutes les contraintes climatiques d’un environnement où les vents moyens avoisinent les 240 km/h. Ce refuge unique au monde ouvrira ses portes en juillet 2012. D’autres réalisations seront abordées.

> La montagne pour tous
La montagne se diversifie et le SAM est au coeur de cette évolution en pariant sur une montagne quatre saisons : bien-être, nouvelles pratiques sportives (nouvelles glisses, VTT…), nouvelles activités loisirs (accrobranches, tyroliennes, via ferrata, SPA, thermalisme) patrimoine et gastronomie. Parmi les 61 000 éducateurs sportifs de nature en France, plus de 34 000 exercent en zone de montagne (source : ministère des Sports).

> Le congrès Interpraevent
Après Taiwan, le 12e congrès international INTERPRAEVENT se tiendra pour la première fois en France. Le SAM et L’IRSTEA de Grenoble (ex Cemagref), Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l’environnement et l’agriculture, accueillent ce congrès sur le thème de « la protection de l’environnement contre les risques naturels » (crues, laves torrentielles, avalanches, glissements de terrain, chutes de blocs…). 450 scientifiques du monde entier viendront échanger leurs expériences, leurs connaissances, et dialoguer avec les professionnels de la montagne.

Informations pratiques
> Horaires d’ouverture visiteurs :
- Du mercredi 25 au vendredi 27 avril 2012
- Ouverture aux visiteurs mercredi et jeudi : 9 h à 19 h
- Ouverture aux visiteurs vendredi : 9 h à 17 h
> Lieu
Alpexpo – Parc des Expositions
2 avenue d’Innsbrück – 38000 Grenoble – France
www.alpexpo.com
> Tarifs
Plein tarif : 20 €
Pré-enregistrement : 13 € (SAM’PASS téléchargeable en ligne)
Ecoles et lycées techniques (par classe entière) : 7 € par personne (sur justificatif)

logo

Catégorie foires/salons, montagneCommentaires fermés

Les secrets de votre alimentation

direc

Alors que le débat fait rage autour des OGM, les consommateurs se posent de nombreuses questions sur le contenu de leur assiette. D’où viennent les produits ? Comment sont-ils fabriqués ? Peut-on faire confiance aux contrôles chargés de garantir la qualité des aliments ?

L’épidémie de la « vache folle » et les différentes crises sanitaires qui ont frappé la filière de production de la viande ont poussé les professionnels à faire de gros efforts pour améliorer la qualité de leurs produits, mais le «risque zéro» n’existe pas et les consommateurs ne sont pas toujours rassurés…

Comment sont produits les œufs que les consommateurs achètent ? Ils font partie de notre alimentation de tous les jours : faut-il mieux acheter des œufs fermiers que ceux issus de l’élevage en batterie ? La différence des prix est-elle justifiée ?

Trouvera-t-on encore du poisson dans vingt ans ? Depuis les années 70, notre consommation a triplé et de plus en plus d’espèces sont en voie de disparition. Les fermes d’élevage doivent faire face à cette pénurie.

Enfin, doit-on se méfier des OGM ? Alors que les agriculteurs français n’ont plus le droit de cultiver du maïs génétiquement modifié, le reste du monde en produit en quantité industrielle. Une grande partie du bétail est ainsi nourrie aux OGM. Ainsi, sans le savoir, les Français consomment de la viande d’animaux élevés aux OGM…

Diffusion : mardi 24 avril 20h45

Rediffusion Mardi 8 mai à 22:45

Catégorie agro-alimentaire, consommationCommentaires fermés

Rhône-Alpes: offres et demandes d’emploi dans le secteur agricole

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Exploitant, élevage bovin lait, 60VL cherche un salarié (H/F) pr réaliser la traite (traite robot). Bonnes conditions de travail. CDD tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL33-01

Ardèche . Expl. cherche un agent de culture légumière (H/F). Missions : mise en culture, plantation, développement des légumes. Vs devez être autonome, capable de seconder le chef d’exploitation et serez amené à encadrer du personnel. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA3-07

Isère . GAEC spécialisé en production de petits fruits en sol et hors-sol cherche un second d’exploitation (H/F). Vs serez chargé du suivi des cultures, de la récolte ainsi que de ttes les tâches liés à l’entretien des serres. Vs serez amené à gérer le personnel. Personne avec expérience et autonome. CDD 6 mois à tps plein. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OMA10-38

Loire . GAEC, élevage bovin cherche un agent d’élevage laitier (H/F). Vs travaillerez en équipe et vs assurerez la traite, les soins et l’alimentation des vaches laitières. Rigueur et exigence sont des qualités indispensables. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL14-42

Loire . Expl. spécialisée en maraichage cherche un agent en cultures légumières saisonnier (H/F) pr les travaux suivants : récolte, conditionnement, plantation. CDD 4 mois tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA4-42

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche . Femme cherche emploi d’agent horticole et/ou pépinière. Titulaire BEP horticulture et pépinière. Expérience acquise par apprentissage. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DHO3-07

Ardèche . Homme cherche emploi en arboriculture ou en élevage. Expérimenté. Ancien agriculteur. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DAR15-07

Drôme . Femme cherche emploi en maraîchage. Titulaire d’un BTS prod. horticole par apprentissage. Expérience d’une année. Dispo fin juin. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DMA40-26

Drôme . Homme cherche emploi en horticulture et/ou pépinière. Titulaire CAP travaux paysagers/CAP horticulture. Expériences acquises durant stages. Mobilité : Drôme-Ardèche. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DHO26-26

Rhône . Homme cherche emploi d’agent d’élevage laitier. Titulaire BP agricole acquis par apprentissage. Mobilité : Rhône. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL55-69

Catégorie agriculture, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

Atelier Métro Citoyen consacré aux alternatives à la voiture

Depuis 2003, les Jeudis du Projet d’agglomération ont rythmé les rencontres
avec les habitants de l’agglomération. Ces rendez-vous trimestriels et
réguliers ont fait vivre le projet d’agglomération. Lieu d’échange avec les
citoyens de l’agglomération, ils ont également permis d’éclairer les élus
dans leurs prises de décisions.

Grenoble-Alpes Métropole évolue, la société évolue, les formes de débat
aussi. Pour définir les contenus et outils de la ville « post-carbone » de
demain, les Jeudis du Projet d’Agglo ont cédé la place aux ateliers Métrocitoyens.
Après « la pollution de l’air, de l’impact sur la santé au réchauffement
climatique », le 19 janvier 2012, « Les Inégalités face au logement », le 27
mars 2012, le prochain Atelier Métro-Citoyens portera sur « les alternatives à
la voiture », le mercredi 25 avril 2012 de 18h à 20h30, à la salle de
conférence de la DDT à Grenoble, située 17, boulevard Joseph Vallier.

Grenoble-Alpes Métropole prépare les prochains Etats généraux de la
mobilité programmé le 7 décembre 2012.

Cet Atelier Métro-Citoyens souhaite recueillir les questions, les problèmes
mais aussi les initiatives et les projets pour mieux se déplacer et envisager de
diminuer l’utilisation de la voiture dans l’agglomération grenobloise.

Quatre thèmes de réflexions seront proposés : déplacements et temps,
déplacements et sécurité, déplacements et information, déplacements et
pollution de l’air.

En présence de :
Michel ISSINDOU, président du Syndicat Mixte des Transports en Commun et
Vice-Président à la Métro, en charge de la politique des déplacements et
présdi’habitat, du logement et des gens du voyage.

Philippe Loppé, conseiller délégué à la Métro, en charge des relations
extérieures et de la participation citoyenne.

A 17h30 : une visite de la Station Mobile est proposée, située 15 boulevard
Joseph Vallier à Grenoble.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES sur le site de la Métro à l’adresse
suivante :
http://www.lametro.fr/128-jeudis-du-projet-d-agglomeration.htm

affiche Atelier MétroCitoyen du 25 avril 2012

Catégorie La Métro, environnement, transportCommentaires fermés

Elections présidentielles: les résultats du premier tour en Isère

Découvrez les résultats du premier tour des élections présidentielles en Isère mais également sur l’ensemble des départements français.  Cliquer sur l’illustration ci-dessous:

Election présidentielle 2012

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Beaucroissant:

La foire d’avril tombant un week-end d’élections on pouvait penser qu’il règnerait un climat particulier.

Pour avoir arpenté les allées de la foire pendant toute la journée agricole, inaugurale on peut dire qu’il n’en n’a rien été. La foire s’est déroulée comme d’habitude… Seul un coup de pluie, mêlé au vent a perturbé, en cours d’après midi de samedi, a perturbé  cette édition de la foire d’avril.

Durant ces deux jours, l’espace « foire était plein comme un oeuf, tant au niveau des exposants que des visiteurs.  » On a du, à regret, refuser plus de 500 exposants ont annoncé de concert le maire Georges Civet et le régisseur de la foire Patrick Bouchet.  » Notre foire est une valeur sûre ».

Christian Nucci, vice président du conseil Général de l’Isère, en charge de » l’agriculture a rappelé l’importance que joue l’agriculture en Isère et le soutien que lui apporte le département.  » Un effort tout particulier doit être fait en direction des installations. Il souhaite vivement qu’en 2012, une charte départementale soit rédigée et signée… »

L’équipe de sillon38 avait un invité d’honneur le samedi: Alain Galliot, directeur de Carrefour Voiron groupe Provencia.  » Je connaissais la foire de réputation, je l’ai visité en famille mais je n’ai jamais eu le privilège d’y participer de l’intérieur. »

Il a donc participé à la visite inaugurale ou il a pu discuter avec certains élus, dont Robert Veyret, conseiller général du canton de Rives. Ce dernier lui donnant, de longues minutes durant, une leçon de géographie, d’économie locales..

Avec  Didier Villard et Philippe Guérin, vice président et directeur de la chambre d’agriculture de l’Isère les échanges se sont faits sur la présentation de l’agriculture isèroise, sa qualité, sa diversité, son dynamisme, son avenir.

Un long arrêt au stand « Charolais de l’Isère » avec déjeuner a ponctué une demi journée bien chargée.

Carrefour Voiron groupe Provencia, a souhaité s’associer à sillon38 pour permettre au syndicat des éleveurs charolais de présenter un diaporama photos du concours régional 2011. Carrefour Voiron groupe Provencia mettant à disposition un écran plat.

Les échanges ont été très fructueux et surtout francs entre Alain Galliot et les présidents du syndicat Charolais de l’Isère, Raphaël Loveno et celui du syndicat charolais Sud-Est, Claude Rey. Chacun expliquant ses problématiques… Conclusion de cette discussion: » il est regrettable, préjudiciable, que l’on nous monte les uns contre les autres, agriculteurs- grandes surfaces. On peut en effet travailler ensemble, et même être partenaires. » Ce sera sans doute le cas lors de la foire de septembre. On en reparlera.

Nous ne passerons pas sous silence une constatation amère faite à Alain Galliot par le président du syndicat Charolais de l’Isère.

 » Dans une grande surface, concurrente à la votre, située en nord-Isère, il y avait une grande photo d’un producteur de viande du secteur avec un slogan du style: mangez  la viande de l’Isère. Dans l’étal situé en dessous de la photo il n’y avait que de la viande en provenance de Saône et Loire!!!!.

Alain Galliot a également rencontré le sémillant éleveur négociant de St Cassien, un pilier de la foire : Max Josserand. Celui ci lui a expliqué l’histoire de la foire à travers le secteur animal… et lui a dévoilé le secret de sa forme: » je mange de la viande deux fois par jour… « 

Nathalie Jacquin, agricultrice avec Jean Yves son mari, installés à Charnècles produisent du maraîchage, fruits rouges et fruits d’été. Elle a expliqué à Alain Galliot les spécificités de l’agriculture péri-urbaine: petites superficies, diversité des productions, vente via les marchés, les magasins de vente directe, la route…

Le groupe Provencia, comme chacun le sait, fait la part belle aux produits locaux, régionaux. Une rencontre avec les jeunes nuciculteurs du Voironnais, également animateurs de la foire agricole de la St Martin de Voiron s’imposait.  » Des passerelles peuvent se mettre en place entre la St Martin et Carrefour Voiron ».

Une halte intéressante au stand AMB Rousset. Philippe Rousset directeur de l’entreprise, spécialisée dans la construction de matériel de récolte de fruits secs présentant la gamme proposée aux nuciculteurs et les services que l’entreprise leur rend: »pendant la période de récolte, nous sommes mobilisés 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, afin de dépanner une machine au cas ou… »

En cours de visite, des arrêts non prévus ont permis de rencontrer Philippe Rousset, directeur de la communication de Ricard, David Boutin, viticulteur dans le diois, il produit 35000 bouteilles de Clairette, toutes vendues en direct, le « staff  » du club de rugby d’Izeaux…Inutile de décrire la convivialité associée à ces rencontres!

Le mot de conclusion à Alain Galliot:  » Super journée, rien ne vaut les contacts en direct, sur le terrain. »

A travers cette visite le groupe Provencia, acteur du monde rural a démontré qu’il souhaitait devenir un acteur interactif, très présent sur le terrain… en particulier à la foire de Beaucroissant.

La foire s’est poursuivie ce dimanche avec une attraction supplémentaire: l’élection présidentielle. Les urnes étant installées pour l’occasion en salle polyvalente.

Voici quelques clichés pris sur le vif.

Arrêt traditionnel au stand de la FDSEA. Une discussion s'est engagée avec Jean Robin Brosse, président du syndicat concernant l'avenir de l'agriculture dans sa globalité

Arrêt traditionnel au stand de la FDSEA. Une discussion s'est engagée avec Jean Robin Brosse, président du syndicat concernant l'avenir de l'agriculture dans sa globalité. Parmi les élus présents: André Vallini, président du Conseil Général, Christian Nucci, Charles Galvin, Didier Rambeaud, vice-présidents, Eliane Gireaud, conseillère régionale..

Comme d'habitude l'espace animal a été bien rempli.

Comme d'habitude l'espace animal a été bien rempli.

beauc 4

beauc 5

beauc 6

Alain Galliot, en grande discussion avec Max Josserand...

Alain Galliot, en grande discussion avec Max Josserand...

... et Philippe Rousset

... et Philippe Rousset

Plus de 80 bêtes ont participé au concours régional des Blondes d'Aquitaine.

Plus de 80 bêtes ont participé au concours régional des Blondes d'Aquitaine.

Simone bravo pour la salade et la viande qui l'accompagnait au restaurant du syndicat charolais de l'Isère.

Simone bravo pour la salade et la viande qui l'accompagnait au restaurant du syndicat charolais de l'Isère.

beauc11

Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Elections présidentielles: 32,10% de votants en Isère à 12 heures

A 12h, au premier tour de l’élection présidentielle, le taux de participation, pour la France métropolitaine, s’élève à 28,29 %.

Au premier tour de l’élection présidentielle de 2007, le taux de participation était de 31,21%, à la même heure.

Le taux de participation à l’élection présidentielle 2012 à 12h est estimé à 32,10% dans l’Isère.

Inscrits : 860 257
Votants estimés : 276 142.

Le taux de participation à 12h lors de la dernière élection, en 2007 était de 36,15 %.

Catégorie La Métro, questions d'actualitéCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2012
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+