Archive | 09 juillet 2012

Filière forêt-bois : premier bilan du fonds de modernisation des scieries

Dans le cadre d’un partenariat entre le Ministère de l’Agriculture et OSEO, le Fonds de modernisation des scieries mis en place en 2011, vient de faire l’objet d’un premier bilan. Les prêts participatifs de développement consentis par OSEO ont permis de compléter les concours bancaires pour le financement d’opérations portant sur : l’aménagement de parcs à grumes, l’installation de chaînes de sciage ou d’ateliers de rabotage.

Doté par l’État de 1,5 millions d’euros lors de son lancement, ce fonds a pour objectif de soutenir l’investissement dans les PME de la filière forêt-bois aux moments clés de leur développement. L’effet levier des crédits publics permet ainsi de mettre globalement à la disposition des entreprises un montant minimum de 22,5 millions d’euros de prêts dont 7,5 Millions d’euros par OSEO.

Après neuf mois de mise en œuvre, le comité de suivi du dispositif composé de représentants de l’État, d’OSEO et d’experts vient d’analyser les premiers résultats. Au 31 mai 2012, ce sont 44 demandes de prêt qui ont été déposées pour un montant potentiel de 6,7 M€, soit 89 % de l’enveloppe de 7,5 M€.
Parmi ces dossiers 31 ont reçu une suite positive pour un montant global de plus de 5 M€. Les 13 dossiers restant sont en cours d’instruction. L’ensemble de ces opérations représente un investissement total dans le secteur de la première transformation du bois dépassant les 30 millions d’euros.

Devant le succès rencontré par ce dispositif, Stéphane Le FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire, et de la Forêt, a pris la décision d’abonder le fonds de 800 000 euros supplémentaires. L’extension du bénéfice du dispositif au secteur de la seconde transformation pourrait également être envisagée.

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Campagne EDF: « Calme apparent, risque présent « 

Chaque été, EDF déploie sa campagne d’information « Calme apparent, risque présent ». qui s’adresse à de nombreux publics (riverains, touristes, promeneurs, sportifs en eaux vives, pêcheurs, scolaires, etc.) fréquentant les cours d’eau ou les lacs aux abords des installations hydroélectriques.

Pendant cette période, EDF recrute des hydroguides, ambassadeurs de cette opération qui sillonnent les cours d’eau à la rencontre du public pour dispenser ces règles de prudence. Cette démarche est illustrée et complétée par une communication visuelle qu’EDF a totalement repensée cette année.

Découvrons-là sous son nouveau jour…

Sous les traits de Bandes Dessinées à dominante orange, couleur phare de la marque EDF mais aussi
symbole de l’alerte dans l’imaginaire collectif, il s’agit d’interpeller les différents publics, parfois déjà trop
« habitués » à la campagne précédente. Ces nouveaux supports déclinés en affiches et dépliants
expliquent la présence de risques selon les activités. Ils vont être distribués aux abords des rivières par les
hydroguides et également diffusés dans les centres d’accueil du public (offices de tourisme, hôtels,
campings, gîtes, etc.) jusqu’à la fin de l’été.

Les enfants sont eux aussi concernés par cette campagne : le livret pédagogique « Tom et
Lucie » a été entièrement « relooké » et propose de nouveaux jeux pour expliquer et
prévenir les risques. Il est également distribué lors des 250 animations scolaires mises en
place par EDF Unité de Production Alpes en Rhône-Alpes.

Parce que la sûreté est une préoccupation constante pour EDF, l’entreprise renforce chaque été,
ce dispositif d’information (affichage, annonces presse, conférences dans les écoles, panneautique…)
et de prévention des risques en rivière aux abords des ouvrages hydroélectriques. L’affluence des touristes,
pêcheurs, baigneurs, randonneurs et amateurs de sports d’eau, en été, motive davantage l’importance
d’expliquer le fonctionnement des installations et de rappeler régulièrement les règles de prudence.

Pour votre sécurité et celle de vos proches, il convient de toujours rester sur les berges des rivières et de respecter les panneaux de signalisation indiquant les dangers.

De même, sur le plan d’eau d’un barrage, il faut également respecter les limites de la zone interdite à la navigation et à la baignade.

Pour plus d’informations sur la sécurité à proximité des ouvrages hydroélectriques, consultez la page Internet EDF (http://energie.edf.com/hydraulique/hydraulique/securite-47696.html).

EDF

Catégorie A la une, hydrauliqueCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2012
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+