Archive | août, 2012

L’ambroisie dans le Valbonnais

Vu sur le site du parc national des Ecrins: http://www.ecrins-parcnational.fr/ un article indiquant la présence de l’ambroisie en Valbonnais.

Voici des larges extraits de cette information:

 » Cette invasive très allergisante continue de gagner du terrain. Plusieurs sites ont été repérés dans le Valbonnais. La plante est actuellement en pleine floraison, bien verte parmi la végétation qui souffre de la sécheresse…

La progression de la dangereuse invasive se poursuit.

Dans le Valbonnais, l’ambroisie a été localisée à plus de 1200 mètres d’altitude non loin du Désert-en-Valjouffrey, en bordure de route.

2012-08-ambroisie-600

2012-08-ambroisie-295 En poursuivant leurs investigations, les agents du Parc ont découvert d’autres stations importantes à l’intérieur même du hameau des Faure en Vajouffrey, et ainsi de loin en loin jusqu’au Pont du Prêtre, à l’entrée de la vallée.

La Roizonne n’est pas épargnée non plus.

L’ambroisie, en pleine floraison à la fin de l’été, est plus facilement repérable car elle est bien verte parmi la maigre végétation qui souffre de la sécheresse…..

….

Les pouvoirs publics sont sensibilisés à ce problème mais tout un chacun peut contribuer à la destruction de cette invasive sous réserve de respecter quelques règles.

Les agents du Parc national surveillent et jouent un rôle d’alerte dans les différents secteurs des Écrins pour compléter la carte de répartition de l’espèce. Des opérations de sensibilisation et de destruction ont  lieu mais elles doivent être soutenues pendant plusieurs années sous peine d’être inefficaces.

Pour mieux reconnaître l’espèce et les risques qui y sont liés consulter le site www.ambroisie.info.

Pour les informations locales plus précises, n’hésitez pas à rencontrer les gardes-moniteurs dans les maisons du Parc.

Là comme ailleurs, la collaboration et le dialogue entre le Parc et les communautés villageoises permettront d’approfondir nos connaissances.

…L’ambroisie, une plante très allergisante dont la destruction est nécessaire.

Catégorie environnement, natureCommentaires fermés

Viticulture:Droits de plantation, vers une position commune avec l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie

À l’issue de la rencontre avec les représentants de la filière viticole, jeudi 30 août au ministère de l’agriculture, Stéphane Le Foll a annoncé la création d’une plateforme commune avec notamment l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie afin de revenir sur la suppression des droits de plantation décidée en 2008 et planifiée pour 2015.

Le Ministre de l’agriculture souhaite créer une dynamique positive en entrainant d’autres pays producteurs afin de peser sur les discussions communautaires. Cette plateforme sera adressée à la Commission avant la prochaine réunion du groupe à Haut niveau qui a lieu le 21 septembre prochain. « L’absence de tout dispositif de régulation du potentiel de production, et donc de l’offre, serait préjudiciable au secteur, et nuirait à une offre de qualité », a souligné Stéphane Le Foll.

JPEG - 303.3 ko
Stéphane Le Foll et les représentants de la filière viticole à l’issue de la réunion de travail le jeudi 30 août 2012

Le Ministre a par ailleurs souligné le dynamisme de la filière viticole à l’exportation avec une progression des exportations en 2011 en valeur et en volume, soit plus de 7 milliards d’euros pour 14 millions d’hectolitres. Le chiffre d’affaires des exportations des vins et eaux de vie équivaut à la vente de 154 airbus.

Concernant les vendanges 2012, le ministre a indiqué que si les prévisions de récolte sont en baisse par rapport aux années antérieures, « une situation globalement constatée au niveau mondial », le millésime s’annonce « prometteur« .

Catégorie viticultureCommentaires fermés

Venez découvrir la truffe de l’Isère à Sassenage

truffesNous sommes peu nombreux à savoir que l’Isère est un département ou la truffe est très présente, qu’elle soit sauvage au cultivée .

Le syndicat des trufficulteurs de l’Isère sera présent à la fête des fromages et des produits du terroir. Il vous présentera à travers différentes animations le dynamisme de la filière trufficole départementale. Vous pourrez vous entretenir avec des trufficulteurs sur les différents aspects de cette filière…

Samedi 1er et dimanche 2 septembre vous pourrez assister à plusieurs démonstrations de cavage avec chien. Ce dernier étant dressé pour chercher les truffes qui poussent, sous terre…

Vous pourrez également vous procurer différentes recettes de cuisine et découvrir un délice : le beurre truffé !

Pour plus de renseignements sur la truffe de l’Isère: http://www.truffes38.com/

Rendez vous donc les 1er et 2 septembre Parc Sasso Marconni, à Sassenage.

affiche fête Sassenage


Catégorie bleu du Vercors Sassenage, foires et fêtes, trufficultureCommentaires fermés

Prix fruits et légumes 2012 : une hausse modérée

Familles Rurales publie les résultats de son Observatoire des prix des fruits et légumes 2012 portant sur deux relevés effectués durant l’été: juin et juillet. Ces résultats, à retrouver en exclusivité mercredi dans le quotidien la Croix, mettent en évidence :

  • Après une baisse des prix des fruits et légumes en 2011, cette année ils augmentent: + 3% pour les fruits et + 5 % pour les légumes.

  • Les produits les moins chers du panel sont pour moitié d’origine France et pour l’autre d’origine étrangère.

  • C’est sur les marchés que les produits sont les plus chers, et les hard-discounts les moins chers.

  • Les produits bio sont plus chers que les conventionnels (62% plus chers pour les fruits bio et 75% pour les légumes bio) mais un écart qui se resserre (85 % pour 2011).

  • Comme chaque année, une baisse des prix entre les relevés effectués en juin et juillet : - 2.4% pour les fruits, - 6.6% pour les légumes.

Alors que la consommation de fruits et légumes diminue depuis quelques années en France, Familles Rurales encourage le consommateur à manger des fruits et légumes frais, achetés localement.

Chaque été, les veilleurs consommation de Familles Rurales relèvent les prix de 8 fruits et 8 légumes à deux reprises: en juin et juillet. Ils distinguent leur origine mais aussi la surface de vente (hyper/supermarchés, hard-discounts, marchés). Un relevé de prix est aussi réalisé pour les fruits et légumes issus de l’agriculture biologique.

Durant l’été 2012, ce sont 76 veilleurs consommation qui ont relevé les prix dans 37 départements.

Catégorie fruits-légumesCommentaires fermés

Appel à projets J’innovations

L’édition 2011/2012 de l’appel à projets J’innovations a permis de soutenir 22 projets innovants portés par de jeunes agriculteurs. Le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt reconduit ce dispositif en 2012-2013.
Pour en bénéficier, déposez votre dossier avant le 14 septembre 2012 à la DDT-DDTM ou DAAF du siège social de l’exploitation.

©Pascal.Xicluna/Min.Agri.Fr

Les projets innovants qui seront soutenus visent à accroître la performance économique et environnementale des exploitations agricoles nouvellement créées et à faire émerger des projets portés par de jeunes agriculteurs.

Seront retenus en priorité les initiatives novatrices, génératrices d’emplois et de valeur ajoutée dans les territoires ruraux. Elles peuvent également porter sur l’autonomie énergétique et/ou alimentaire des exploitations, le développement de nouvelles productions, la réduction et la maîtrise des coûts de production, la diversification ou le changement des modes de production en introduisant par exemple de nouveaux itinéraires culturaux.

Au delà des projets individuels, il s’agit aussi d’encourager à travers telle ou telle exploitation agricole des initiatives collectives territoriales innovantes. Ces projets « en partenariat » bénéficient de taux et de plafonds d’aides majorés.

La priorité sera donnée cette année aux thèmes suivants :
- amélioration de la performance économique et environnementale de l’exploitation,
- économie en matière de gestion du foncier,
- actions à plus ou moins long terme en faveur de l’environnement,
- diversité des agricultures,
- contribution au développement des circuits courts.

« J’innovations » est un programme financé par la taxe sur le changement de destination des terres agricoles.
Dépôt des dossiers avant le 14 septembre 2012 à la DDT-DDTM ou DAAF du siège social de l’exploitation.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Reprise des contrôles Obligatoire des pulvérisateurs

Le banc de contrôle des pulvérisateurs de la Chambre d’Agriculture est à nouveau en Isère du 10 septembre au 28 septembre 2012.

Nous vous rappelons que tous  propriétaires d’un pulvérisateur à rampe ou d’un atomiseur âgé de plus de 5 ans et dont les 8èmes et 9èmes chiffres du numéro SIREN de votre  exploitation est compris entre 00 et 79 doivent avoir fait contrôler leur appareil d’ici le 31 décembre 2012.

Attention ! en cas de contrôle PAC des pénalités peuvent vous êtres appliquées si vous n’êtes pas en règle.

Exemple : 332 251 470 00012 â 70 = 8ème et 9ème chiffre

Vous êtes concernés cette année (contrôle obligatoire avant le 31/12/12)

(Le N° de SIREN = les 9 premiers chiffres du N° de SIRET)

Demandez sans plus attendre votre fiche d’inscription et la plaquette décrivant les différents points de contrôles à Martine MARITANO – Chambre d’Agriculture de l’Isère  tél : 04 76 93 95 22.

.

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés

16ème festival de l’avenir au naturel

festival l'albenc

Pour en connaître le programme cliquer ici: Catalogue

Catégorie bio, foires et fêtesCommentaires fermés

Baisse des prix du carburant, l’effort doit être partagé !

C’est fait: le prix des carburants baissera de 3 à 6 cts le litre. L’association familles rurales estime que cette baisse n’aura aucun impact sur notre pouvoir d’achat.  » elle aurait du être de 10cts minimum!

Voici la teneur de son communiqué.

Familles Rurales a participé, lundi 27 août 2012, à la réunion organisée par le ministère de l’Economie, concernant les prix des carburants.

Le Mouvement a rappelé que la hausse du prix des carburants est une préoccupation majeure pour les familles, notamment celles vivant en milieu rural. En effet, le prix des carburants les impacte directement dans la mesure où elles n’ont pas d’autres alternatives (absence où bien faible maillage de transport en commun notamment) que le recours à l’automobile, que cela soit pour les trajets domicile travail, mais aussi pour les loisirs, les achats et l’accès aux différents services de proximité. Les conséquences sur le pouvoir d’achat ne sont pas identiques pour toutes les familles.

Familles Rurales a souligné la part importante des taxes dans le prix d’un litre de carburant qui est pourtant un produit de première nécessité : ce qui n’est pas tolérable. Cela est accentué par le fait que le coût de la matière première (pétrole) n’est pas maitrisable et que le taux de TVA est de 19.6% (au lieu de 7 ou 5.5%).

Pour le Mouvement, des efforts doivent être consentis de part et d’autre :

  • Par l’Etat en supprimant la TVA sur la TICPE
  • Par les acteurs de la filière avec une baisse substantielle de leur marge.

De plus, Familles Rurales souhaite la mise en place d’aide directe aux familles ayant de bas revenus vivant en milieu rural, devant se déplacer en voiture pour se rendre au travail et dont le budget carburant représente une part très importante de leur budget total.

Familles Rurales attend, des négociations à venir, une décision significative : si la baisse du prix des carburants n’atteint pas 0,10 euro, il n’y aura aucun impact sur le pouvoir d’achat des familles.

Catégorie consommationCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi, dans le secteur agricole, en Rhône-Alpes

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Expl. recrute un agent d’élevage laitier (H/F) pr effectuer la traite, le paillage. 100 vaches laitières. En fonction du candidat, CDD de 2 ou 6 mois à tps partiel, 30 hres par semaine. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL42-01

Ain . URGENT. CENTRE DE FORMATION professionnelle cherche un FORMATEUR (H/F) en agroéquipements pr intervenir auprès d’apprentis et d’adultes. (Bac Pro et techno, CAP, Brevet Professionnel). CDD d’un an renouvelable. Expérience indispensable en exploitation. Niveau BTS mini. Poste ouvert à ts profils notamment aux agriculteurs ayant de bonnes connaissances en mécaniques. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. ODI3-01

Drôme . Expl. cherche un agent d’élevage avicole (H/F) polyvalent. Dynamique et volontaire, vs réaliserez les opérations techniques d’alimentation et de surveillance des volailles, ainsi que l’entretien des installations : Suivi de l’élevage, attrapage des volailles, abattage, découpe, conditionnement et vente. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAV23-26

Isère . GAEC laitier (518 000 L quotas) cherche agent d’élevage (H/F) en CDI, à tps plein (35h). Vs aurez en charge l’entretien et le soin général du troupeau (alimentation, soins, traite, paillage….) ainsi que l’utilisation du matériel de l’exploitation (labour, fenaison…). Exp. impérative en conduite d’engins. Personne motivée. Possibilité logement. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OVL38-38

Savoie . URGENT. Expl. élevage caprin laitier et chèvres angora avec activités de vente directe cherche un salarié polyvalent (H/F). Vs réaliserez l’entretien de clôture, la manutention, le nettoyage, les permanences dx jours par sem. sur les marchés, aide ponctuelle à la traite. La conduite d’engins serait un plus. Permis de conduire obligatoire. CDD tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OCA2-73

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche . Femme cherche emploi d’agent fromager et/ou d’agent d’élevage caprin. Titulaire BPREA. Expériences saisonnières en exploitation. Mobilité : Ardèche. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCA16-07

Drôme . Homme, récemment installé ds le département, cherche poste de cariste. Expérimenté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DAR63-26

Hte-Savoie . Homme cherche emploi en exploitation agricole ou en scierie. Expérimenté. Mobilité : Ain, Doubs, Jura. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL33-74

Rhône . Homme cherche emploi de conducteur de travaux paysagers. Etudie tte proposition. Expérimenté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DPA18-69

Hte-Savoie . Femme cherche emploi d’agent fromager. Expériences en transformation, en traite et soins des animaux. Titulaire BTS agro-alimentaire option « transformation laitière ». Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL31-74

Catégorie agriculture, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

Le mystère de la disparition des abeilles

Essentielles au maintien de la biodiversité et à la survie de notre agriculture, les abeilles disparaissent inexorablement. Une enquête fouillée et rigoureuse sur un désastre écologique en cours.

Des ruches désertées. À l’extérieur, pas de cadavres. À l’intérieur, une reine en bonne santé, des larves viables et une poignée de jeunes adultes affaiblis. Mais nulle trace des autres ouvrières. C’est le syndrome d’effondrement des colonies : un mal foudroyant qui décime les ruches américaines par centaines de milliers depuis 2006.

Peu à peu, il s’étend au reste du monde. Cette situation d’urgence menace de précipiter un peu plus un déclin continu entamé dès l’après-guerre. Or, même si ce n’est qu’aujourd’hui que l’on en prend conscience, les insectes pollinisateurs, aux premiers rangs desquels les abeilles domestiques et sauvages, constituent un rouage irremplaçable de la biodiversité et de notre agriculture.

Sans ces sentinelles de la nature, pas de pollinisation des fleurs, et donc pas de fruits ni de légumes…

Fuite en avant
Scientifiques et apiculteurs sont confrontés à un problème aux ramifications multiples, que cette enquête soignée décortique point par point.

De l’acarien varroa venu de l’Est, qui parasite les ruches d’Europe et d’Amérique, à l’usage massif de produits chimiques induit par le productivisme agricole, Mark Daniels montre comment la mondialisation a accéléré la mise en coupe réglée de la nature. Ainsi des gigantesques champs d’amandiers de Californie, dont le poids dans l’économie locale entraîne les agriculteurs dans une perpétuelle fuite en avant.

En manque d’abeilles en 2005, ils en importent en masse d’Australie. Puis, en 2006, intervient le syndrome d’effondrement des colonies. Saturant leurs plantations de pesticides, obligeant des milliards d’abeilles à des transhumances éreintantes, remplaçant fréquemment leurs reines, ils jouent aux apprentis sorciers de la biologie.
Dans les laboratoires français, américains ou allemands, des recherches convergentes mettent en évidence l’interaction d’une multiplicité de facteurs dans la surmortalité des abeilles.

Impossible, par exemple, d’incriminer les seuls pesticides comme dans les années 1990. En revanche, combinés à un virus, ou à un champignon, l’effet de certains produits semble se démultiplier, comme l’indiquent les études les plus récentes.

Tour de force

Mais si beaucoup de chercheurs appellent à promouvoir d’urgence une agriculture plus respectueuse de l’environnement, d’autres spéculent déjà sur la fabrication d’une abeille transgénique.

Face aux débats de la science, les autorités louvoient, coincées entre des agriculteurs dépendants des pesticides, des industriels qui défendent leurs produits bec et ongles et des apiculteurs qui sonnent l’alarme.

Dans les fleurs où butinent les abeilles, derrière l’oeilleton des microscopes ou dans les pas d’un apiculteur écossais philosophe, la caméra de Mark Daniels réussit le tour de force d’exposer avec limpidité ce problème aux enjeux si complexes.

Arte:

mardi, 28 août 2012 à 20:50

Rediffusions :
01.09.2012 à 16:25
13.09.2012 à 14:55

Catégorie apicultureCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2012
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+