Archive | 02 août 2012

Ste Anne sur Gervonde: tentative de record de l’Isère de labour

Les jeunes agriculteurs(ccja) et l’équipe d’organisation du comice cantonal du canton de Saint-Jean-de-Bournay vous proposent de participer à la tentative de record de l’Isère de labour simultané, à savoir réunir le plus grand nombre de laboureurs sur une même parcelle.

Elle se déroulera le dimanche 26 août, à partir de 14 heures sur la commune de sainte Anne Sur Gervonde.

A noter que pour participer à cette tentative, il n’est pas besoin d’être un agriculteur. Il faut juste disposer d’un tracteur et d’une charrue.

Les organisateurs comptent sur vous pour que le record soit battu!

Il est encore largement temps de s’inscrire.

INSCRIPTIONS :

Hubert MICHON : 06.85.06.32.22 ou hubert.vert@orange.fr

Guillaume SIMON : 06.85.43.54.82

David RAJON : 06.78.83.55.34

Et sur le site de la fête : http://agriculteursenfete.e-monsite.com/

Cette tentative se déroulera le dimanche 26 août sur la commune de sainte Anne Sur Gervonde dans le cadre de la journée  » les agriculteurs en fête ».

Voici le programme de la journée:

ste Anne

Catégorie agriculture, loisirs/détenteCommentaires fermés

Lutter contre l’Ambroisie sans dogmatisme, c’est un impératif économique!

Comme tous les ans à la même période, l’Ambroisie refait l’actualité, le pic pollinique étant attendu pour le 12 août.

Si cette plante importée des Etats Unis pose des problèmes de santé publique, elle porte également atteinte à l’économie agricole de toute la région, et plus particulièrement aux producteurs de Tournesols.

En effet, l’ambroisie génère des pertes de rendements et des surcoûts liés à la lutte. Selon une étude du CETIOM et d’ARVALIS, le surcoût pour la seule région Rhône Alpes est évalué à 10 millions d’euros.

Cette situation repose à nouveaux la question des semences obtenues par mutagénèse.

Face aux enjeux, la section Grandes Cultures de la FDSEA de l’Isère rappelle que les variétés obtenues par Mutagénèse, et qui permettent de lutter contre l’Ambroisie, ne sont pas des OGM. Ces techniques ne sont pas obtenues par l’introduction dans la plante d’un gène extérieur.

D’autre part, la FDSEA considère que les huiles oléiques sont bonnes pour la santé et qu’en période de crise économique, elles présentent l’avantage d’être entièrement fabriquées en France, contrairement à certains produits à base d’huile de palme importés de l’autre bout du monde.

Au-delà, la FDSEA rappelle que :

  • La France est le premier producteur européen de blé, de maïs, de viande bovine, de volailles et d’oléagineux
  • La France est le premier exportateur mondial de semences
  • Les céréales représentent en 2011 un excédent commercial de 7,3 milliards d’euros

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés

EDF réalise une inspection subaquatique du barrage de Grand’Maison

DSCN0221_BD_Ponton 2

Ponton de 300m2 installé sur la retenue du barrage.

La centrale de Grand-Maison est située au cœur de la vallée de l’Eau d’Olle qui, encadrée par les massifs de Belledonne et des Grandes Rousses, s’étend de la Savoie jusqu’à la plaine de Bourg d’Oisans et la vallée de la Romanche. La crête du barrage de Grand-Maison est située à l’altitude de 1 700 m. La centrale est située sur la commune de Vaujany.

Mis en service en 1987, le barrage de Grand’Maison est l’ouvrage de tête de l’aménagement hydroélectrique de Grand’Maison, le plus puissant de France avec près de 1800 MW mobilisables sur le réseau électrique français en quelques minutes.

Du 30 juillet au 3 août 2012, pour la première fois depuis la construction de l’ouvrage, EDF réalise une inspection subaquatique des galeries d’amenée et de vidange de fond du barrage de Grand’Maison, organes majeurs de la sûreté hydraulique de l’ouvrage.

Cette inspection se déroule à 120 m de profondeur sous la retenue et nécessite l’intervention de deux plongeurs spécialisés qui, confinés dans des caissons hyperbares, auront pour mission d’ouvrir les grilles donnant accès aux galeries immergées pour permettre le passage de deux robots sous-marins. Ces derniers, reliés aux pontons par un « cordon ombilical » long de près de 1000 mètres, contrôlent l’intérieur des galeries afin de vérifier leur intégrité.

Lors des travaux, le fonctionnement de la centrale de Grand’Maison est suspendu du 30 juillet au 10 août et le débit réservé maintenu à travers la prise d’eau de la vidange de fond. Pour permettre une meilleure visibilité des relevés vidéo des robots, le fonctionnement en pompage de la centrale de Grand’Maison est suspendu 2 jours avant l’intervention des robots.

Cette investigation subaquatique est conduite simultanément avec l’Examen Technique Complet (ETC) du barrage de Grand’Maison afin de limiter au maximum l’indisponibilité de l’aménagement et optimiser la mobilisation des moyens humains et techniques.

Conçus pour une durée de vie très longue, les ouvrages hydrauliques du parc de production d’EDF font l’objet d’un suivi et d’un entretien régulier et très rigoureux, sous le contrôle vigilant des pouvoirs publics.

Mise à l'eau des caissons

Mise à l'eau des caissons

Ponton

Vue de loin du ponton

Illustrations: EDF UP Alpes – Droits réservés

Catégorie environnement, hydrauliqueCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

août 2012
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+