Catégorie | environnement

Ambroisie: mobilisation sans précédent

Le développement de l’ambroisie inquiète. Christian Nucci au nom du conseil général de l’Isère et Gérard Seigle Vatte président de la chambre d’agriculture appellent à la mobilisation. Ceci à travers un communiqué.

Le développement de l’ambroisie pose des problèmes de santé publique, son pollen étant extrêmement allergisant. C’est pourquoi la destruction de l’ambroisie est obligatoire par arrêté préfectoral du 7 mars 2000.

Pour les départements de Rhône-Alpes, l’ambroisie a représenté en 2011 une dépense de 14,2 millions d’euros pour la seule caisse primaire d’assurance maladie.

Particuliers, collectivités locales, aménageurs, gestionnaires d’infrastructures, exploitants agricoles… : tous les citoyens doivent se sentir concernés par son éradication avant la floraison. Les jours qui viennent seront donc décisifs dans l’efficacité de la lutte.

Pour les agriculteurs, c’est le moment d’intervenir sur les intercultures. Le déchaumage mécanique est alors possible.

Le Département soutient les initiatives de la Chambre d’agriculture pour sensibiliser les exploitants de parcelles infestées. Les collectivités locales comptent sur la profession agricole pour contribuer à la lutte contre ce fléau aux côtés des pouvoirs publics.

A chacun d’agir !

Contacts :

Conseil général – Direction de l’aménagement des territoires – 04 76 00 33 21

Chambre d‘agriculture de l’Isère – 04 76 20 68 68

Documentation : www.ambroisie.info

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8500 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2012
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+