Cuisine et passion: présence remarquée à la fête du bleu

C’est une habitude, l’association cuisine et passion participe activement à la fête du bleu. Cette association composée d’une quarantaine de membres du plateau du VERCORS, tous passionnés de cuisine organise ou participe à des journées à thème sur la cuisine et les produits gastronomiques, à des démonstrations culinaires, anime un atelier de cuisine mensuel…organise la fête de la coquille St Jacques…

Cette année, pour la fête du Bleu qui se déroulait à Vassieux en Vercors, le président Claude Ruel et son équipe ont invité le chef Alain Berne, meilleur ouvrier de France, à préparer un plat original.

cuisse1

Celui ci a confectionné un cube carrément bleu. Il s’agit d’enrober des carrés de Bleu du Vercors Sassenage de chocolat noir, fondu, à la bonne température.

 » Pour moi le Bleu représente le terroir, l’identité du plateau du Vercors. L’associer à du chocolat est un coup de folie… mais il faut un brin de folie dans la cuisine, la pâtisserie. Il faut oser, savoir provoquer… »

Alain Berne est admiratif devant les actions que mènent les membres de cuisine et passion: » ce sont des amateurs, des passionnés qui mettent en avant les produits du terroir. ils trouvent beaucoup de plaisir à se retrouver pour partager un bon plat… Ils assurent une sacrée promotion de notre cuisine. »

cuisse 2

Nous avons dégusté les cubes carrément bleus avec un vin original du domaine de Maupas, de Châtillon en Diois.. Un blanc issu de raisins oubliés et récoltés en décembre. Un vrai régal…

cuisse3

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8512 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

août 2012
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+