Archive | septembre, 2012

Jean-Jack Queyranne teste le restaurant du CEA de Grenoble

Le Président de la Région Rhône-Alpes est venu rencontrer mercredi 26 septembre les responsables de Corabio et du restaurant du CEA de Grenoble intégré dans l’opération « Manger bio local en entreprise ».

Si sur le marché de restauration collective, la production biologique reste limitée (4 % du marché), elle connait néanmoins une croissance rapide. Avec 2,1 % des achats alimentaires de la restauration collective, les produits bio sont proposés par 57 % des établissements de restauration, début 2012.

Le projet expérimental « Manger bio local en entreprise » lancé en juin 2011 par Corabio (la Coordination Rhône-Alpes de l’agriculture biologique) avec l’appui de FL Conseil (Cabinet de conseil d’aide au pilotage des restaurants d’entreprise) permet d’accompagner 9 entreprises rhônalpines dans l’introduction de produits bio locaux dans leur restaurant avec un objectif de 20 % en 3 ans.

Le projet est soutenu par la Région Rhône-Alpes, le SNRC (Syndicat national de la restauration collective) et l’Etat. Le CEA de Grenoble (Commissariat à l’énergie atomique) qui fait partie de la première salve d’entreprises intégrées dans l’opération a ainsi accueilli le Président de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, ce mercredi 26 septembre dans son restaurant H3 géré par Eurest.

Avec plus de 5 % de produits bio locaux, le restaurant du CEA a atteint les objectifs fixés pour la première année et multiplié par quatre ses approvisionnements bio locaux entre janvier et juin 2012.

A la suite du déjeuner bio local partagé avec Jean-Jacques Queyranne, Françoise Reiller, présidente de Creillerorabio et productrice de lait bio en Isère, a pu échanger son point de vue sur les premiers enseignements de l’opération, à la fois pour les producteurs, les équipes de cuisine et les convives.

Plus de 50 producteurs bio rhônalpins sont concernés par l’opération et ont ainsi pu développer leurs débouchés vers la restauration collective avec le monde de l’entreprise, complémentaire à la restauration scolaire.

Les résultats très encourageants la première année ont décidés le CEA à élargir le projet sur ses deux autres restaurants H1 et H2.  Avec l’arrivée des deux entreprises ST Micro et ESRF qui viennent de rejoindre le dispositif en juin dernier, on atteint 7 000 convives sur le polygone scientifique de Grenoble !

Un potentiel très intéressant pour l’optimisation logistique, le développement des approvisionnements locaux et la sensibilisation des salariés à l’intérêt d’une agriculture biologique de proximité.

Catégorie bioCommentaires fermés

Le boeuf et le veau à l’honneur!

Durant deux jours, Carrefour Voiron, groupe Provencia a vécu à l’heure de la viande, ceci d’une façon originale…

En effet vendredi 28  le boeuf, du charolais,  était à l’honneur et le lendemain samedi le veau avec, comme point d’orgue, la réalisation de recettes avec Christophe Bompoil, chef à « l’atelier des chefs » aux fourneaux.

ches 10

 » Nous proposons à ceux qui le désirent de réaliser une recette originale, facile et rapide, moins de 10 minutes avec comme ingrédient principal soit le boeuf soit le veau..L’originalité vient du fait qu’ils ne font pas que regarder… ils font la recette eux mêmes… »

Inutile de préciser que les candidates et aussi les candidats ont été nombreux à se prêter au jeu, dans une très grande convivialité. Ils ont été tous époustouflés de voir qu’il est très simple de réaliser un plat original, rapidement… et excellent à base de boeuf ou de veau.

Cette initiative a été appréciée, en particulier par Alexandre MERLE éleveur en Savoie et Président de la section«Veau de Boucherie» de BEVIRALP, les frères Drevon éleveurs en Isère…. Ils ont participé activement à cette opération de promotion de viande locale.

Voici le déroulé de ces deux journées. Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Catégorie consommationCommentaires fermés

10ème Festival du Film « Pastoralismes et Grands Espaces »

La Xème édition du Festival du Film « Pastoralismes et Grands Espaces » et les « Rencontres Internationales du Pastoralisme » se tiendront du 10 au 13 octobre 2012 à Prapoutel les 7 Laux, au village Touristra Vacances « les Ramayes ».

Trois jours durant, pour voir, entendre, et découvrir le pastoralisme d’ici bien sûr, mais aussi d’ailleurs, se rencontrer autour de sujets partagés par les pasteurs du monde entier autour du thème du festival « La terre, la vie des hommes (éleveurs, pasteurs, bergers et leurs familles) et leurs troupeaux dans les Grands Espaces ».

festival Aff

PROGRAMME

(Pendant tout le Festival, l’accès à la salle de projection est libre et gratuit)

Mercredi 10 octobre : « en transhumance à Grenoble…

» 10H00 : Table ronde au Musée Dauphinois sur le Thème « Les maisons pastorales médiateurs culturels du pastoralisme» 15H00: Conférence de Presse, présentation du Jury

19H : Projection d’ouverture au CRDP de Grenoble en partenariat avec la Ville de Grenoble.

- Du 11 octobre au 13 octobre Projections et animations Au Village Touristra Vacances à Prapoutel les 7 Laux :

Jeudi 11 octobre « Eloge du Berger »

9H00–12H30 / 14H00-18H00 : Projection de films en compétition.

16H : Assemblée Générale de l’Association Pastoralismes du Monde

18H30 : Présentation des exposants et expositions….

Apéritif offert par l’Association des Bergers de l’Isère

Vendredi 12 octobre : « De l’international au local… »

9H00-13H00 : Rencontres Internationales du Pastoralisme : Acteurs pastoraux et gouvernance locale : comment améliorer les contributions des éleveurs et bergers dans les systèmes de démocratie, à l’échelle des parcours de transhumances, qu’ils soient internationaux ou locaux ?

14H30-18H30 : Projection de films en compétition 17H00-22h30 : Marché de producteurs locaux

20H30 : Sélection de films et projection pour les habitants des villages proches ; (possibilité de repas avant la projection, sur réservation) SOIREE FESTIVE….

Samedi 13 octobre : « Journée de la solidarité internationale »

9H00-10H30 : Table ronde de la solidarité internationale en Grésivaudan

10H30-12h00 :projection de Lili et le Baobab (90’)

14H00-16h : Projection rétrospective 10 ans

16H30-17H00 : Palmarès, Remise des prix et clôture du festival

Le Festival et les Rencontres, c’est aussi, …

Les Rencontres Internationales du Pastoralisme

Ces Rencontres Internationales ont pour objectif de faire des propositions en faveur d’un plaidoyer pour un code pastoral, et de proposer des contributions aux élus, aux éleveurs, aux citoyens…

À l’occasion de la 10ème édition de ces Rencontres, et dans un contexte de profondes mutations climatiques, sociales, technologiques, qui éprouvent populations et institutions, l’accent est mis sur l’intégration des acteurs pastoraux et de leurs familles dans les systèmes de démocraties locales, qui s’inventent et s’éprouvent un peu partout dans le monde…

Vous trouverez plus d’informations sur les Rencontres sur le site internet : http://www.alpages38.org/-Rencontres-Internationales-

Un invité d’honneur : après la Mongolie, le Sénégal, l’Algérie et le Maroc, le Mali sera l’ invité cette année;

Solidarité internationale en Grésivaudan :

-Présentation des posters des associations de solidarité internationale (ASI) du Grésivaudan -Présentation de l’annuaire des associations, du Grésivaudan, de solidarité internationale, année 2012; -Et pour la première fois, une table ronde autour de la solidarité internationale et sa déclinaison en Grésivaudan, projection de « Lili et Le Baobab » réalisée par Chantal Richard, avec Romane Bohringer, Aminata Z,…

Des Expositions : -Solidarité Internationale en Grésivaudan : Les associations et partenaires qui se mobilisent localement -Stands et expositions sur le Mali, -Exposition du Cirad « élevages du monde  » (présentée au dernier salon de l’agriculture à Paris) -…

Des Réunions nationales et internationales :Le Festival propose aussi aux organisations nationales et internationales désirant saisir cette opportunité des espaces de travail, de réunion ; à cet effet, des salles pourront être mises à disposition par l’organisation.

Les Maisons Pastorales : Posters et Stands avec librairie, vente d’objet, bonnes adresses…

Des partenariats renforcés : À l’occasion de cette 10ème édition, l’accent est mis sur un partenariat renforcé avec les établissements d’enseignement agricole Rhône Alpins (délégations, un jury d’étudiants, contributions…).

Pastoralismes du Monde : La Grange – 38190 LES ADRETS –
Tél : « 00 33″ (0)4 76 71 10 20 / Fax : « 00 33″ (0)4 76 71 10 29
e-mail : festival7laux@alpages38.org / site : www.alpages38.org/festival

Catégorie A la une, coopération internationale, festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

VIIIèmes Assises Européennes de la montagne

« Comment créer un avenir pour les jeunes en montagne ? », telle est la question qui animera les
débats lors des VIIIèmes Assises européennes de la montagne qui se tiendront les 2,3 et 4 octobre à
Chambéry.

Organisées par la Région Rhône-Alpes et l’association Euromontana, ces Assises sont le point d’orgue de l’agenda européen des acteurs de la montagne avec 400 participants attendus(agence de développement, universités, ministères, commission et parlement européen).
A travers ces Assises, il s’agit de démontrer qu’au-delà des préjugés, les montagnes regorgent d’opportunités pour la jeunesse. Les montagnes offrent de toute évidence un environnement préservé et un cadre exceptionnel pour les sports et les loisirs, mais elles constituent tout autant des bassins d’emplois diversifiés et des lieux d’échange et de culture.

A l’occasion de ces assises, les premiers résultats de la démarche prospective Montagne 2040 seront
présentés. Depuis son lancement par la Région Rhône-Alpes en Janvier dernier, 300 jeunes
participent à l’élaboration d’une stratégie collective pour le développement de nos montagnes.

« Les jeunes ont une conscience aiguë des spécificités et du caractère exceptionnel des territoires de
montagne » souligne Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes. « A travers la
démarche Montagne 2040, nous partageons avec la jeunesse la même conviction qu’il est nécessaire
et urgent de repenser dès aujourd’hui le développement des territoires de montagne ».

VIIIèmes Assises européennes de la montagne
Centre de Convention Le Manège, 331, rue de la République, Chambéry
Programme complet de la manifestation : http://www.euromontana.org/
Retrouvez toute l’actualité de Montagne 2040 sur : www.montagne2040.rhonealpes.fr

Catégorie montagne, territoiresCommentaires fermés

La desserte forestière : un préalable à la gestion forestière et à la valorisation du bois.

Une première réunion d’information pour un projet collectif d’amélioration collective de la desserte forestière s’est déroulée à Saint Joseph de Rivière (Chartreuse) le 12 septembre 2012.

Cette réunion s’inscrit dans la mise en œuvre du plan pluriannuel régional de développement forestier (PPRDF)Isère. Ce plan vise, dans les massifs montagnards isèrois, à favoriser la mobilisation du bois tout en gérant durablement la forêt. Ses actions portent sur l’amélioration de la desserte forestière, le développement du câble, l’organisation de chantiers groupés, la restructuration foncière…

Organisée avec le soutien des deux communes de Saint Joseph de Rivière et Saint Julien de Ratz, cette première réunion destinée aux propriétaires forestiers privés a concerné le secteur de Jalas/Le Martinet du massif forestier de LA SAMBUIS. Un groupe de travail propriétaires/élus a par ailleurs été mis en place pour contribuer à définir les différentes options techniques destinées à améliorer la desserte de ce secteur forestier.
Deux autres projets d’amélioration de la desserte forestière sont encours d’étude sur ce même massif.


« Pour tout contact : Jacques VANGHELUWE

TEL: 06 58 63 64 26
Mission Forêt – Chambre d’Agriculture de l’Isère »


foto foret bon

Vue en premier plan du versant du secteur de Jalas/LeMartinet
Massif de LA SAMBUIS en Chartreuse (contrefort boisé ouest de la Sure)

Catégorie forêtCommentaires fermés

Le Parc de Chartreuse en fête

Ce samedi 29 septembre le Parc Régional de Chartreuse était en fête! Une fête bien arrosée avec la pluie comme invitée… d’honneur, surtout le matin. Cette fête du Parc s’est déroulée à St Joseph de rivière et a réuni toutes les composantes, filières qui font le Parc.

En effet toute la journée  de nombreuses animations, des excursions, films, conférences et des stands d’associations environnementales et des producteurs locaux ont mis  en perspective le thème de la biodiversité et les liens entre l’homme et la nature en Chartreuse.

Par chance, la pluie s’est quelque peu estompée l’après midi autour de l’étang de St Joseph de Rivière, permettant aux visiteurs de découvrir le Parc d’une façon originale.

Voici un diaporama photos prises en fin de matinée. Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Catégorie Forêt de Chartreuse, foires et fêtes, parcsCommentaires fermés

7 octobre: 26e randonnée Sipavag

Ce dimanche 7 octobre se tiendra la 26ème randonnée SIPAVAG à destination du parc du Vercors. Cette randonnée d’automne, ouverte à tous, sera l’occasion d’inaugurer le nouveau tronçon de la Grande Traversée du Vercors : « De Grenoble à Saint-Nizier du Moucherotte. »

En effet, à partir du 7 octobre, le réseau GTV s’agrandit via une nouvelle section, au départ de la gare de Grenoble, jusqu’à Saint-Nizier. La randonnée emprunte l’ancienne voie du tram Grenoble / Villard-de-Lans. C’est cette portion qui sera à découvrir le 7 octobre, avec trois itinéraires de difficultés différentes.

Un point de ravitaillement sera offert aux randonneurs des différents parcours.
Ceux qui s’engageront en direction du parcours long, auront en plus la possibilité de faire
une pause pique-nique tiré du sac et d’assister à l’inauguration de la GTV prévue à
14 heures à l’arrivée à St Nizier du Moucherotte.

A partir de 15 h 30, des navettes gratuites seront mises à disposition des randonneurs
pour le retour au Parc Karl Marx.

Pour cet itinéraire long (25 km, dénivelé positif 1 180 m, temps de marche 5 h
Aller, 2 h la descente). Il sera donc nécessaire de partir au plus tard à 9 h du parc
Karl Marx pour être à 14 h à St Nizier du Moucherotte.

Voici les trois parcours détaillés :

Itinéraire court – (longueur 7,9 km ; dénivelé positif 390 m ;
temps de marche 3 heures aller/retour).

Au départ du parc Karl Marx, les premiers mètres de la randonnée s’effectueront sur
la petite route d’accès au hameau des Vouillants. La côte, un peu raide au début, hissera
rapidement les randonneurs dans une ambiance forestière caractéristique du bois
des Vouillants. Après le hameau, le site de la ferme Raymond vous offrira une vue plus
dégagée grâce à ces prairies avoisinantes. Déjà 200 m au-dessus de la ville, les paysages
commencent à s’ouvrir. Juste avant Pré Faure, les randonneurs s’engageront sur
la gauche vers le désert de l’écureuil, puis resteront à flanc pour rejoindre la porte
de Beauregard, nouvellement aménagée et où un ravitaillement les attendra. La suite
s’effectuera sur les traces de Jean-Jacques Rousseau à travers le désert portant son nom.
Les randonneurs admireront dans ce défilé, les falaises sculptées par le passage de l’eau,
il y a bien longtemps. À la sortie du désert, de retour à Pré Faure, les randonneurs
n’auront plus qu’à redescendre par le chemin de montée.

Itinéraire moyen – (longueur 11,8 km ; dénivelé positif 630 m ;
temps de marche 4 h 30 aller/retour).

Identique au petit parcours jusqu’à Pré Faure, les randonneurs prendront la direction
de la ferme Froussard à 480 m d’altitude, dont il ne reste que quelques ruines. Après
une épingle à gauche, le chemin se redresse et, toujours dans une ambiance forestière,
acheminera les randonneurs jusqu’au prochain replat à 610 m d’altitude. Un point de
ravitaillement mérité les attendra près des ruines de la Ferme du Couvent dite aussi
des Visons en référence à l’élevage qui s’y pratiquait. De là, les paysages alternent entre
prairies et petit bois sur un faux plat montant à destination de la fameuse tour Sans Venin,
point haut de cet itinéraire. Après avoir profité du paysage exceptionnel de ce belvédère,
le retour s’effectuera par le GR9, d’abord en longeant la route sur 300 m, puis en
rejoignant par une pente soutenue dans un premier temps l’entrée de Beauregard.

La prairie accueillante de ce lieu sera l’occasion de pique-niquer après 3 h 30 de marche .
Le retour s’effectuera également par le désert Jean Jacques Rousseau en suivant
l’itinéraire de retour commun au petit parcours.

Itinéraire long – (longueur 25 km ; dénivelé positif 1 180 m ;
temps de marche 7 h 30 aller/retour).

Pour les randonneurs plus entraînés, il est proposé la montée intégrale de l’ancienne
voie du tram jusqu’à Saint-Nizier-du-Moucherotte. L’objectif sera d’atteindre le village
de Saint-Nizier pour assister à l’inauguration de la GTV prévue à 14 heures Il sera donc
nécessaire de partir au plus tard à 9 heures du parc Karl Marx. Jusqu’à la Tour sans Venin,
les randonneurs côtoieront ceux qui ont opté pour le parcours moyen, puis traverseront
alors la D106 pour suivre très provisoirement le GR9. Après quelques dizaines de mètres
abrupts, le chemin prend la montée paisible du tram : douce et régulière. Bientôt,
les randonneurs auront l’agréable surprise de découvrir l’ancienne gare du tram
de Seyssinet-Pariset, aujourd’hui utilisée en maison d’habitation. L’ancienne voie continue,
direction nord-ouest jusqu’à la prochaine épingle qui jouxte la route. Puis, direction sud,
les randonneurs découvriront aussi, avant l’épingle suivante, deux tunnels dont un, le plus
long, récemment et discrètement éclairé. Éloigné de toute habitation, cette partie
de l’itinéraire offre une étonnante ambiance où la nature reprend tranquillement
le dessus sur ces aménagements que l’homme n’exploite plus depuis les années 1950.

Les randonneurs arrivent à l’épingle suivante, à 860 m d’altitude, prés du lieu dit Ravaud
où ils trouveront avec plaisir un dernier point de ravitaillement avant Saint-Nizier.

Le chemin reprend la direction nord-ouest et se transforme bientôt en petite route revêtue.
L’itinéraire se faufile entre les maisons du hameau Les Michalons puis recoupe le GR9
qui sera utilisé à la descente. Il reste à ce niveau 2,5 km à parcourir avant d’arriver
à Saint-Nizier, via le grand parking du tremplin, sous les 3 pucelles. Après la traversée
du village, l’arrivée de la randonnée aura lieu sur le parking situé au pied de la piste de ski.

Après un pique-nique bien mérité et tiré du sac, ainsi qu’une cérémonie d’inauguration
officielle du tronçon de la GTV Grenoble/Saint-Nizier, les randonneurs rejoindront
Grenoble par le GR9, plus direct, mais compter au moins 3 heures de descente pour
atteindre le parc Karl Marx, terme de cette randonnée.

sipavag 2

Crédit photos: Christian Morel, Marc Mingat

Comment s’y rendre

Accès en transports en commun
ligne TRAM A, arrêt Louis Maisonnat.
Ligne bus n° 51 : arrêt, Louis Maisonnat.
Ligne de bus n° 55 : arrêt, Karl Marx
Accès en voiture
Stationnement au parking du parc Karl Marx
Covoiturage conseillé
Accès à vélo
Par les pistes cyclables

Équipement conseillé
- de bonnes chaussures de marche, un petit sac à dos pour le pique-nique,
- une trousse de premier secours.
- Selon les conditions météo : un vêtement de protection de pluie, un coupe-vent, des
lunettes de soleil, de la crème solaire.

Partenaires

La Métro, La Communauté de Communes du Sud Grenoblois, La Communauté de
communes du Massif du Vercors, Grenoble, Fontaine, Seyssinet-Pariset, Saint-Nizier, Le
Parc Naturel Régional du Vercors, La Grande Traversée du Vercors, La Compagnie de
Chauffage, Décathlon.


la 26e randonnée Sipavag
« De Grenoble à Saint-Nizier, par la Grande Traversée du Vercors (GTV) »
Départ de Fontaine, du parc Karl Marx
Inscription sur place gratuite et obligatoire de 7h30 à 10h30.
Informations : 04 76 24 48 59

Le  SIPAVAG
Crée en 1979, le SIPAVAG (Syndicat pour la protection et l’Aménagement
des franges Vertes de l’Agglomération Grenobloise) est une structure intercommunale
sans fiscalité propre. Elle regroupe 44 communes issues de la Communauté
d’agglomération de la Métro (Grenoble-Alpes Métropole) et de la Communauté
de commune du Sud Grenoblois (CCSG).

Son but est d’aménager et de valoriser un territoire de proximité de moyenne montagne,
grâce à la création et l’entretien d’itinéraires de randonnée, accessibles à la circulation
de tous aussi bien des piétons, des vététistes que des cavaliers.

On compte à l’heure actuelle 600 kilomètres de chemins respectant la charte signalétique
directionnelle départementale du PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires
de promenade et de randonnée).

Sur ces itinéraires, un collectif d’accompagnateurs en montagne propose plusieurs offres
de randonnées tout au long de l’année et en week-end.

Chaque année, une carte représentant l’ensemble du réseau SIPAVAG est disponible
gratuitement dans les communes adhérentes et les offices de tourisme.

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, La MétroCommentaires fermés

Apprenez à cuisiner le boeuf et le veau en moins de 10 minutes!

Vendredi 28 et samedi 29 septembre Carrefour Voiron, groupe Provencia va proposer à ses clients de cuisiner le boeuf et le veau avec des chefs!

Organisée par Interbev cette opération consiste à apprendre aux cuisinières a préparer des recettes originales, goûteuses, festives en moins de 10 minutes.

Vendredi 28 il s’agira de cuisiner du boeuf ( charolais ) et samedi du veau en provenance de l’élevage des frères Drevon, isèrois de souche.

provencia carre vo

Catégorie consommationCommentaires fermés

Fête du Parc de Chartreuse

ETANGTITRE

La fête du Parc de chartreuse se déroulera le samedi 29 septembre à St Joseph de rivière.

Ouverte à tous, cette fête se déroulera sur le site du plan d’eau à Saint-Joseph-de-
Rivière (Isère). Tout au long de la journée, de nombreuses animations, des
excursions, films, conférences et visites des stands de nombreuses associations
environnementales et des producteurs locaux mettront en perspective le thème de la
biodiversité et les liens entre l’Homme et la nature en Chartreuse. Pour clôturer cette
journée, un concert proposé par Saison nomade sera donné à la salle des fête de
Saint-Joseph de Rivière (avec la Fanfare Touzdec en première partie et Norberg
Family).
Un rendez-vous à ne pas manquer !

ANIMATIONS de 10h à 18h
au Plan d’eau de Saint Joseph de Rivière

CONCERT Tout public 17H45/ 21H00 (réservation conseillée).
à la salle des fêtes de Saint Joseph de Rivière

Dans le cadre du partenariat avec le Parc de Chartreuse et pour fêter la biodiversité, Saison Nomade et le Parc proposent une soirée concert aux pays du Guiers avec LES TOUZDEC FANFARE ET LES NORBËRG FAMILY.

Pour télécharger le programme cliquer ici:

encart_programme

Catégorie parcsCommentaires fermés

La Région consacre 1,5 M€ sur 4 ans à la filière apicole

Ce mercredi 26 septembre, au lycée agricole de la Côte-Saint-André (Isère), Jean-Jack QUEYRANNE,
Président de la Région Rhône-Alpes, a signé le Contrat Régional d’Objectifs pour accompagner la
Filière apicole sur la période 2012 – 2015 (CROF apicole) avec Bruno CASSET, Président de
l’Association pour le développement de l’apiculture rhônalpine (ADARA), Eric PERRET, Président de
la Fédération apicole Rhône-Alpes et Jean-Pierre CELLARD, Président du Syndicat des apiculteurs
professionnels de Rhône-Alpes.

Il était accompagné de Eliane GIRAUD, Vice-présidente déléguée aux transports, déplacements et
infrastructures et à l’administration générale et Gérard LERAS, Conseiller spécial à la politique foncière.

apiculture

crédit photo – Région Rhône-Alpes

Avec 6 500 apiculteurs dont 250 professionnels, Rhône-Alpes est la première région productrice de
miel. La filière rencontre aujourd’hui des difficultés qui la fragilisent : environnement de moins en
moins propice et surmortalité des abeilles (20 à 30% de perte hivernale chaque année), ce qui
entraîne une diminution importante du nombre d’apiculteurs (40 % de moins depuis 2000 en Rhône-
Alpes) et qui nécessite une évolution du métier d’apiculteur.

L’ensemble des acteurs de l’apiculture rhônalpine a travaillé dans la concertation à l’élaboration du
CROF, dont le plan d’actions se décline en 6 axes prioritaires : sauvegarder et maintenir l’abeille
dans un environnement favorable, contribuer à un cheptel sain, mieux connaître l’apiculture
régionale, lui donner davantage de visibilité sur les territoires, maintenir et augmenter le nombre
d’apiculteurs, soutenir les investissements collectifs.

Le lycée agricole de la Côte-Saint-André est l’unique établissement rhônalpin proposant une
formation apicole diplômante sur site. Son objectif est de former 30 apiculteurs professionnels d’ici
3 ans. Il met notamment en oeuvre un programme de recherche visant à sélectionner une abeille
adaptée aux conditions de productions régionales et à créer ainsi de nouvelles souches d’abeilles de
qualité en partenariat avec l’ADARA.

La Région soutient les actions de la filière apicole à hauteur de 561 000 € sur 4 ans via le CROF et de
150 000 € par an via le Pôle d’expérimentation et de progrès (PEP) Rhône-Alpes qui mène des
expérimentations nécessaires au développement apicole.

Enfin, en accompagnement du projet collectif de filière, la Région aide les apiculteurs pour
l’acquisition des matériels nécessaires aux mielleries et aux ateliers de préparation et transformation
des produits de la ruche avec une enveloppe de 400 000 € sur 4 ans.

« Ce CROF vient compléter l’action que mène depuis plusieurs années la Région en faveur de la filière
apicole » a expliqué Jean-Jack QUEYRANNE, avant d’ajouter que « cette signature est le signal d’une
véritable dynamique qui prend forme pour penser et préparer l’avenir de l’apiculture en Rhône-Alpes»


Pour répondre aux enjeux régionaux identifiés comme stratégiques, la Région accompagne les
filières régionales de production agricole, les aident à anticiper les évolutions de leur
environnement économique et à se doter d’une capacité collective à innover.

Aujourd’hui, 11 filières sont soutenues par la Région dans le cadre d’un CROF : miel, chevaux, bovins lait, volailles, chèvres, lapins, moutons, porcs, vins, fruits et agriculture biologique.

Catégorie apicultureCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2012
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+