Archive | 09 septembre 2012

Berges de l’Isère au niveau du barrage de St Egrève:

Rappelons nous, tout début janvier nous avions poussé un « coup de gueule » face aux milliers de détritus qui stagnaient dans l’eau aux abords du barrage de St Egrève.

On avait alors posé une question essentielle: qui devait prendre en charge le nettoyage des berges? Question restée sans réponse puisque si EDF doit les sécuriser, aucune structure n’est censée le faire.

Depuis les choses ont bougé. EDF Alpes a pris l’initiative d’évacuer, à sa charge les détritus sur une longueur de 500 mètres. Des réunions sont en cours avec différentes structures, associations afin de poursuivre ce fastidieux travail sur la longueur totale de la berge concernée, environ 1,5 km. Travail qui devrait être réalisé à l’automne…

François Brottes, député de la circonscription a posé une question écrite au gouvernement précédent, restée sans réponse. Il a à nouveau interpellé le gouvernement actuel: le ministère de l’écologie afin d’élucider ce problème… La réponse est attendue avec beaucoup d’impatience.

8 mois après nous avons décidé de nous rendre au barrage de St Egrève. On voit de suite que le nettoyage effectué cet hiver est « payant ». La berge est propre. Certes elle ne serait pas éligible au pavillon Bleu mais, mis à part quelques rares détritus ( plastiques, bouteilles, balai!), il n’y a rien à redire.

Par contre à l’endroit ou l’eau est stoppée par l’ouvrage, le constat n’est pas le même. Les détritus  de toutes sortes, dont des aérosols, bidons de pétrole, bonjour la pollution… s’entassent par dizaines et sont bien entendu à la vue de tous.

En poursuivant notre chemin nous avons découvert le même spectacle de désolation qu’en début d’année. Des milliers de détritus, sans doute des tonnes, qui stagnent dans l’eau ou qui se mêlent à la végétation. Ceci sur des centaines de mètres. Oui il est impératif de faire quelque chose rapidement.

En conclusion de notre visite on pourrait dire qu’il faudrait impérativement nettoyer la longueur qui n’a pas été faite et qu’ensuite il s’agirait d’assurer un travail d’entretien avec plus de vigilance contre le mur du barrage. Reste à savoir qui prendra en charge ces travaux….!

Voici l’illustration de notre propos en quelques clichés

La berge nettoyée est restée propre...

La berge nettoyée est restée propre...

.... mis à part quelques détritus

.... mis à part quelques détritus...

Par contre contre le mur du barrage les détritus s'entassent...

...par contre, au niveau du mur du barrage les détritus s'entassent...

Quelques clichés qui confirme que la partie des berges non nettoyées sont souillées et méritent de l’être.

barrage 6

barrage 1

barrage 3

barrage 4

barrage 2

Catégorie A la une, environnementCommentaires fermés

Projection Mouton 2.0 La puce à l’oreille

Soirée projection Mouton 2.0 La puce à l’oreille
Vendredi 14 septembre à Torchefelon
La ferme du Pic-Bois
à partir de 19h30

Buffet organisé par l’association Mes Voisins de Panier

à 20h30 – Projection suivi d’un débat en présence du réalisateur Antoine Costa et de Sébastien Perluson berger et « acteur »du film.
Film documentaire d’Antoine Costa et Florian Pourchi – 1h17min

La modernisation de l’agriculture d’après guerre portée au nom de la science et du progrès ne s’est pas imposée sans résistances. L’élevage ovin, jusque là épargné commence à ressentir les premiers soubresauts d’une volonté d’industrialisation.
Depuis peu une nouvelle obligation oblige les éleveurs ovins et caprins à pucer électroniquement leurs bêtes. Ils doivent désormais mettre une puce RFID, véritable petit mouchard électronique, pour identifier leurs animaux à la place de l’habituel boucle d’oreille ou du tatouage. Derrière la puce RFID, ses ordinateurs et ses machines il y a tout un monde
qui se meurt, celui de la paysannerie.
Dans le monde machine, l’animal n’est plus qu’une usine à viande et l’éleveur un simple exécutant au service de l’industrie. Pourtant certains d’entre eux s’opposent à tout cela …

Participation libre

Soirée en plein air, prévoir la petite laine ! En cas de pluie, repli à la salle des fêtes.
Possibilité de planter la tente à la ferme.

moutonSoirée organisée par la Confédération Paysanne de l’Isère et l’association Mes Voisins dePanier.
Informations : 04.74.92.23.93.
La ferme du Pic-Bois 8 chemin des Egrivolays – 38690 Torchefelon

Catégorie ovins, élevageCommentaires fermés

Beaucroissant: un DAB à votre service

Foire de Beaucroissant: un DAB à votre serviceLe Crédit Agricole Sud Rhône Alpes met à la disposition du public un guichet automatique permettant le retrait d’argent par carte. Il est situé allée E au niveau du service foire. La particularité cette année, il sera mitoyen avec le stand Provencia-sillon38. Ce dernier assurant la promotion des AOC de l’Isère et des produits du terroir.

Sur ce stand sera présent Biassu, caricaturiste de presse qui dédicacera son nouveau livre:  » A la Beaucroissant et ailleurs » qui a obtenu le soutien appuyé du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

dab

A l’occasion de la 792ème foire qui se tiendra du vendredi 14 au dimanche 16 septembre, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes met à disposition, comme chaque année, des 800 000 visiteurs et des 1800 exposants de la Foire de Beaucroissant un Distributeur Automatique de Billet.

Un distributeur qui a beaucoup de succès et qui prouve son utilité. Il faut savoir que la très grande majorité pour ne pas dire la totalité des exposants ne sont pas équipés de terminal pour la carte bancaire.

De plus les exposants refusent en masse les chèques, pour cause d’impayés. Le DAB permettra donc de retirer de l’argent liquide nécessaire pour faire ses emplettes, se restaurer…

A l’heure où de nombreuses banques retirent leurs distributeurs automatiques de billets, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, fidèle à ses valeurs de proximité, de responsabilité et de solidarité, répond aux services de la population de son territoire.

Catégorie Biassu, foire de BeaucroissantCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2012
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+