Catégorie | A la une, environnement

Berges de l’Isère au niveau du barrage de St Egrève:

Berges de l’Isère au niveau du barrage de St Egrève:

Rappelons nous, tout début janvier nous avions poussé un « coup de gueule » face aux milliers de détritus qui stagnaient dans l’eau aux abords du barrage de St Egrève.

On avait alors posé une question essentielle: qui devait prendre en charge le nettoyage des berges? Question restée sans réponse puisque si EDF doit les sécuriser, aucune structure n’est censée le faire.

Depuis les choses ont bougé. EDF Alpes a pris l’initiative d’évacuer, à sa charge les détritus sur une longueur de 500 mètres. Des réunions sont en cours avec différentes structures, associations afin de poursuivre ce fastidieux travail sur la longueur totale de la berge concernée, environ 1,5 km. Travail qui devrait être réalisé à l’automne…

François Brottes, député de la circonscription a posé une question écrite au gouvernement précédent, restée sans réponse. Il a à nouveau interpellé le gouvernement actuel: le ministère de l’écologie afin d’élucider ce problème… La réponse est attendue avec beaucoup d’impatience.

8 mois après nous avons décidé de nous rendre au barrage de St Egrève. On voit de suite que le nettoyage effectué cet hiver est « payant ». La berge est propre. Certes elle ne serait pas éligible au pavillon Bleu mais, mis à part quelques rares détritus ( plastiques, bouteilles, balai!), il n’y a rien à redire.

Par contre à l’endroit ou l’eau est stoppée par l’ouvrage, le constat n’est pas le même. Les détritus  de toutes sortes, dont des aérosols, bidons de pétrole, bonjour la pollution… s’entassent par dizaines et sont bien entendu à la vue de tous.

En poursuivant notre chemin nous avons découvert le même spectacle de désolation qu’en début d’année. Des milliers de détritus, sans doute des tonnes, qui stagnent dans l’eau ou qui se mêlent à la végétation. Ceci sur des centaines de mètres. Oui il est impératif de faire quelque chose rapidement.

En conclusion de notre visite on pourrait dire qu’il faudrait impérativement nettoyer la longueur qui n’a pas été faite et qu’ensuite il s’agirait d’assurer un travail d’entretien avec plus de vigilance contre le mur du barrage. Reste à savoir qui prendra en charge ces travaux….!

Voici l’illustration de notre propos en quelques clichés

La berge nettoyée est restée propre...

La berge nettoyée est restée propre...

.... mis à part quelques détritus

.... mis à part quelques détritus...

Par contre contre le mur du barrage les détritus s'entassent...

...par contre, au niveau du mur du barrage les détritus s'entassent...

Quelques clichés qui confirme que la partie des berges non nettoyées sont souillées et méritent de l’être.

barrage 6

barrage 1

barrage 3

barrage 4

barrage 2

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8592 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2012
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+