Archive | 11 septembre 2012

Démonstration Cage de contention OVINE

Le 18 septembre est organisée une journée de présentation de cages de contention pour ovins de la marque PATURA : tri et retournement.Rendez vous  09h30 à LA COTE SAINT ANDRE, Ferme du Lycée (38-ISÈRE)
.
Votre GDS, au travers de sa filiale AGRODIRECT, vous invite à une présentation des cages de contention pour ovins, tri et retournement, de la marque PATURA.

Des cages de tri automatique (lecture électronique) et manuelle de PATURA vous seront présentées par le fabricant lors de cette journée.

Un formateur de la MSA, M. Jean Marie DAVOINE, vous aidera à acquérir des techniques pour manipuler vos animaux plus efficacement et en sécurité.
Seront également présents au cours de cette journée, du matériel FELCO pour la taille des onglons et du matériel d’allaitement MILK BAR.

Morgan NICOUD, pareur, fera également des démonstrations de tailles d’onglons
.
site internet :
http://www.gds38.asso.fr
.

* Télécharger l’invitation à cette journée : CageOvine_18092012_GDS_web.pdf CageOvine_18092012_GDS_web.pdf

Catégorie élevageCommentaires fermés

Trièves: importante rencontre sur la filière bois

Une importante rencontre qui a réuni une quarantaine de personnes s’est déroulée au pôle bois de St Michel Les Portes, répondant à l’invitation de Guy Charron, Président des communes forestières de l’Isère.

charron

Parmi les présents: André AUBANEL, vice-président du Parc Naturel régional du Vercors, Denis PELISSIER, représentant du Parc Naturel Régional du Vercors et du  CRPF, 3 représentants de ONF dont Rémi LECOMTE, chargé du secteur Trièves, Patrick CHION, président de l’AFTBM et Jean BERNARD (Bois des Alpes).

L’animation a été réalisée par Tristan MERRIEN, URACOFRA (Union Régionale des Communes Forestières  Rhône-Alpes).

Denis Pelissier a indiqué que les prix de vente actuellement pratiqués sur le marché local des bois sont de:

- 42 à 45 €  pour les feuillus dont le rendement est assez faible

- et de 25 à 30 € pour les résineux selon qu’il s’agisse de bois-énergie (bûches) ou bois énergie- plaquettes ou encore des sous-produits forestiers destinés à la fabrication de la pâte à papier.

« La marge du propriétaire est quasiment nulle (de 2 à 3 €) et que l’intérêt pour ce dernier consiste uniquement en l’amélioration de la gestion de ses  espaces forestiers.

Pour la fabrication d’emballage c’est essentiellement le pin et le mélèze qui sont demandés.

Lorsque le classement des bois se fait de façon visuelle, une grande partie des bois est déclassée alors que ces derniers  possèdent  d’excellentes qualités mécaniques, ce qui désavantage encore le propriétaire. »

chion 2

En conclusion, le marché du bois cette année subit un ralentissement mais toutes proportions gardées, ce dernier semble moins fort que dans d’autres secteurs tels que la construction  ou autres.

Bien qu’un certain nombre de structures aient été mises en place en forêt privée : coopératives, groupements de sylviculteurs, association de propriétaires, de la même façon qu’en forêt publique, de nombreuses zones peu accessibles rendent l’exploitation difficile, compte tenu du manque de dessertes.

Des études conduites sur les territoires montrent l’excellente qualité mécanique des bois (Vercors, Trièves, massif drômois).

En ce qui concerne la transformation, dans ces secteurs  on constate que les unités de transformation (scieries) sont localisées dans les vallées de ces massifs, ce qui oblige à prendre en considération le coût du transport (les bois en grumes sont facilement transportables alors qu’il faut un équipement spécial pour transporter d’autres types de  conditionnement (plaquettes ou autres).

André Aubanel a relaté son expérience pour le secteur drômois où historiquement les ventes de coupes de la commune ne trouvaient jamais acquéreurs, en raison  notamment du  classement visuel des bois qui semblait peu objectif. Or, d’après les études du CTB, un billon noueux peut quand même disposer de bonnes qualités mécaniques.

A propos des prélèvements effectués en forêt, pour le massif drômois, le prélèvement correspond à l’accroissement alors pour le Trièves,  ce dernier est supérieur à l’accroissement (sapinières âgées). Pour la  Drôme, de nouvelles opérations de desserte sont à réaliser (y compris par câbles).

« Il est nécessaire de se mobiliser pour  obtenir un prix raisonnable en rappelant que les propriétaires forestiers ne vendent pas de l’énergie fossile mais de l’énergie renouvelable ! » a t-il conclu…

Bernard PERRIN, de l’ONF  a rappelé que lors de la tempête de 1999 les bois communaux ont fait l’objet de vente « à la Tribune », ce qui a conduit à près de  40 % d’invendus. « Désormais l’Office des forêts souhaite participer aux ventes groupées (système gagnant-gagnant : l’objectif étant de rémunérer au mieux  les communes) »

De nouvelles méthodes de vente ont été mises en place (en application de la loi du 23 février 2005 relative au développement des territoires ruraux). Il s’agit notamment des contrats d’approvisionnement ou le volume de bois façonné (le lot de bois vendu abattu est  mesuré par l’ONF).

Ces contrats conclus avec une quarantaine  d’entreprises de travaux forestiers( ETF) dans le cadre le la Région Rhône-Alpes ont une durée de 3 ans.

Cette pratique de vente de bois façonné est inutile pour les très belles coupes mais nécessaire pour les coupes dites « hétérogènes »

Rémi LECOMTE a rajouté que sous l’impulsion nationale, dans le secteur du Trièves, « c’est à peu près 30 à 40 % du volume d’environ 20 à 25 000 m3 qui a été commercialisé en bois façonné  ce qui, au final, a permis d’approvisionner le pôle bois de Saint Michel-les-portes. Environ 8 à 10 % de ce volume a été transformé en bois-énergie. »

L’avantage essentiel de cette pratique est  la maîtrise du calendrier avec les ETF  et l’inconvénient est celui du temps de stockage du bois sur la plate-forme et le pôle bois.

D’où la nécessité du tri en forêt, ce qui permettrait notamment pour le bois-énergie de maîtriser le coût du transport.

chion 4

Après la présentation suivie d’une démonstration de la triomatic mobile par le président de Bois des Alpes, Jean Bernard, Patrick Chion a insisté sur une évidence: les avantages de la traçabilité pour la valorisation des bois locaux, tant pour les scieurs (amélioration de 20 % de la gestion de la scierie) que pour les architectes qui, désormais, prendront en compte plus exactement la résistance nécessaire à l’édification des constructions et assumeront mieux leur responsabilité.

Au final, cela  devrait se traduire par une amélioration des prix de vente du bois au bénéfice des propriétaires forestiers.

Un accord de principe est actuellement réalisé avec 8 des 12 scieurs  du secteur pour la mise en place de ce projet, en lien avec le FBCA.

chion 3

Le pot de l’amitié offert par l’AFTBM a ensuite permis à chacun  de poursuivre la discussion avec les différents intervenants.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Mobilisation des agriculteurs à Vienne le 13 septembre

En juin 2009, les agriculteurs ont manifesté devant le siège de SOCARA ( centrale d’approvisionnement de 37 magasins LECLERC). Celle ci a porté l’affaire devant les tribunaux….et sera évoquée le 13 septembre à Vienne. La FDSEA de l’Isère en appelle à la mobilisation.

« Lors de la crise en 2009, les agriculteurs de toute la France s’étaient mobilisés dès le mois de juin pour obtenir une revalorisation des prix en demandant à la grande distribution de réduire ses marges pour arrêter d’écraser ses fournisseurs.

En Isère, des rassemblements pacifiques devant le siège de la société SOCARA (centrale d’approvisionnement de 37 magasins LECLERC) avaient été organisés par la FDSEA en lien avec les départements voisins.

La société SOCARA réclame aujourd’hui plus de 150 000 € de dédommagements dont 50 000 € de préjudice moral. Autrement dit, SOCARA considère que les réclamations de la FDSEA pour la survie des entreprises agricoles du département lui ont causé un « préjudice moral » à hauteur de 50 000 euros !

Pour la FDSEA, quand les pilotes d’avions bloquent pendant 3 semaines le trafic aérien, on peut parler de préjudice économique mais pas dans ce type de situation !

L’affaire passera au Tribunal de Grande Instance de Vienne le 13 septembre 2012 à 10h.


Devant cette situation, la FDSEA organise ce jour là une manifestation de soutien devant le tribunal pour informer l’ensemble des agriculteurs et des consommateurs sur la réalité des relations avec la Grande Distribution. Certes, il existe des cas particuliers mais d’une façon générale les exploitations pâtissent des politiques de prix imposées par la Grande Distribution sous prétexte de préserver le pouvoir d’achat des consommateurs.Mais qu’en est-il de leurs efforts pour réduire leurs propres marges ? Il est bien trop facile de se réfugier derrière le consommateur pour refuser de prendre en compte la situation des producteurs. Les premiers maillons de la chaîne sont les premiers sacrifiés !

Et comment les agriculteurs pourront encore défendre leur revenu si de telles sommes sont réclamées à leurs syndicats pour de minimes perturbations ? C’est la liberté d’actions syndicales et sociales qui est  en jeu.

Rendez-vous devant le TGI de VIENNE le 13 septembre 2012 à 10 heures. »


La position de Leclerc, à travers sa centrale d’approvisionnement est d’autant plus surprenante que Leclerc se vante de travailler avec les producteurs locaux, patronne des manifestations agricoles et rurales….

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

13 octobre: opération nettoyage des berges de l’Isère…

La médiatisation et la mobilisation concernant les berges de l’Isère, au niveau du barrage de St Egrève a porté ses fruits…. Un opération de nettoyage d’envergure sera réalisée le samedi 13 octobre.

En effet l’association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique de Grenoble détentrice des droits de pêche sur ce secteur, a décidé d’organiser une action de plus grande ampleur en y associant le plus de partenaires possible.

Producteur hydroélectrique impliqué dans la préservation de l’environnement, EDF Unité de Production Alpes sera un partenaire essentiel lors de cette journée du 13 octobre.

Cette opération constitue un nouveau jalon dans la démarche engagée par EDF, avec tous les acteurs et structures concernés, pour définir une solution pérenne qui permettra de limiter contre la présence des déchets sur les berges de l’Isère.
En février 2012, EDF a déjà conduit une première opération de nettoyage pour évacuer les déchets échoués le long des 500 premiers mètres situés sur la rive droite à proximité du barrage de St Egrève, à l’aide d’un engin équipé d’un bras articulé. Près de 100 tonnes de déchets avaient été récupérés.

Situé à la confluence du Drac et de l’Isère, le barrage EDF de St Egrève constitue une barrière pour tous les déchets et matériaux que charrient ces deux cours d’eau. La configuration des berges et le courant font qu’ils échouent au niveau et à proximité des berges en amont de l’installation hydroélectrique.

Afin d’assurer le fonctionnement de ses aménagements en toute sûreté, EDF UPA conduit régulièrement des opérations de dégrillage qui consistent à extraire les matériaux qui viennent se plaquer contre les grilles de prises d’eau du barrage. Selon la force des courants, les agents EDF de la centrale de St Egrève sont amenés à intervenir de 3 fois par jour à une fois par semaine pour conduire ces opérations.

Chaque année, plus de 800 tonnes de déchets sont ainsi récupérées : 204 tonnes de bois et 600 tonnes d’autres déchets (bidons, pneus, appareils électroménagers, matelas !…) qui sont ensuite triées et traitées par une société spécialisée. EDF UPA investit, annuellement, 70 000€ pour récupérer et gérer les déchets qui s’échouent sur l’aménagement de St Egrève.

EDF n’est pas à l’origine de ces déchets, pourtant, EDF UPA met tout en oeuvre pour concilier son métier de producteur d’hydroélectricité et les attentes sociétales dans le domaine de l’environnement.

Les autres partenaires de cette opération de nettoyage sont les communes de St Egrève, Sassenage, La Métro, Nauticsports38, Aviron club Sassenage, Initiatives Océanes, la Frapna, Décathlon St Egrève, Vicat et la fédération de pêche St Egrève.

Organisation :
 La zone de nettoyage se situe de 200m en amont du barrage de St-Egrève-Noyarey,
jusqu’au pont de l’A480 sur l’Isère et au pont des Martyrs (D531) sur le Drac.
 La journée du samedi 13 octobre 2012 a été choisie. Le nettoyage se déroulera de 9h à
18h avec un repas offert à midi pour les participants.

 2 points de rendez-vous  seront prévus ( étoiles sur la carte ) :

nette Carte

- Le 1er du coté de St-Egrève à la confluence avec la Vence. Il servira de point
information, presses et des expositions sur l’environnement y seront affichées …

- Le 2e du coté de Sassenage non loin du Centre technique municipal.

 Le ramassage des déchets se fera à pied du bord mais aussi à l’aide de bateaux
motorisés et de canoës.

 Pour la sécurité, l’AAPPMA de Grenoble aura à disposition des talkies walkies et une
trousse de secours.

 Un pot et des photos clôtureront la fin de la manifestation à 18h.

La rédaction de sillon38 est heureuse que les articles, clichés mis en ligne sur sillon38 aient servi à mettre en place une mobilisation sans précédent. Je me souviens que plusieurs personnes rencontrées  et interrogées sur ce problème avaient comme réponse: vous pouvez faire ce que vous voulez, rien ne bougera!!! Le 13 octobre ça va bouger…. et sillon38 y est pour quelque chose!. »

A noter qu’à la confluence avec la Vence, plusieurs animations sont prévues afin de:

- Sensibiliser les élus, les acteurs locaux et les habitants de l’agglomération grenobloise
aux problématiques des déchets et de la protection du milieu aquatique.
- Faire prendre conscience aux utilisateurs des pistes cyclables de la quantité de déchets
qui s’accumule dans nos rivières.
- Nettoyer la rivière et valoriser le paysage rivulaire.
- Mobiliser la population à participer à cette opération de nettoyage qui répond une
demande croissante de protection des milieux naturels.

affiche berges

Catégorie A la une, environnementCommentaires fermés

Beaucroissant: gagnez vos repas au restaurant charolais

Le groupe Provencia et sillon38.com animeront un stand consacré aux produits du terroir en général et aux AOC de l’Isère en particulier. Notre département en compte 3: Bleu du Vercors Sassenage et vins de Savoie.

Ce stand sera situé allée E près de la mairie.

concours

Diverses animations sont prévues dont un jeu qui vous permettra de gagner chaque jour un repas pour deux personnes au restaurant charolais.

Le restaurant charolais est l’un des plus réputés de la foire. Il propose à ses convives de déguster de la viande charolaise élevée en Isère spécialement pour la foire de Beaucroissant.

Elle est préparée par une bande de cuistots hors normes sans oublier la convivialité…. Vous pourrez assister également au concours régional de la race qui se déroule à proximité du restaurant.

Pour gagner vos repas il s’agit de se présenter au stand des AOC de l’Isère et de jouer…. Bonne chance à tous !

conc aff

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2012
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+