Catégorie | céréales

CEREALES:L’OBLIGATION D’ACCROITRE LA PRODUCTION

Le rendement prévisionnel 2012 pour le maïs grain français
est aujourd’hui estimé à 96 q/ha, soit une production de 15,5 millions de
tonnes. Une fois encore, la maïsiculture française démontre ses capacités
productrices une année où la production de maïs mondiale flanche.

La conjoncture économique et les facteurs de production étaient au coeur des
débats de l’édition 2012 des Journées Maïs qui se sont tenues les 12 et 13
septembre au Futuroscope de Poitiers.

ACCROITRE L’OFFRE
Les enjeux démographiques et alimentaires mondiaux, conjugués aux effets
dévastateurs d’une volatilité excessive du prix des grains, imposent d’accroître
la production de céréales dont celle de maïs grain. Il importe par conséquent de
poursuivre l’augmentation des surfaces constatée en 2012, notamment en
Europe et en particulier en France qui dispose de caractéristiques
pédoclimatiques assurant une production régulière en quantité et qualité.

LIBERER LES ENERGIES
Cet objectif nécessite de mettre un terme à certaines contraintes
environnementales injustifiées et à la multiplication des normes françaises et
européennes qui constituent autant d’entraves à la production. Il faut donc
libérer les énergies pouvant résulter :
· d’une gestion dynamique et proactive de la ressource en eau par une
politique de stockage,
· de la mise à disposition de nouvelles molécules pour la protection
phytosanitaire des plantes et aujourd’hui en attente d’homologation,
· d’une redéfinition avec l’Etat des objectifs en termes d’OGM, notamment
sur les plans règlementaire, expérimental et de la production

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8551 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2012
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+