Archive | 22 octobre 2012

Réduire de moitié le gaspillage alimentaire dans l’UE

Près 50 % d’aliments sains sont gaspillés chaque année dans l’UE, par les ménages, les supermarchés, les restaurants et la chaîne alimentaire, alors que 79 millions de citoyens vivent au dessous du seuil de pauvreté et que 16 millions dépendent de l’aide alimentaire d’œuvres de charité.

Dans une résolution,  le Parlement demande des mesures urgentes en vue de réduire de moitié les gaspillages alimentaires d’ici 2025 et d’améliorer l’accès aux aliments pour les personnes démunies.

Face au gaspillage alimentaire à tous les stades –- producteurs, transformateurs, détaillants, services de restauration et consommateurs – les députés demandent de mettre en place une stratégie coordonnée, associant des mesures européennes et nationales, afin d’améliorer l’efficacité de la chaîne alimentaire et des circuits de consommation, secteur par secteur, et de s’attaquer d’urgence à ce problème. Si rien n’est fait, le gaspillage alimentaire augmentera de 40 % d’ici 2020, indique une étude publiée par la Commission.

« La question la plus importante à l’avenir sera de répondre à la demande croissante de produits alimentaires, étant donné qu’elle sera supérieure à l’offre. Nous ne pouvons nous permettre plus longtemps de rester dans l’inaction, alors que des aliments sains et comestibles sont jetés à la poubelle. Il s’agit d’un problème éthique, mais également économique et social, avec d’énormes implications sur l’environnement », a déclaré le rapporteur Salvatore Caronna (S&D, IT) avant le vote. « La balle est maintenant dans le camp de la Commission. Nous attendons une stratégie européenne convaincante qui proposera une ligne de conduite permettant aux 27 États membres de s’attaquer au problème de manière systématique » a-t-il ajouté.

Mieux éduquer pour moins gaspiller

Pour parvenir à une réduction drastique des gaspillages alimentaires d’ici 2025, de nouvelles campagnes de sensibilisation doivent être encouragées aux niveaux européen et national, indique la résolution. Les députés proposent que des cours d’éducation alimentaire soient créés, en particulier dans les écoles, afin de donner des conseils pratiques sur la conservation des denrées alimentaires, leur préparation et leur élimination. Ils proposent également d’échanger les meilleures pratiques. Pour encourager la durabilité dans le secteur alimentaire, les députés demandent de déclarer l’année 2014 « Année européenne contre le gaspillage alimentaire ».

Étiquetage et emballage adéquat

Pour éviter que les denrées alimentaires ne soient proposées à la vente dans un délai trop proche de la date de péremption, ce qui augmente le risque de gaspillage, une double date de péremption pourrait être introduite pour indiquer la date limite de vente (date de commercialisation) et la date limite de consommation (date de consommation), précise la résolution.

Tout en ajoutant que la Commission et les États membres doivent néanmoins s’assurer au préalable que les clients comprennent la différence entre les étiquettes utilisées actuellement dans l’UE telles que « à consommer de préférence avant le … » (lié à la qualité) et « à consommer jusqu’au… » (lié à la sécurité).

Pour permettre aux consommateurs d’acheter la quantité qu’ils souhaitent, les producteurs doivent proposer plusieurs dimensions d’emballages alimentaires et prévoir une meilleure conservation. Les produits proches de la date de péremption ou endommagés doivent être vendus au rabais, de manière à les rendre plus accessibles aux personnes démunies, affirment les députés.

Les institutions publiques doivent privilégier les services de restauration responsables

Les règles de passation des marchés publics pour les services de restauration et d’hôtellerie doivent être revues pour assurer dans la mesure du possible, que les contrats soient passés avec des services de restauration qui utilisent les produits locaux et qui redistribuent gratuitement les invendus aux personnes démunies ou aux banques alimentaires.

Les députés demandent un meilleur ciblage des programmes de soutien européens, notamment en faveur de la distribution de denrées alimentaires aux personnes les plus défavorisées ou de la consommation de fruits et de lait à l’école, afin d’éviter le gaspillage alimentaire.

Les députés se sont également félicités des initiatives de certains États membres pour récupérer les aliments invendus et distribuer ceux-ci aux personnes démunies et ont demandé aux distributeurs de participer à ces programmes.

Le gaspillage alimentaire en chiffres

Gaspillage alimentaire dans l’UE27: 89 millions de tonnes par an (soit 179 kg par habitant)

Prévisions pour 2020 (à défaut de mesures): 126 millions de tonnes (soit une hausse de 40 %)

Origine du gaspillage:

- ménages: 42 % (ici, le gaspillage peut être évité à 60%)

- industrie agroalimentaire: 39 %

- détaillants: 5 %

- secteur de la restauration: 14 %

(Source: Commission européenne)

Catégorie consommationCommentaires fermés

Le grand méchant lait

Après 50 ans d’une idylle presque sans nuages, l’histoire d’amour entre les Français et le lait est-elle en train de tourner court ? Longtemps considéré comme une véritable potion magique, le lait fait aujourd’hui l’objet de nombreuses accusations : intolérance, allergie, digestion difficile, rhinites, otites, polyarthrite…

Il provoquerait même le cancer ! Depuis plusieurs années, des livres de médecins ou de journalistes dénoncent les tactiques de l’industrie laitière pour s’assurer d’écouler les stocks, sous couvert de protéger la santé des Français.

Selon certains experts, les vertus bénéfiques du lait seraient en effet sujettes à caution. Le doute semble s’immiscer dans les esprits puisqu’aujourd’hui 16% de la population craint les effets du lait sur sa santé ! La consommation du lait en France connaît une baisse importante : -13% entre 2000 et 2011 (source : CNIEL).

Mais les accusations « antilait » sont elles fondées ? Faut-il consommer trois produits laitiers par jour comme le préconise le PNNS (Plan National Nutrition Santé) ? Pourquoi certaines personnes sont-elles intolérantes au lait ? Que penser des laits allégés, enrichis, de croissance ? Ce documentaire mène l’enquête.

FRANCE 5 LOGO

ENQUETE DE SANTE – LE GRAND MECHANT LAIT

Mardi 23 octobre France 5, 20H35

Catégorie consommation, lait/produits laitiersCommentaires fermés

La choucroute d’ Alsace IGP

L’indication géographique protégée (IGP) dont bénéficie désormais la « Choucroute d’Alsace », permet de protéger un savoir-faire alsacien ancestral.

Pour bénéficier de l’appellation, les choux utilisés doivent être produits dans la région et peser au minimum 3 kilos chacun et avoir « un maximum de 3 feuilles légèrement vertes sur le dessus du chou après enlèvement des feuilles enveloppantes », selon le cahier des charges de l’appellation. Ce dernier prévoit également une fermentation naturelle, c’est-à-dire sans ajout de ferments ni modification de la température.

A savoir : Les choux sont plantés de courant avril à début juin, selon les variétés (précoces ou tardives) et récoltés, selon leur état de maturité et des conditions climatiques, de fin juillet à fin novembre de la même année.

La cuisson aussi est réglementée

La cuisson doit avoir lieu en Alsace, dans des cuiseurs (cuisson en continu) ou dans des marmites. Les choucroutiers sont tenus d’utiliser de l’alcool alsacien (vin blanc, crémant ou bière), et du saindoux ou de la graisse d’oie en guide de matière grasse animale.

Catégorie agro-alimentaire, consommationCommentaires fermés

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Production agricole, transformation industrielle, grande distribution, restauration collective et commerciale, familles : de la fourche … à la fourchette, ce sont tous les acteurs de la chaîne alimentaire qui sont concernés par le gaspillage alimentaire.
Stéphane le Foll et Guillaume Garot ont ainsi rappelé l’importance d’une mobilisation générale. De l’industriel qui incite le consommateur à acheter en trop grandes quantités – système de promotion de produits vendus par pack – aux consommateurs qui sont souvent mal informés – sur la différence entre DLC ou DLUO ou sur la façon de ranger un frigo – nous devons tous nous sentir concernés par ce phénomène.

Stéphane le Foll et Guillaume Garot ont, par ailleurs, insisté sur l’importance du lien qui doit unir les associations caritatives, les commerçants, les industriels et les marchés d’intérêt national (MIN). Nombreux se mobilisent à travers des initiatives exemplaires. Ainsi sept MIN, dont celui de Rungis, ont signé des contrats pour faciliter la récupération des invendus par les associations. L’opération sera généralisée aux 22 MIN en 2013.

Et parce que chaque Français jette en moyenne 20 kg de nourriture par an, ce qui représente environ 400 euros pour une famille de 4 personnes, le ministère de l’agriculture a décidé de lancer une campagne grand public de sensibilisation au gaspillage alimentaire.
Ludique, aux slogans décalés - « Qui jette un œuf jette un bœuf » – « N’en perds pas une miette finis ton assiette » – « J’aime la nourriture je la respecte » – cette campagne est à destination des enfants, parents, jeunes adultes et adolescents, afin qu’ils la relaient sur les réseaux sociaux parce que « Manger c’est bien, jeter ça craint ».

Plus d’infos sur alimentation.gouv.fr/gaspillage-alimentaire-campagne

Catégorie consommationCommentaires fermés

Les produits du Vercors à Seyssins

C’était une question récurrente: ou trouver les produits du Vercors, dont le bleu du Vercors Sassenage, dans l’agglomération grenobloise?

La réponse vient d’être trouvée par la coopérative Vercors Lait. Celle ci vient d’ouvrir un magasin à Seyssins. Ce magasin est situé au niveau de Botanic et à l’énorme avantage d’être mitoyen avec une boulangerie.

On y trouve bien entendu le Bleu du Vercors Sassenage mais également une gamme large de fromages fabriqués à Villard de Lans. Mais ce n’est pas tout. On peut acheter plusieurs produits issus du Vercors tels que de la charcuterie, truites, ravioles, miel, vins….

Thierry, le responsable du magasin et son équipe ont créé une ambiance familiale, conviviale et sont prêts à vous aider dans vos achats, vous prodiguer des conseils de cuisine… à vous distribuer des recettes originales, du Vercors bien sûr!

Le magasin Vercors Lait est ouvert du mardi au lundi de 9 heures à 19 heures et le lundi de 14 à 19 heures.

A la découverte du magasin de producteurs Vercors Lait

VrtC
vercoTVoercoT2vercor 6vercors 5

vercort 4

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2012
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+