Archive | 23 novembre 2012

Concert de Pep’s le samedi 24 novembre à Alpes Congrès

Le samedi 24 novembre marque la troisième journée de la Fabrique
métropolitaine.

la métroOuvert au grand public ce sera l’occasion pour les habitants,
associations, structures, citoyens engagés, d’échanger, de débattre
sur les grandes thématiques de la future agglomération lors d’ateliers
et de cafés-débats.

Outil citoyen et participatif, la troisième brique sera plus festive :
théatre, danse, improvisations, sketches loufoques ponctueront une
après-midi riche en initiatives concrètes.

A 17h Marc Baïetto, Président de la Métro lancera officiellement de la
Fabrique.

Sur des notes rock, reggae, funk et jazzy Pep’s clôturera cette journée
à 19h.

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

« Rhône médian », bientôt un 7ème grand projet Rhône-Alpes

Ce vendredi 23 novembre à Saint Maurice l’exil (Isère), Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-
Alpes, Hervé SAULIGNAC, Vice-président à l’aménagement des territoires et aux grands projets et
Gérard LERAS, Conseiller spécial à la politique foncière, ont présenté le grand projet Rhône-Alpes
(GPRA) « Rhône médian » en présence d’Eliane GIRAUD, Vice-présidente aux transports,
déplacements, infrastructures et à l’administration générale, d’Alain CHABROLLE, Vice-président à la
santé et à l’environnement et des acteurs locaux*.

D’Ampuis à Saint-Vallier, de Bourg-Argental à Beaurepaire, ce projet d’aménagement et de
développement durable du territoire s’étendra sur plus 20 km autour de Salaise-sur-Sanne, au
carrefour de 5 départements (Ardèche, Drôme, Isère, Loire et Rhône). 152 communes et 265 000
habitants sont concernés.

carte

Positionné de façon stratégique sur le couloir rhodanien et à proximité des aires urbaines, ce
territoire dispose de réels atouts : un potentiel multimodal (fleuve – autoroute – rail), un potentiel
économique et industriel (dont la ZIP de Salaise – Sablons et son projet d’aménagement) et un
potentiel foncier (700 hectares à valoriser).

Le projet « Rhône médian » a pour objectifs de :
 – mettre en place un système d’écologie industrielle qui s’appuie sur le développement du
transport de marchandise prioritairement par le fleuve et le rail,
- valoriser la zone industrielle et portuaire (ZIP) de Salaise – Sablons pour en faire une vitrine
industrielle du 21ème siècle au bénéfice de l’ensemble du territoire,
- assurer le rayonnement régional, national et européen du territoire sur les questions de
recherche, d’innovation et de développement économique.

La Région va mobiliser des moyens et des crédits dès 2013 pour accompagner et financer des études de
cadrage et des démarches participatives préalables à la labellisation GPRA du projet « Rhône médian ».

Jean-Jack QUEYRANNE a insisté sur « l’intérêt du projet Rhône médian pour la Région, qui propose un
développement économique liant écologie industrielle et intermodalité. ». Il a également rappelé que « en
accordant le label GPRA, la Région s’engage à aider les acteurs locaux à révéler le potentiel de ce
territoire. »

Dans le cadre de sa politique d’aménagement, la Région signe avec chaque territoire de Rhône-Alpes un contrat de développement durable. Pour quelques territoires particulièrement structurants, elle propose une labellisation « grand projet Rhône-Alpes » afin de favoriser l’émergence de projets spécifiques au rayonnement régional, voire national et européen.

Près de 80 M€ sont consacrés à cette politique dont 6 territoires bénéficient ou ont bénéficié : le pôle d’éco-toxicologie de Rovaltain et la Biovallée dans la Drôme, l’agglomération franco-valdogenevoise en Haute-Savoie, la Grotte Chauvet – Pont d’Arc en Ardèche, le Pôle international du design dans la Loire, l’éco-construction et l’aménagement durable en Nord-Isère.
« Rhône Médian » sera le 7ème GPRA à voir le jour.

*Sont invités à participer au comité de préfiguration du GPRA « Rhône médian » : 12 Communautés de communes (Région de Condrieu, Pays viennois, Pilat rhodanien, Pays roussillonnais, Rhône valloire, Vivarhône, Territoire de Beaurepaire la Galaure, deux Rives de la Région de Saint-Vallier, Val d’Ay, Bassin d’Annonay, Quatre collines), 3 Syndicats mixtes (ZIP Salaise – Sablons, Rives du Rhône et Rhône Pluriel) et 5 Conseils généraux (Ardèche, Drôme, Isère, Loire, Rhône).

Catégorie aménagementCommentaires fermés

Emplois d’avenir….

L’objectif des emplois d’avenir est de proposer des solutions d’emploi et d’ouvrir l’accès à une qualification aux jeunes peu ou pas qualifiés qui ne parviennent pas à trouver le chemin de l’insertion professionnelle.

Les jeunes sans diplôme de 16 à 25 ans en seront les premiers bénéficiaires, en particulier dans les zones urbaines ou rurales les plus marquées par le chômage. D’autres jeunes en difficulté d’insertion, ayant poursuivi leurs études jusqu’à un premier niveau de qualification (CAP-BEP) ou jusqu’au Baccalauréat dans certaines zones particulièrement difficiles, pourront également accéder à ces emplois.

Ils seront principalement créés par des employeurs du secteur non marchand dans des activités ayant une utilité sociale avérée et susceptibles d’offrir des perspectives de recrutement durables (filières vertes et numériques, secteurs social et médico-social, aide à la personne, animation et loisirs, tourisme,…)

100 000 emplois d’avenir seront créés en 2013 au niveau national, chiffre porté à 150 000 en 2014. Dès 2013, l’État s’engage à hauteur de 2,3 milliards d’euros pour financer ces emplois. 75 % du montant brut de la rémunération du jeune seront pris en charge pendant une durée de 3 ans. L’emploi d’avenir sera pour l’essentiel à temps plein, en CDI ou en CDD de 3 ans (ou 1 an renouvelable jusqu’à 3 ans).

L’emploi d’avenir offre les conditions d’une première expérience professionnelle réussie. Il pourra aboutir à une pérennisation dans l’emploi créé, à l’acquisition de compétences donnant au jeune des perspectives nouvelles dans une activité d’avenir, ou à la reprise d’une formation, en alternance le plus souvent, en lien avec la motivation trouvée pour un métier.

Ce parcours de réussite reposera sur un fort engagement des employeurs (tutorat, formation…) et sur un accompagnement renforcé assuré principalement par les missions locales.

Avec la loi sur les emplois d’avenir ainsi conduite à son terme, c’est une première pierre importante des réformes de la politique de l’emploi qui est posée, avant les lois sur le contrat de génération et sur la sécurisation de l’emploi qui suivront les négociations conduites par les partenaires sociaux.

Un site internet dédié : www.lesemploisdavenir.gouv.fr

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Programme Solidarité Logement de Crolles: un chèque de 162 000 euros…

crolles

Ce vendredi 23 novembre, Jean-Pierre Laporte, Président de l’association Crédit
Agricole Solidarité et Développement a remis une aide financière de 162 000€ à
François Brottes, Député-maire de la commune de Crolles en soutien au programme
de construction coopérative de Crolles comprenant la construction de 28 logements
pour des familles à revenus modestes.

Ceci en présence de Jean-Pierre Gaillard, Président de la Caisse Régionale de Crédit
Agricole Sud Rhône Alpes, de Dominique Robion Président de la Caisse locale du
Haut Grésivaudan, et d’Ivan Bornecque, Directeur du Développement des
Financements du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes est engagé dans le soutien de projets ayant trait
au logement social et très social par le biais de son association nationale Crédit
Agricole Solidarité et Développement.

Accompagner les projets pour répondre aux besoins du territoire est une
préoccupation majeure de notre Caisse Régionale Sud Rhône Alpes.
Elle trouve sa source dans un réseau d’élus de Caisse locale, proche du territoire et
de ses attentes.

Elle se concrétise par la mobilisation de son réseau d’agences et par son expertise
en termes de financement PSLA (Prêt Social Location-accession).
Cette opération démontre la capacité du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, 1ère
banque coopérative régionale à répondre et à accompagner les projets en
conjuguant proximité et solidarité.

Dans le cadre de sa politique de Mécénat, le Programme Solidarité Logement a
porté une attention toute particulière à ce projet, permettant l’accession à la
propriété de familles modestes, en lui allouant une aide financière de 162 000 euros
sur 3 ans.

Cette réception s’est déroulée dans le cadre de la semaine du sociétaire du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes. Son slogan « j’aime, j’aide ma région » y trouve toute sa signification.


Genèse du projet

La commune de Crolles est caractérisée par une forte disparité de revenu. Sa
situation géographique exceptionnelle et sa proximité avec les zones d’innovation
scientifique de renommée rendent le prix de l’immobilier inaccessible pour les
familles disposant de revenus modestes. La mairie de Crolles a été lauréate d’un
appel à projet transversal mené par la région Rhône-Alpes et la Fondation de France
en 2008 pour un programme comprenant la construction de 28 logements pour des
familles à revenus modestes.

crolles 1


Présentation du projet

L’objectif est de proposer aux familles modestes de devenir propriétaires d’une
habitation de qualité sur la commune de Crolles.

Pour faciliter l’acquisition, le coût d’un logement est bien inférieur au prix de
marché de Crolles. De plus, les mensualités de remboursement versées pendant 20
ans par les familles ne dépasseront pas 20 % de leurs revenus.
· Produire du logement autour de 1200 € TTC du m2 (subventions et aides
déduites).
· Permettre un parcours résidentiel aux familles modestes : elles quittent le parc
locatif HLM et accèdent à la propriété en développant l’autonomie, la
responsabilité et la solidarité.

Le projet engagé prévoit la construction de 28 logements, 19 boxes, un local à vélo
et huit caves. 18 appartements en accès RDC seront conformes aux normes
d’accessibilité pour les personnes handicapées. Les constructions seront aux normes
« Bâtiment Basse Consommation » (BBC) afin de réduire les risques de précarités
énergétiques.
La répartition des logements en 6 bâtiments de faible hauteur vise à intégrer
l’opération dans le tissu urbain peu dense du quartier tout en optimisant la surface
du terrain disponible.
Un soin particulier a été apporté à l’intégration de l’opération dans le reste de la
commune : en plus de la desserte motorisée, liaisons piétonnes et cycles traversent
le terrain et connectent les logements aux équipements communaux tout proches.
Le montage de l’opération est innovant et fait appel au PSLA (Prêt social de location
accession).
Tous les logements sont attribués.
Les futurs accédants aux logements participent activement à la conception.
La remise des clés est prévue pour juin 2013.
Coût total 5 400 000 €
Le projet a reçu un soutien du Programme Solidarité Logement du groupe Crédit
Agricole pour le volet aménagement d’un montant de 162 000€ sur 3 ans.

crolles3

Association Crédit Agricole Solidarité et Développement

- association loi 1901 créée en 1983, qui a pour rôle d’encourager et de
prolonger les actions des Caisses régionales de Crédit Agricole dans le
domaine de la solidarité.

L’association intervient sur :

- l‘aide au développement du monde agricole et rural des
pays du Sud
et plus particulièrement en Afrique francophone.
Accès au crédit, soutien à l’artisanat et aux projets générant un
revenu, et permettant de répondre aux besoins de première
nécessité (accès à l’eau, à la santé et à l’éducation).

- l’insertion économique et sociale de personnes en
difficulté.
Depuis 1997, soutien de programmes d’aide à la
création d’emplois, d’insertion des jeunes, d’éducation, et de
lutte contre l’illettrisme en France.

- le logement social en France. Depuis 2008, création du
Programme Solidarité Logement pour agir en faveur du
logement social, voire très social.

Lutte contre l’exclusion et accès au logement des personnes les plus défavorisées.


Crédit Agricole Sud Rhône Alpes


Catégorie aménagementCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2012
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+