Catégorie | A la une, agriculture

Agriculture de Rhône-Alpes :

Agriculture de Rhône-Alpes :

Zoom sur la diversité des productions et des territoires agricoles de la région, proposé par l’Observatoire Economique Régionale des Chambres d’agriculture de Rhône-Alpes (*). 2012, une année marquée par une certaine tenue des prix de vente sauf pour le lait, des rendements plutôt meilleurs que les années précédentes mais très  hétérogènes, et une augmentation constante des coûts de production.

Pour les plus de 7500 producteurs de lait, l’année 2012 est caractérisée par un net resserrement des marges causé par le tassement des prix à la production et la flambée des coûts alimentaires.

Le contexte des prochains mois s’annonce plus favorable, avec des cours mondiaux du prix du lait qui augmentent depuis août 2012. Les producteurs de lait de chèvre connaissent eux aussi de sérieux problèmes de marge.

Poursuite du redressement des prix moyens dans la filière viande bovine. Les cours européens des vaches ont fléchi en septembre mais restent élevés. Les prix des jeunes bovins se maintiennent à de hauts niveaux en Rhône-Alpes comme dans toute l’Europe. Coup de chapeau aux éleveurs ovins qui viennent d’obtenir la reconnaissance Label Rouge pour l’agneau de l’Adret.

Belle année pour l’ensemble des cultures céréalières et oléagineuses, avec des prix payés aux producteurs qui devraient être les plus élevés depuis 20 ans. Des rendements moyens pour les cultures d’été (maïs, tournesol) et bons pour les cultures d’hiver (blé, orge, colza…).

A noter : les surfaces dédiées  à la production de semences progressent de près de 9 % en Rhône-Alpes, dont plus de 39% pour le maïs. La filière « semences » a de bonnes perspectives de développement pour 2013 car les besoins restent importants.

Pour le secteur des fruits d’été, ce sont les producteurs de cerise qui ont le plus souffert, en 2012, avec une récolte très affaiblie par les conditions climatiques très défavorables du printemps. La production d’abricots a été sérieusement compromise par la grêle et les orages de juin et juillet.

La pêche nectarine tire son épingle du jeu cette année avec un marché plus porteur qu’en 2011. La production de fraises a été affectée par le gel de cet hiver. Le marché a été globalement satisfaisant.

Focus sur les fruits d’automne, avec la châtaigne dont la campagne de commercialisation se déroule actuellement dans de bonnes conditions. Pour les noix, la quantité de récolte est très correcte et les perspectives sur le marché européen sont favorables.

Avec les aléas climatiques de l’hiver et du printemps, la production de pommes est hétérogène et en baisse par rapport à la moyenne quinquennale. Depuis septembre, le courant de vente est bon et les cours restent  fermes.

En viticulture, 2012 sera très hétérogène selon les terroirs. Les secteurs les plus en difficulté sont le sud du département de la Drôme et le Rhône.

Toutes productions confondues, l’agriculture biologique se développe en Rhône-Alpes avec 2680 producteurs bio en octobre 2012. Rhône-Alpes reste la première région de France selon ce critère. Elle est en 4ème position sur le critère des surfaces en bio et des surfaces en conversion.

L’année 2012 se termine sur une meilleure tenue des marchés qu’en 2011, sauf pour le lait, des charges toujours en hausse, et une Réforme la PAC 2014/2020, dont le budget et les orientations sont en négociation.

Dans ce contexte, les 46 400 chefs d’entreprise agricole de Rhône-Alpes s’adaptent, s’organisent pour gagner en compétitivité et développer leur entreprise. Les Chambres d’agriculture de Rhône-Alpes les accompagnent au quotidien à travers la mise en place de projets individuels ou collectifs.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le Memento 2012 de l’Agriculture en Rhône-Alpes

* La Lettre de Conjoncture est réalisée par le réseau des Chambres d’agriculture de Rhône-Alpes avec le concours de Rhône-Alp’Elevage, l’Institut de l’Elevage, Agritabac, le CRIEL, Beviralp Interbev Rhône-Alpes, et le SERAIL avec le soutien financier de la Région Rhône-Alpes, Union Européenne (FEDER), et du CasDAR.

L’AGRICULTURE DE RHONE-ALPES EN QUELQUES CHIFFRES

46400 chefs d’exploitations, 19900 actifs familiaux (conjoints, aides familiaux…) et  8000 salariés permanents, auxquels il faut ajouter 9000 équivalents temps plein salariés saisonniers.  Avec les entreprises situées en amont et en aval de la production agricole, la filière agricole et agro-alimentaire emploie plus de 128 400 actifs.

Un chiffre d’affaire régional de 4 104 millions euros,  réalisé par 39 000 entreprises agricoles, réparties sur 8 départements et 1.4 millions d’ha. La taille moyenne des exploitations de Rhône-Alpes est de 37 ha. Avec l’ensemble de la filière agro-alimentaire, le chiffre d’affaire régional du secteur agricole et agro-alimentaire pèse 13 111 millions d’euros.

Une agriculture marquée également  par la diversité de ses productions…

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8487 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2012
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+