Archive | 21 décembre 2012

Méaudre, un village, une station qui a une âme…

Grâce à un développement raisonné, rien à ce jour n’est venu rompre l’harmonie de ce territoire de moyenne montagne.
Méaudre, qui s’étend à l’écart des grands axes de circulation, est resté longtemps un village essentiellement agricole et forestier.
Aujourd’hui, Méaudre est un village reconnu pour la qualité de son environnement.

CI Méaudre

Méaudre, un village … Une gamme d’activités

A Méaudre, chacun profite pleinement de son séjour, grâce à une palette d’activités adaptées aux envies de chacun.
Un départ commun pour toutes les activités facilite l’organisation de la famille et des navettes gratuites desservent les différents hameaux.

Ski alpin
méaudre skiDans ce village, on apprend à skier en douceur et à se faire plaisir quelque soit son niveau.
L’école de ski enseigne toutes les glisses dès le plus jeune âge pour ressentir ses premières émotions. Un jardin d’enfants est dédié aux débutants et
permet aux enfants de faire leur première glisse.

Nouveau :
une piste verte « Les Petits loups », accessible par télésiège pour les débutants


Activités nordiques

Grâce à son relief de moyenne montagne, Méaudre est un véritable terrain de jeux pour la pratique des activités nordiques.
Ainsi, la station a créé des itinéraires dédiés et adaptés à chaque activité que sont : le ski nordique, la raquette, la randonnée nordique, le biathlon et le chien de traîneaux.
Au foyer de ski de fond, une équipe dynamique propose différentes activités :
- installation d’un stade ludique pour faciliter l’apprentissage du ski de fond
- initiation au biathlon avec carabines laser
- Encadrement d’une section de Nordic Walking

ci méaudre2

Méaudre, un village …. Des classes de neige
Méaudre fait face à l’inquiétant constat de baisse du nombre de classes de découvertes.
De nombreux élèves vivent des expériences fortes à Méaudre.
La proximité des pistes de ski alpin et nordique, permet aux centres de vacances de faire des économies sur le transport des élèves, qui se rendent à pied sur les lieux d’activités.
Cet avantage, permet de diminuer le coût de la classe de neige de 6 € par jour et par enfant…. Un atout majeur pour notre station.
D’autre part, les demandes des classes s’orientent de plus en plus vers des séjours mixtes ski et découverte nature et de moins en moins vers des séjours 100% ski.

Là encore, Méaudre a tous les atouts pour répondre favorablement aux attentes des écoles, en jumelant l’initiation aux pratiques sportives de montagne avec la découverte du patrimoine et l’éducation à l’environnement.
Ainsi, 3 centres de vacances, implantés à Méaudre accueillent des classes de neige : Bois de Lune, l’Epicéas et Anim’séjours.
Ils ont accueillis au total une cinquantaine de classes de neige, soit environ 1300 élèves l’hiver 2011/1012.
Les prévisions pour L’hiver 2012/2013 sont optimistes.


Méaudre, un village …. Du bien-être

Centre de Balnéothérapie « Vers Cors Aqua Soins »
Vivez un véritable moment de détente, aux pieds des pistes de ski alpin. Edwige et Philippe vous accueillent dans leur espace de bienêtre.
Vous trouverez ici :
 Des bulles : bains à remous, bain norvégien extérieur (Storwart)
 De la chaleur : le hammam (chaleur humide) et le sauna (chaleur sèche)
 De la sérénité : gommage au savon bio, massage aux huiles essentielles et végétales, massage sous affusion et salle de repos tisanerie
 Des compétences : trois ans de formation et dix ans d’expérience dans le massage. Edwige est affiliée à la
fédération française de massage bien-être
Nouveauté : » Le Banya », une cabane en bois massif chauffé au bois avec douche froide extérieure.

Et pour prolonger ces moments privilégiés, profitez d’une soirée dans le Kota Finlandais. Une ambiance particulière avec une cheminée centrale. Vous vivrez des soirées originales et très conviviales dont vos amis reparleront pendant longtemps !!


Arcanson

28 ans déjà que Martine et Jean-Yves ont rénové une ancienne laiterie qui devient gîte et agence de voyage, spécialisée dans l’organisation de circuits en raquettes ou à ski nordique l’hiver.
La structure est renommée pour son cadre « Bien-être ». Ici, tout est pensé pour votre détente : bain norvégien extérieur, cuisine raffinée, sauna finlandais, shiatsu énergisant et modelage aux huiles essentielles.
Vous pourrez jumeler activités sportives et détente…. Que demander de mieux !!

Lire l’article consacré à Arcanson en cliquant ici:

Gîte Arcanson, Méaudre…

En ski de fond ou en raquettes, découvrez des itinéraires dédiés à chaque activité. De belles journées en perspective qui finissent en beauté : cocooning
à l’espace détente (sauna, storwart, hydrostymulation) et repas gourmand avec les spécialités du Vercors.
Pour le Réveillon du 31 décembre, une soirée placée sous le signe du raffinement. Dîner aux 1000 saveurs et aux 1000 délicatesses. Une soirée signée « Arcanson », avec au menu : cocktail-apéritif, dîner festif aux secrets du chef, arrosé de quelques breuvages de la cave du maître de maison dont sa pétillante Clairette de Die !

Méaudre, un village ….. Des évènements

Voici les principaux évènements à venir.

Nous y reviendrons plus en détail sur sillon38.com…

Samedi 5 Janvier 2013 : défi nordique
Course de côte en ski de fond ….
Un évènement unique et inédit en France

19 & 20 Janvier 2013 : l’Aventure Polaire
Course internationale de chiens de traîneaux

Dimanche 20 janvier 2013 : Fête du ski et de la neige

Dimanche 3 février 2013 : 3ème édition de l’Hivernale
Course à pied sur neige !!

Samedi 9 février 2013 : 13ème édition du Raid Inook
Randonnée en raquette

Pour en savoir Plus:

Office de Tourisme,Le Village,38112 Méaudre – France – Tel : 04 76 95 20 68

- infos@meaudre.com

Site internet: Office du tourisme de Méaudre


Communauté de Communes du Massif du Vercors

Maison de l’intercommunalité
19 Chemin de la Croix Margot
38250 Villard de Lans
Tel : 04.76.95.08.96

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

A pas de loup…

En 2012 le loup aurait tué 5000 brebis…Les pouvoirs publics semblent décidés d’agir… C’est ce que retient la FNSEA de la dernière réunion du groupe national loup. Elle le fait savoir à travers un communiqué.

« L’année 2012 s’achève et, avec elle, le « plan loup 2008-2012 ». Pour les éleveurs et
pour les finances publiques, le bilan de ce plan censé permettre la cohabitation du
loup avec l’élevage est catastrophique. Rien qu’en 2012, le loup, qui est aujourd’hui
présent sur près d’un tiers du territoire français, aura tué 5 000 brebis et coûté plus
de 10 millions d’euros aux contribuables.

Face à cet échec, les pouvoirs publics semblent enfin disposés à entendre les
arguments des éleveurs et à modifier la réglementation afin de mettre en oeuvre une
gestion efficace de la population de loups. C’est ce que la profession agricole retient
du groupe national loup du 19 décembre dernier, piloté par l’Etat et au cours duquel
a été discuté le contenu du prochain plan loup pour la période 2013-2017.

L’ensemble des participants se sont entendus sur l’objectif de diminution rapide et
conséquente de la pression de prédation sur les troupeaux qui est arrivée à un
niveau totalement insupportable. Des tirs de défense plus aisés à mettre en oeuvre et
plus efficaces sont donc indispensables pour protéger les troupeaux.

La FNSEA, JA, la FNO et les Chambres d’Agriculture se félicitent que les pouvoirs
publics retrouvent du bon sens dans la gestion de ce dossier. Bien sûr, tout ne va
pas assez vite et assez loin. Bien sûr, rien n’est encore acquis et nous resterons très
vigilants jusqu’à la publication finale du plan en mars prochain. Mais, le 19 décembre,
l’Etat a donné un peu d’espoir aux éleveurs. Il ne faut plus les décevoir. »

Catégorie loupCommentaires fermés

Elections chambre d’agriculture: la liste et le programme de la confédération paysanne 38

Communiqué de la confédération paysanne de l’Isère:

Nos candidats sont des agriculteurs et agricultrices impliqué-e-s dans leurs métiers. Ils et elles sont toute-
s engagé-e-s dans le développement d’une agriculture paysanne. Certain-e-s sont investi-e-s dans les
instances départementales (comité Safer, CDOA, comité départemental d’installation CDI, comité
technique installation-transmission CTIT).

Voici la liste des candidats de la Confédération paysanne de l’Isère aux Elections à la
chambre d’agriculture départementale de l’Isère:

CONF

1 Christian TURC, éleveur en génisses prêtes, maraîcher aux Côtes de Corps
2 Sophie GUILLON, éleveuse de poules pondeuses, pain, petits fruits et noix à St Etienne de Crossey
3 Vincent LERAS, maraîcher et éleveur ovin à Monestier du Percy
4 Nicolas GUINTINI, apiculteur à Semons
5 Camille ROUSSEAUX, éleveuse caprins, porcs, volailles et transformation fromagère à St Martin de Clelles
6 Cyrille FATOUX, maraîcher à Saint Hilaire du Rosier
7 Laurent DIDIER, éleveur laitier et transformation fromagère à Méaudre
8 Valérie VICAT, polyculture, éleveuse de chèvres et vaches allaitantes, transformation fromagère à Presles
9 Jérôme GUIDEC, éleveur de canards gras à La Sône
10 Vincent GAY, maraîcher à St Chef
11 Maud CHARAT, éleveuse caprins et transformation fromagère à Saint Aupre
12 Jacques ROUX, petits fruits et céréales à Revel Tourdan
13 Etienne MARY, éleveur caprin, transformation fromagère à La Salette Fallavaux
14 Claire POINT, grandes cultures à Pajay
15 Philippe ALLAGNAT, éleveur laitier, viticulteur à Saint Sorlin de Morestel
16 Christine CHAPOT, céréalière et éleveuse de vaches allaitantes à Soleymieu
17 Laurent JOLY, maraîcher et céréalier à Valencin
18 Florence GUILLERMET MACHON, éleveuse porcins et ovins viande à Lentiol
19 Baptiste LABOUREUR, éleveur caprin, transformation fromagère et boulangère à Torchefelon
20 Véronique TERRY, maraîchère, céréalière et pain à St Georges d’Espéranche
21 Bénédicte CARPEAUX-ROUSSEAUX, éleveuse de brebis laitières, transformation fromagère aux Côtes de Corps
22 Mireille VIDON, polyculture, éleveuse de bovins viande à Annoisin Chatelans
23 Marie CLAVEL, maraîchère et plantes aromatiques à Treffort

Nos candidat-e-s sont représentatif-ve-s de la diversité agricole du département. Tous les types de
productions sont concernés par ces élections, c’est pourquoi nous avons choisi des candidat-e-s capables
de fédérer tous les paysans, qu’ils soient éleveurs, céréaliers ou sur une multitude de productions
différenciées, vous aurez toujours un-e interlocuteur-trice très au fait parmi nous.

L’Isère est un grand département avec des secteurs géographiques où les spécificités agricoles sont très
marquées. Nous avons donc bâti une liste où tous les secteurs géographiques sont représentés, de la
plaine à la montagne, du périurbain au très rural.

Où que vous soyez dans le département, il y aura toujours un-e candidat-e sur notre liste parmi vos
voisins agriculteurs, impliqué-e dans le développement agricole local et les réseaux d’acteurs ruraux.

Une liste presque paritaire, dès les premières places dans la liste. Les agricultrices, de plus en plus
nombreuses, seront mieux représentées grâce à nos candidates.

Et voici maintenant le programme que nous défendrons au cours de ces élections:

Un foncier partagé pour plus de paysans:
Nous voulons que la Chambre :
- accompagne tous les porteurs de projet, quels que soient leur production, leur taille, leur avancement,
leur objectif de revenu,
- informe sur toutes les offres de formations, la diversité des parcours pour s’installer, et toutes les
formes d’agriculture,
- donne les moyens aux porteurs de projet d’accéder au foncier agricole (dont l’habitat),
- accompagne aussi les cédants sur les aspects humains,
- se batte contre l’étalement urbain,
- se positionne pour une meilleure répartition des terres agricoles.

Sortir de l’agriculture industrielle pour nous réapproprier notre métier de paysan
- développer les outils de proximité (abattoirs, transformation etc.)
- développer l’autonomie à l’échelle des fermes et des territoires
- construire des normes adaptées à des fermes à taille humaine
- rétablir le droit de produire, vendre, échanger des semences paysannes
- interdire les OGM : culture et importation
- limiter l’usage des produits phytosanitaires en favorisant le développement des techniques alternatives,
comme par exemple les agricultures certifiées et respectueuses des cycles biologiques.

Une PAC plus juste
Nous voulons une nouvelle Politique Agricole Commune basée sur la souveraineté alimentaire et
l’harmonisation sociale. Pour cela, nous demandons une réorientation profonde de la PAC :
- des primes justes, dégressives et plafonnées par exploitant,
- une régulation des prix et une maîtrise de la production,
- un ciblage des paiements aux productions fragilisées,
- un soutien spécifique aux petites fermes,
- un rééquilibrage des aides en faveur du développement rural, de l’autonomie des fermes et du respect
de l’environnement.

Une Chambre d’agriculture ouverte à la diversité
Nous proposons :
- un accès aux aides et aux services de la Chambre démocratique, simple, à l’écoute, qui facilite les
démarches des paysans et des porteurs de projets,
- de renforcer l’action des Comités Locaux d’Installation, et agir pour le maintien et la pérennité des
exploitations,
- de relayer la diversité de l’information syndicale, professionnelle, et administrative par la création d’un
journal de la Chambre d’Agriculture,
- la transparence budgétaire et le non-cumul des mandats à la Chambre.

Confédération Paysanne Isère
M.I.N – 117 Rue des Alliés
38030 GRENOBLE Cedex 2
tél : 04 76 09 26 05 – mél : cp38@wanadoo.fr

Catégorie Elections chambre d'agriculture 2013, agricultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2012
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+