Catégorie | parcs

Les lacs de l’Oisans: 10 ans de suivis

Les lacs de l’Oisans: 10 ans de suivis

Une soirée de présentation des travaux scientifiques réalisés dans plusieurs lacs de l’Oisans est proposée le mardi 22 janvier à 20h à la maison du Parc national des Écrins de Bourg d’Oisans. Entrée libre et ouverte à tous.

Milieux emblématiques des montagnes, les lacs d’altitude jouent un rôle important dans le fonctionnement des activités pastorales et touristiques (pêche, randonnée…).

Par ailleurs, de par les conditions extrêmes auxquelles ils sont soumis, ils ont un fonctionnement à la fois simplifié et spécifique qui intéresse particulièrement la connaissance scientifique.

Dans l’Oisans, au coeur du Parc national des Ecrins, plusieurs lacs font l’objet d’un suivi scientifique depuis une dizaine d’années.

Les équipes de laboratoires de recherche sont associés à celles de l’établissement du parc national des Ecrins pour observer ces lacs, comprendre leur fonctionnement, et en tirer des enseignements sur les évolutions de notre environnement.

Sous une forme didactique et pédagogique, ces équipes viendront présenter leurs travaux le mardi 22 janvier 2013 à 20h  à la maison du parc national des Ecrins de Bourg d’Oisans (rue Gambetta)

ecrins

Les lacs sentinelles, la recherche de traces de PCB, l’étude du plancton, des sédiments et des poissons… autant de programmes qui interrogent la mémoire des lacs et donnent des indications pour leur gestion.

Pour en savoir plus :

http://www.ecrins-parcnational.fr/

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8601 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2013
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+