Catégorie | apiculture

L’EFSA donne raison aux apiculteurs !

Répondant à une commande de la Commission Européenne, l’EFSA vient de publier son avis sur l’évaluation du risque pour les abeilles et autres pollinisateurs lié à l’utilisation des insecticides de la famille des néonicotinoïdes[1]. Elle  conclue à l’existence de risques élevés avérés.

La Confédération paysanne demande donc au ministre Stéphane Le Foll de suspendre immédiatement l’autorisation non seulement des pesticides à base de clothianidine, imidaclopride et thiamétoxam, pour éviter leur utilisation une année de plus, mais aussi des autres produits de la même famille chimique car ils ont le même mode d’action.

La Confédération paysanne rappelle que d’autres modes de production sont possibles et permettent de s’affranchir de l’utilisation de ces produits dangereux pour la santé et l’environnement. En Italie, ces produits sont interdits depuis plus de trois ans, ce qui n’a pas entraîné une diminution de la production de maïs.

L’EFSA reconnaît aussi que les données contenues dans les dossiers de demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM*) fournis par l’industrie ne permettent pas d’évaluer tous les risques pour les abeilles et les autres pollinisateurs, ni l’effet des résidus persistant dans les sols.

Par conséquent, ces pesticides ne devraient pas bénéficier d’autorisation de vente.

Ces insecticides contaminent durablement l’environnement et sont problématiques pour de nombreuses espèces, en particulier les organismes aquatiques et les oiseaux.

La Confédération paysanne déplore que l’EFSA n’ait pas pris en considération toute la littérature scientifique disponible, en particulier celle mettant en évidence des synergies avec des pathogènes.

La Confédération paysanne rappelle que l’abeille et les autres pollinisateurs sont indispensables pour la production d’alimentation et que leur protection doit être un objectif prioritaire. Ce que l’EFSA confirme d’ailleurs dans son communiqué de presse :

«Compte tenu de l’importance des abeilles dans l’écosystème et la chaîne alimentaire et étant donné les multiples services qu’ils fournissent aux êtres humains, leur protection est essentielle.

Avec son mandat d’améliorer la sécurité alimentaire de l’UE* et à assurer un niveau élevé de protection des consommateurs, l’EFSA a un rôle important à jouer pour assurer leur survie.»

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8604 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2013
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+